dimanche 16 juin 2019

La périssoire


23 commentaires:

  1. Nom d'un caramel mou, mais ça repart !!! Tiens, du coup je ne dis rien et attends les commentaires des autres.

    Moi je dis qu'il faut toujours "fermer sa gueule" quand d'autres sont susceptibles de faire beaucoup mieux. Mais dès que la chose sera en marche, vous pourrez (malheureusement ?) compter sur moi.

    Alors ALAIN, où es-tu ? GM, JL, Francine, Sophie, Françoise, Albert ?

    Dynamitez-nous, dynamiteez-moi.

    FG

    RépondreSupprimer
  2. What about this small skiff ? What about the view ?

    RépondreSupprimer
  3. Like a rolling stone ? Déchéance à la Zimmerman ? Non bien entendu. Ce n'est qu'une chanson. Nous ne sommes pas tombés si bas. On a encore un toit.

    RépondreSupprimer
  4. Venons-en au fait. La périssoire ? C'est quoi ? Début du siècle ? Pratique ou pas ? Bouchain vif ? Qu'est-ce qu'on voit sur la droite ? Un peu plus loin. Les estacades, etc.

    Qui démarre ?

    RépondreSupprimer
  5. Que de questions (Fausto je présume) !
    Alors la périssoire, c'est l'esquif que l'on voit remonter sur les galets. Petite embarcation étroite qui utilise une pagaie pour avancer, c'est l'ancêtre du canoë que nous avons connu dans notre enfance (avant les gonflables).
    Mon père, ancien baigneur hâvrais du début du XXème siècle parlait souvent des périssoires.
    Ici, on doit être dans les années 30 (le casino art-déco est de 1928) et on a une périssoire plus évoluée et peut-être plus stable, avec deux coques reliées par le petit banc, ça devait quand même bien cabanner aussi !
    Finalement, cette photo est presque intemporelle, l'ambiance de la plage avec l'estacade le terre-plein bétonné n'est pas très différente des années 60/70 ni même sans doute de maintenant hormis le portique d'accès direct au casino sur la droite.
    Je remarque aussi au premier plan la jeune effrontée avec ses parents dont le maillot ne demande qu'à glisser ! A la réflexion, je me dis que la "jeune effrontée" aurait l'âge de ma mère, comme le temps passe dirait Monsieur de la Palice...
    G-M

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour toutes ces informations.

    La périssoire avec deux coques existait cependant déjà au début du siècle. Maintenant penchons-nous peut-être sur l'origine étymologique du mot.
    Que peut-on en déduire ?

    RépondreSupprimer
  7. Mon Larousse de 1905 donne "périr" comme racine du mot et comme l'embarcation est décrite comme "étroite et chavirant facilement", je pense qu'il y a là une relation de cause à effet !
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est à peu près ce que je pensais. Merci pour le rappel des "gonflables" de notre enfance et autres pneumatiques de camion que JL et moi avons bien connus. Tout est bon dans le caoutchouc, surtout quand ça flotte.

      Où est du reste passé JL ? On l'attend.

      Le "casing" (on disait cela ainsi à mon époque) est bien celui de 1928 comme tu le dis GM, donc fin des années 20 ou années 30. Les coupes de cheveux me font penser à la fin des années 20 ou au début des années 30, mais bon, il ne s'agit que d'une simple impression.

      Supprimer
  8. Salut à tous!....
    les "périssoires" d'époque ,on les trouvait exclusivement devant le "Casing", ainsi que les "canoés Canadiens", magnifiques en bois verni!.... Mais nous n'avions pas les moyens d'en avoir, ou même de s'en servir!....au mieux nous avions .... des grosses chambres à air!.....
    La photo semble être assez ancienne ,en tous cas ,avant guerre.
    JL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La périssoire à deux coques existait au moins déjà au début du XXème siècle si on s'en tient à ceci :
      https://patrimoine.dieppe.fr/viewer/1183/?offset=#page=1&viewer=picture&o=bookmarks&n=0&q=

      Je me fie, bien entendu, à l'habilllement de la dame.

      Est-ce par ailleurs une périssoire à deux coques unies par un banc comme le disait GM ?

      Pour mes remarques, JL a raison, il ne s'agissait pas de pneumatiques pour nos ébats aquatiques, mais bien sûr de chambres à air. Je confonds, moi le béotien de service, pneumatique, roue et chambre à air.

      FG

      Supprimer
  9. Ce casino "art moderne" a donné lieu par ailleurs à manifestation filmée où l'on voit Michèle Morgan défiler (je n'ai plus l'adresse électronique du film qui montre la scène, mais m'en souviens.

    FG

    RépondreSupprimer
  10. Bon, je voulais dire surtout "casino art déco". C'est un peu comme pneumatique et chambre à air.

    FG

    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. Chers tous, ce "certes" est ce qui est resté de mon dernier message. C'est étrange, mais j'ai vraiment du mal à communiquer avec vous. De nombreux messages ne sont pas passés.

      Je voulais simplement dire que nous ne sommes pas obligés de parler de nos époques, voire d'époques que nous n'avons pas connues et qu'il serait bon qu'il y ait relève.

      Pas simplement trois ou quatre intervenants. Périssoire ou pas.

      Moi, c'est les années 60 et 70 pour mon enfance et mon adolescence. Le Bout-du-Quai, Freddy, Crampon, Jo l'Américain, le Copacabana, Dario and so on, mais on peut parler d'autre chose, aucun problème, photo ou pas.

      I think it would be better to speak about Dieppe (I remember Freddy, he was englih, but we can speak about George or Elizabeth). ¿Qué hacemos? Nada. Nothing at all. Estabas y ya no estás. ¿Por qué te vas? Cría curevos y te sacarán ... I don't think so, but I am waiting for an answer.

      Un peu compliqué, n'est-ce pas ? "Isn't it" sans doute, mais je vous attends. Laissons nos souvenirs à nous et parlez_nous des vôtres.

      Supprimer
    2. Sorry, "Cuervos" et non curevos".

      Supprimer
  12. Eh oui, !..le "Janiclou";le Normandie;le "Mélody's"; le "Liberty's"; le "Worthing Bar";les "canotiers" .Dario et son "copa cabana",le "Far West" (pardon "Phare Ouest" )de la mère Pigeon, ."Freddy";(Yes indeed!..) Lémeray, le père Bénard. c'était...il y a longtemps!....que de souvenirs!...beaucoup de ces lieus, (pas d'avant guerre!....) mais que nous avons connus ou côtoyés, n'existent plus ou ont bien changés!....est-ce mieux aujourd'hui???...pas sur!...mais c'est surtout lié au fait que nous étions .... jeunes!....néanmoins , les souvenirs (bons ou moins bons!...restent!... salut à toi Fausto!....)
    Jean-Louis.

    RépondreSupprimer
  13. Moi je n'ai pas oublié non plus la boulangerie "Lemonier" (pardon pour l'orthographe), le cordonnier de la rue Desceliers, son petit-fils (un copain d'enfance répondant au nom de Demon ...), le boucher de cette même rue, dont le fils s'appelait, si mes souvenirs sont exacts, Frank, la place du Petit Enfer (mon Philippe, si tu m'entends ...), l'école Desceliers, Monsieur et Madame GIOUX (là c'est vraiment du souvenir et du très bon, la classe dans tous les sens du terme !), l'école Thomas, la place du Moulin-à-Vent (maintenant place du Moulin-Maintenant, par opposition à place du Moulin-Avant, jeu de mots de rigueur).

    Ajoutons le manoir Saint-Martin, la villa mauresque et que sais-je encore ? La pelouse, bien entendu, avec le foot, la foire, le cirque, mon copain Tracol, Avenir Normand publicité (si son frère me lit ..., il saura pourquoi), les courses cyclistes (et même le Tour de France, rendez-vous compte !).

    Bon je m'arrête-là. J'y ajouterai peut-être les Sénécal, les Thérain (je ne suis pas certain de l'orthographe), Friboulet, Tracol, Morel, Lamy, Savoye, Sanson, Freddy, Crampon, Leblanc, Dédé Masure, Saulois (je ne suis pas certain de l'orthographe), et le Joudain du Club des jeux, sans doute le meilleur en matière de billard à mains (baby foot)

    Bon, je sens que je vais en oublier, mais je le répète, manifestez-vous sur QUIQUENGROGNE, les Dieppois. Racontez d'autres choses, les choses qui relèvent de vos personnes. Dites-nous, enseignez-nous !

    Peu importe l'époque, peu importe les personnes DONNEZ et PARTAGEZ !


    JL tu as raison avec ton "salut", je crois qu'il ne faut pas faire le combat de trop. C'est sans doute dommage. Mais si vous pouvez continuez toi et GM et peut-être intéresser ce public dieppois particulièrement difficile, j'en serai heureux. Il faut peut-être pour cela des documents (photos, etc.) fréquents et évocateurs d'une époque, d'un temps et des thèmes qui peuvent inciter à ...

    Bon, moi je ne maîtrise rien en la matière et ne peux surtout rien faire pour un blog qui me semble, pourtant, de qualité.

    FG



    Bon, je sens que je vais en oublier, mais je le répète, manifestez-vous sur QUIQUENGROGNE, les Dieppois. Racontez d'autres choses, les choses qui relèvent de vos personnes. Dites-nous, enseignez-nous !

    Peu importe l'époque, peu importe les personnes DONNEZ et PARTAGEZ !

    FG

    RépondreSupprimer
  14. "Pas seulement trois ou quatre intervenants", je te cite Fausto.
    Je suis tout à fait de ton avis, et il est sûr que le blog manque cruellement de nouveaux participants mais quelle "publicité" faire pour élargir le groupe ?
    Personnellement, j'ai découvert Quiquengrogne sur le site de la ville de Dieppe dans la liste des sites dieppois mais c'était du temps de la précédente administration, maintenant cette page n'existe plus.
    Je ne sais pas si parmi les heureux résidents de notre ville certains ont un contact à la Mairie (Olivier, Jean-Louis ?) mais ça pourrait être utile de faire réapparaître le blog sur le site municipal. Qu'en pensez-vous ?
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Why not ? I totally agree with your point.

      FG (au coin de la rue Desceliers et Parmentier, a very long time ago).

      Supprimer
  15. Bon, même l'anglais ne fonctionne pas. Il est vrai qu'il est lié à des souvenirs "freddiens", et non "freudiens", comme il aurait pu l'être à des souvenirs "cramponniens" (seul JL et quelques autres comparses peuvent comprendre, et c'est bien cela le drame).

    Je le répète, nous trois sommes les derniers des Mohicans. Nous parlons de temps révolus, parfois que nous n'avons même pas connus (personnellement je n'existais pas pas au début du XXe siècle, pas même durant l'après seconde guerre mondiale).

    Je pensais que d'autres générations prendraient la rélève, nous parleraient de leurs souvenirs (que nous avons pu partager, du reste), de leur vie.

    Les documents sont par ailleurs trop rares et quand il y en a, intéressent-ils d'autres personnes que nous, avec toujours l'envie, pour certains anciens compagnons, de faire concurrence avec leurs créations, leurs blogs (on peut le comprendre).

    Un miracle ? Peut-être, il paraît que cela existe (ma très catholique tante espagnole, lorsqu'elle lisait "poids lourds" sur une pancarte s'imaginait que tous les chemins menaient, non pas à Rome, mais à Lourdes, c'est vous dire s'il y a des gens qui croient aux miracles).

    Un "dominus vobiscum" comme dirait le prêtre, ou encore Lénine ou Bakounine. Un miracle et un Dieu c'est cela qu'il nous faut, que lesdits Dieu et miracle soient religieux tout court, politiques, culturels ou autres. Il faut y croire, mais vraiment y croire. A quand la salvation ?

    La mairie ? (proposition de GM non dénuée de sens). N'y at-il pas dans le fond une carence plus profonde chez nous.

    En tout cas cela me fait mal au "bide" que tout disparaisse. Help, pour paraphraser les Beatles, insectes et scarabées en moins.

    FG

    RépondreSupprimer
  16. je suis encore dans le coin, mais j'avais une Expo.,à préparer,mettre en place; réaliser et re-démonter!....bon ,je vais avoir un peu plus de temps libre!....( je vois Barcos de temps à autre...)
    JL

    RépondreSupprimer
  17. çà ne s'agite pas beaucoup!............ Mais bon!...c'est les vacances!....
    JL

    RépondreSupprimer
  18. ouf!!!
    enfin !!!
    je viens juste de découvrir que ça redémarre.
    j'en suis ravi.
    Pour revenir à la photo, ça devait avoir de la gueule cette descente directe sur les galets depuis le "casing".
    Quel dommage que ça n'existe plus...
    Vraiment une autre classe qu'actuellement.

    RépondreSupprimer