jeudi 21 décembre 2017

La rôtisserie Parisienne


9 commentaires:

  1. Grande-Rue ? Début du siècle ?

    En tout cas, comme on le faisait à l'époque : TOUT le personnel (parfois aussi la famille) devant l'appareil photo. Un peu plus tard cela a été la mode des hommes pris en photo devant les automobiles ou sur les automobiles et autres camions. Mon père par exemple dans les années 30 en Espagne ou dans les années 50 en France. Les motos aussi faisaient le buzz comme on dit aujourd'hui.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien connu ce magasin, sous le nom de "Rotisserie Leroux" avec la tête de Sanglier au-dessus de la porte!....ils livraient à domicile aussi; des poulets et autres volailles cuisinés, dans des cocottes en fonte, consignées qu'on devait ramener le lendemain!...je m'en rappelle encore le fumet!........
    JL

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est bien cela. Je crois que pour les Leroux tout commence dans les années 50. André, puis son fils Michel? Peut-être que je fais erreur sur les personnes. Si tel est le cas on m'en fera remarque.

    Au début du XXe siècle en tout cas le propriétaire n'était pas encore un Leroux. Je crois que son nom apparaît sur un écriteau placé juste au-dessus de la volaille. Si quelqu'un peut le lire ...

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il me semble lire: Morandon
      je ne me souvenais que de la rôtisserie: Leroux n imaginant pas que cela puisse être la même
      "maison"
      claudie

      Supprimer
    2. Le nom Marandon existe bien, mais dans ce cas je dirais plutôt Maramdon. C'était sans doute le nom du propriétaire à l'époque. A confirmer. En tout cas moi je vois plutôt un "m" qu'un "n".

      Fausto.

      Supprimer
    3. Plutôt Moramdon en effet, avec un "o", mais pour moi avec aussi un "m". A vérifier, bien entendu.

      Fausto again, un peu comme le Twist.

      Fausto.

      Supprimer
  4. Pour la rôtisserie Leroux et les années 50, il y a une remarque d'Antoine L. à http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2009/08/dany-l-pin-up-dieppoise-1953.html

    Souvenirs, souvenirs. Si d'autres personnes ont connu cette rôtisserie Leroux (pas Moramdon, bien entendu) qu'il me semble avoir connu dans les années 70, qu'ils nous en parlent s'ils le veulent bien.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PUISQUE PERSONNE NE DIT TOUJOURS RIEN, j'occupe le terrain.

      J'ai continué de chercher et trouvé dans un livre cette même photo. Monsieur Leroux aurait fermé la rôtisserie en 1994 (J. Beaufils. J. Boitelle. Les Dieppois et la Mer. Editions des Falaises, p. 143).

      C'est bien ce qui me semblait donc: j'ai dû forcément connaître cette rôtisserie dans les années 70.

      Quant à la photo elle daterait de 1907. Elle date donc bien du début du XXe siècle. Aujourd'hui je crois que c'est un magasin de lingerie (d'après mon google et si je ne me suis pas trompé).

      J'ai continué de "fouiller" et je me demande après ces modestes recherches s'il n'existait pas un lien de parenté entre les Leroux et d'autres commerçants qui tiennent ou tenaient une fameuse épicerie fine de Dieppe. Bon, je n'en dirai pas plus pour ne pas être inconvenant, mais en laissant entendre que le monde du commerce et son histoire, voire sa petite histoire, m'intéressent et que c'est pour cela que j'aime en parler, surtout quand il s'agit du commerce local qui donne vie à notre ville (outre les commerces du centre ville, nous avons en plus la chance d'avoir deux magnifiques marchés ouverts en ce même centre ville et ce n'est pas le cas en toute localité).

      J'ai pendant mes petites recherches appris deux ou trois petite choses sur les techniques traditionnelles de "torréfaction" des volailles (je ne savais même pas que le verbe "torréfier" s'utilisait aussi pour les poulets par exemple, dans le sens de "griller" j'imagine). La rôtisserie Moramdon de 1907, puis dès les années 50, la rôtisserie Leroux, devaient être des spécialistes de cette "torréfaction".


      Et pour finir : JOYEUX NOËL A TOUS !

      Fausto.

      Supprimer
  5. Pas de soucis!....en ces jours de fêtes; les "chroniqueurs" sont forcément occupés ailleurs!....
    Alors faisons comme eux!......
    Bon et joyeux Noël à tous!.....et sur la lancée......Bonne année 2018. ......
    Amitiés à tous!
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer