samedi 31 décembre 2016

Bonne année 2017

Meilleurs vœux à toutes et à tous
Certains m'ont même devancé dans le post précédent ;+))
Merci à eux. Ils se reconnaîtront.



27 commentaires:

  1. J'avais un peu anticipé, Mais sur cette page!....je suis en plein dedans!..... " Meilleurs Vœux " à tous pour 2017; que le site "Quiquengrogne" perdure et revive un peu avec tous ses intervenants....qui ces temps ci se sont fait rares... et dans la foulée...tous mes souhaits de santé à Olivier!.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ajouterai à la version cauchoise de GM : "La bouone annaée à vos" (j'ai trouvé cela sur internet et espère que c'est correct tout en sachant que le cauchois n'est pas uniforme : Yvetot, Caudebec, etc.).

      Je fais par ailleurs miens les voeux de JEAN-LOUIS et adresse le meilleur à OLIVIER dont les renseignements, enseignements et commentaires ont toujours fait mouche.

      Fausto.

      Supprimer
  2. le 27 décembre... j avais; moi aussi,anticipe : nous voici le 4 janvier.... bonne et heureuse année 2017 à tous: lecteurs et intervenants ; qui animent ce site par leurs commentaires et recherches toujours " au top" merci à eux

    RépondreSupprimer
  3. Tous mes voeux en heure et en temps pour la communauté Quiquengrogne Olivier en tête, nul doute que beaucoup de sujets passionnants nous attendent pour 2017.
    Avez-vous les uns ou les autres (qui résident à Dieppe) sacrifié à la coutume du bain des Pingouins le 1er janvier et si oui, était-elle bonne ?
    G-M

    RépondreSupprimer
  4. Je les regarde..... je les admire!... Mais je n'y vais pas!..... c'est quand même très froid!..........je suis passé par dessus bord en Janvier 76.sur mon coquillard; et depuis?!....j'ai comme une répulsion!!!!..........compréhensible non????.....
    JL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assurément une coutume qui fait partie d'un sain folklore local qui s'est merveilleusement exporté. Je crois que ce sont les Dieppois les premiers à avoir ouvert le bal sur le plan national tout du moins (années 60 ?). Ensuite le bain en question s'est exporté vers d'autres plages où il est devenu à son tour tradition. Je trouve que c'est bien.

      Lorsque j'étais adolescent, j'ai voulu plusieurs fois aller voir les Pingouins et n'y suis malheureusement pas allé. J'avoue qu'il faut pour faire cela moins craindre le froid que moi, surtout que depuis mon départ de Dieppe j'ai plutôt été habitué à la Méditerranée et qui plus est, en été.

      Je salue le courage de nos Pingouins et cette belle et sympathique tradition liée aux cabines de plage et accompagnée, ou plutôt suivie, de vin chaud.

      Fausto.

      Supprimer
  5. Oh oui Jean-Louis, excuse valable ! La seule fois où je suis passé à la baille c'était d'un tangon mais... au mois d'août à Arcachon, j'étais brigadier d'embarcation avec un QM bosco dieppois de surcroît nommé Gaillard.
    G-M

    RépondreSupprimer
  6. Voyant que personne n'enchaîne, je me permets de faire une blague à la ALAIN mon cher GM. Ton texte est en effet au passé et suggère indubitablement que le Bosco était le Gaillard d'avant (je suis incapable de faire mieux).

    Et pour être encore plus hors-sujet par la force des choses, je me permets de signaler un petit film que vous connaissez peut-être et qui se trouve à cette adresse :
    https://www.youtube.com/watch?v=c-odO7ME4TA

    Ceux qui ont connu le "roule dedans-roule dehors" ou Ro-Ro, la rampe d'accès, le falaise, le Villandry et le Valençay, mais pas ce qu'il y avait avant, eh bien voilà comment on embarquait et débarquait les véhicules du côté de là où je n'habitais peut-être pas encore.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai connu les grues à vapeur, au poste des cargos ( soit poste I et II ) et au poste des paquebots (soit III et IV )elles servaient à mettre à poste les passerelles et décharger cargos et paquebots des colis, voitures (rares) ;et autres bagages qui se trouvaient en cale. la gare maritime était un bâtiment bas sans étage,et la gare fret aussi.( dans le film "L'homme de Londres" on aperçoit un peu la gare passagers et la tour d'aiguillages, ( qui disparut dès la fin de la guerre)face à la rue "Béthencourt" était le poste III d'où partait le paquebot en service;( les "Worthing" "Londres" Arromanches""Brighton"......)
    JL

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Fausto mais j'espère pour lui que le Gaillard d'avant est toujours gaillard. Sympa la vidéo, oui, c'était comme ça et par les cargos (Rennes, Nantes) c'étaient notamment des dizaines de voitures neuves qui débarquaient pour garnir des wagons plateaux chargés de Land-Rover, de Minis ou de Triumph. Ces trains de marchandise étaient refoulés ensuite jusqu'au barrières où l'on pouvait les admirer. Mon goût pour les voitures anglaises vient en partie de là !
    Après, si l'on se retournait, on voyait le "Raydith" qui est aussi sur la vidéo mais c'est une autre histoire.
    G-M

    RépondreSupprimer
  9. La "Raydith" une autre histoire.....oui et non; elle appartenait au Ct. Tessier, qui commanda l'Arromanches puis le "Lisieux".....on reste sur la ligne!.....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai juste le temps d'ajouter une petite bafouille et j'en profite.

      Le film a dû être pris entre 1953 et 1963 au plus tard car je vois la gare maritime d'Urbain Cassan inaugurée en 1953 et à partir de 1964, c'est le Falaise transformé en ferry selon ce que j'ai lu, puis le Villandry (inauguré officiellement en 1965 en présence du propriétaire du château de Villandry, près de Tours) et le Valençay. Au vu des voitures je dirai "seconde moitié des années 50".

      La grosse grue que l'on voit au premier plan, je suis certain de l'avoir connue. Elle ou une de ses semblables.

      Enfin, la Raydith me dit quelque chose. Je crois avoir reconnu le fameux bateau des promenades en mer encore opérationnel dans les années 70. Il accostait dans l'avant-port près des barrières et face aux arcades. J'ai vu à Dieppe il y a deux ans ses "successeurs" attendant le passager au même endroit. Mon petit neveu a fait du reste un petit tour au large avec sa mère, mais je ne me souviens pas du nom du bateau sur lequel il est monté (il y en avait deux je crois).

      Fausto.

      Supprimer
    2. La "Raydith" du Ct Tessier,fut vendue à J.Legros; elle coula en sortie alors qu'elle avait talonné dans les marches des escaliers du Pollet, et enfoncé un bordé!.....( heureusement tout le monde fut récupéré!....)après il y eu l'"Appex" que j'ai commandé un temps; aussi le "Francis Patricia" et l'ex bateau Pilote la "Pensée". Maintenant au promenades il y a le "Ville de Dieppe"; le "Dieppe" et le "D.M.Dieppe"( dernier venu ) appartenant à Mr Masson ( arrivant à la retraite, il a vendu d'ailleurs son affaire ) ces bateaux sont ultra-modernes,en métal; et n'ont plus grand chose à voir avec la "Raydith"et autre "Appex" ..autre époque!....
      JL

      Supprimer
  10. JEAN-LOUIS, pour "L'Homme de Londres", parles-tu du film de Decoin de 1943 ? Juste après le débarquement des Canadiens ? C'est étonnant. Si dans l'oeuvre de Simenon (le roman) c'est bien à Dieppe que cela se passe, dans le film de Decoin, je vois bien une tour d'aiguillage et un peu plus loin des grues qui pourraient faire penser aux grues du port de Dieppe, mais je ne reconnais absolument pas Dieppe. Il est vrai que le film est ancien et qu'il y a beaucoup de brouillard. Voilà le film, dis-moi si c'est bien Dieppe :
    https://www.youtube.com/watch?v=9jjg0YGyBc0

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sensé se passer à Dieppe?!...mais brumeux comme c'est ?!...peut-être une reconstitution du lieu... en studio?... surtout si c'est en 1943..... Dieppe et surtout son port était zone interdite par les Allemands
      JL

      Supprimer
  11. Pardon JEAN-LOUIS, je me suis trompé d'adresse. Voilà apparemment la totalité du film : https://www.youtube.com/watch?v=9uWHT2UNI-w

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  12. Petite question pour Jean-Louis sur le Raydith, vu ses formes j'ai souvent pensé que c'était un bateau prévu pour la pêche transformé en bateau d'excursion, ai-je raison ?
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, GM; il fut acheté par le Ct Tessier du coté d'Arcachon, où il était déjà pour les balades en mer; ( du moins à ma connaissance )chez nous, je ne l'ai jamais connu faire autre chose.( si ce n'est des sorties en plaisance de pêche.... à la ligne;) par des "Parisiens" comme on disait.... même si ils venaient de Rouen ou de Reims!
      JL

      Supprimer
  13. Merci Jean-Louis, maintenant je sais tout sur le Raydith !
    G-M

    RépondreSupprimer
  14. JM, concernant Dieppe dans "L'homme de Londres " filmé en 1943, il est fort probable qu'il s'agisse d'éléments de décor. J'ai décelé notamment dans le film des éléments montants ou descendants qui rappelleraient Paris (Montmartre?). Bref,, cela ne ressemble guère à Dieppe, surtout après la bagarre de 1942. Maintenant, la tour d'aiguillage d'où sort-elle ? En tout cas je ne l'ai jamais vue sur les vieilles photos d'avant 1945.

    Le récent "homme de Londres" du hongrois Bela Tarr (2007) a été , quant à lui, tourné en Corse (Bastia pour le début ?). Je crois par ailleurs qu'il y a eu un téléfilm sur "L'homme de Londres", mais je n'ai point d'information visuelle sur la chose.

    Par ailleurs, mes modestes recherches sur les films tournés à Dieppe ne donnent rien sur "L'homme de Londres" (sauf erreur de ma part toujours et encore possible).

    En tout cas, je le répète, dans le roman de Simenon, c'est bien Dieppe.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PAS DAVANTAGE DE RÉPONSE. Ce JM était à la fois un JL et un GM (voir plus haut).

      Grand Dieu, que font les Dieppois ? (et tous ceux qui ne le sont pas, mais qui pourraient l'être par l'esprit).

      J'ai (nous ?) besoin d'apprendre et d'échanger. Par exemple, je ne sais rien sur l'époque qui va des années 80 à notre actualité. De grâce, enseignez-moi ! Parlez-moi (parlez-nous ?) de Dieppe s'il vous plaît.

      Je pense notamment à un grand monsieur qui vient de nous quitter, un monsieur pour qui Dieppe était tout. Un grand bonhomme qui enseignait, montrait et acceptait (et beaucoup plus) tout ce qui n'était pas lui et n'avait de regard critique (souvent bénin et amusé) que sur ce qui était oppression (si mes souvenirs sont exacts et toujours avec cette tendance à l'erreur qui m'assaille et me fait m'agenouiller).

      Et Dieppe, et la Seine-Maritime et la Normandie et la flotte (c'est quand même notre truc. J'y ajouterai le vent, mais ça c'est mon truc).

      Toujours votre éternel Fausto et dans l'espoir que le ... vent tourne.

      Supprimer
  15. I y a un passage à vide!............Oivier était souffrant;( moi aussi;) les commentateurs sont partis!...le temps passe ....et voilà! il faut relancer "la machine" quiquengrogne; qui pourtant apporte bien des connaissances et des discussions fort inintéressantes,mais il y a d'autres sites, notamment " Tu es de Dieppe si....." et d'autres encore sur "Face book" qui finissent par disperser, au lieu de concerter; et confronter,points de vue et connaissances...........voilà Fausto, ce qui, je crois, fait que çà s'éparpille..........( il y a aussi des intervenants qui sont disparus! ) mon amis Daniel Maurice qui souvent mettait son "grain de sel" venant de Marseille (alors qu'il est de la rue Canu!...) ne donne plus signe de vie,( même en privé?!...je le savais malade mais?!..aucune nouvelle depuis des mois!..)etc...etc!... alors Fausto, regroupons nos commentateurs!....et faisons vivre quiquengrogne!.........

    RépondreSupprimer
  16. Oui, c'est dommage tout ça. L'absence de nouvelles concernant DM m'inquiète beaucoup plus. Je ne le connais pas personnellement, mais j'ai bien noté ses commentaires et sais qu'il est "Marseillais" de la rue Canu, un peu comme moi je suis Dieppois de partout. C'est un officier supérieur de la Marine Nationale je crois (sauf erreur de ma part, comme j'ai l'habitude de dire) et que tu as servi avec lui en tant qu'appelé. Il parlait avec toi, me semble-t-il, du tournage du film de Buñuel quai Henri IV en 1964. Ne voyons pas tout en noir, peut-être qu'il a pour l'instant autre chose à faire.

    Catherine ne participe plus non plus depuis un certain temps. Le très attendu Alain (et ses jeux de mots inattendus) se fait très très rare. La rue du Mortier d'Or me manque beaucoup donc. Claudie intervient de temps en temps tout comme Barcos. Toi et GM toujours.

    Bon, on ne peut obliger les gens à participer et puis, on n'a pas tous les jours quelque chose à dire.

    Continuons donc ce "combat" (combat n'est pas le mot) fort agréable et enrichissant en tout cas. Moi, il suffit que l'on me parle de Dieppe pour que cela m'inspire (je fais bien ou mal, mais j'aime tout cela).

    Encore une fois, ce serait bien que des intervenants sérieux (ou moins sérieux), mais amoureux de notre bonne ville, quels qu'ils soient et quel que soit leur âge, leur situation et leurs origines, viennent s'ajouter à notre joyeux groupe. Je leur dis "bienvenus au club" si club il y a (je ne le pense pas, en tout cas rien n'est fermé, bien au contraire). Je n'attends qu'une chose c'est qu'ils apportent, qu'ils nous apportent et donc qu'ils m'apportent. Nous tenterons de notre côté de leur apporter ce que nous pourrons tant en matière de souvenirs que de réalités présentes (un peu d'imaginaire et de nostalgie aussi le cas échéant).

    Je suis allé le weekend dernier au Havre avec mon fils, n'ai malheureusement pas pu pousser jusqu'à Dieppe (pas le temps malheureusement), mais l'air du large m'a rappelé quelques souvenirs que je situerais une centaine de kilomètres plus loin par la côte en allant vers la Picardie (vous voyez ce que je veux dire).

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  17. Pourtant ,notre "célébrité" locale actuelle; ( je veux parler de Thomas Pesquet!...) tourne autour de notre bonne vieille terre......il y en aurait des commentaires "dieppois" à faire!....mais çà va venir!.......
    JL

    RépondreSupprimer