jeudi 18 août 2016

Exposition Jean-Louis Auvray.


41 commentaires:

  1. je ne sais pas si c'est mon ordi.; ou le site; mais j'ai du mal à me connecter?!.........
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je n'ai pas de problème de connexion pour l'instant. Enfin je vais voir car je n'ai pas encore envoyé mon message.

      Pour l'affiche : un bananier "bien escorté" qui se dirige vers le port de commerce et dans l'avant-port au fond à droite le Villandry et le Valençay ? (je n'en suis pas sûr).

      Au fait, le saviez-vous ? Le maire de Villandry (à côté de Tours)et le propriétaire du château du même nom (monsieur Carvallo), avaient été invités à l'occasion de la croisière inaugurale du bateau. Je crois que c'était en 1965.

      Fausto.

      Supprimer
  2. Le "Villandry" fut le 1er. sur ce tableau, le second, (au poste IV) est le "Brighton", qui quittera Dieppe peu après, et il y a encore un cargo au poste I; (Rennes ? ) le poste II étant supprimé et remplacé par la rampe. le bananier en entrée est le "Sougueta" sur lequel je ré-embarquerais après mon service militaire; (Il y en avait à la CNF 3 identiques; "Foulaya" "Sougueta" "Matouba"et un plus gros et plus puisssant "Karukéra" tous ont fréquentés Dieppe.
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Brighton était contemporain du Villandry ? Tu veux dire peut-être le Falaise qui fut transformé en ferry en 1964 pour le transport des voitures et qui était bien entendu plus ancien que le Villandry.

      Fausto.

      Supprimer
    2. Non,non; j'ai bien dit "Brighton"!..(sixième du nom.) il fit des excursions ;avant de partir définitivement en 1967 aux Anglo-normandes sous le nom de " Sir Richard Grenville" le Falaise lui arriva ; après transformation en "car-ferry" en 1964,(époque où le" Brighton"tournait avec lui, en attendant le "Villandry")
      JL

      Supprimer
    3. Cela n'a rien à voir, mais cela me vient à l'esprit et je vous pose donc une question : l'épicerie Lebourg (années 70), est-ce que cela vous dit quelque chose ?

      FG

      Supprimer
    4. Oui!....mais je n'arrive plus à situer?!...je vais chercher!...
      JL

      Supprimer
  3. C'était pas rue Desceliers?.... Rue de la rade; c'était ,...Lémeray, je crois; Freddy au coin de la rue Parmentier, et la rue Desceliers; L'autre se trouvait au coin de la place du moulin à vent et de la rue Canu ( le nom m'échappe, mais ce n'est pas Lebourg, la fille était mariée à Robert Crochet); dans la rue Canu, c'était Crampon; après c'est quai Henry IV près de la maternelle ,Goasdoué. voilà!.......mais la recherche continue, !..............
    JL

    RépondreSupprimer
  4. Rue de la Rade, en allant vers la mer, il y avait sur la gauche, dans les années 60, l'épicerie BLIN et ensuite juste à coté de la charcuterie il y avait l'épicerie MOUTIER. Plus haut, vers la mer, il y avait à droite (où se trouve maintenant le restaurant "ANKARA", une épicerie crémerie débit de boisson dont j'ai oublié le nom.
    Au carrefour de la place du Petit Enfer et de la rue David Lacroix il y avait également une épicerie.
    A l'angle de la rue des Bonnes femmes et de la rue Beauregard il y avait l'épicerie BATEL qui vendait également du cidre.
    BARCOS

    RépondreSupprimer
  5. Avant l'Ankara, c'était là "Lémeray".....;mais on n'a toujours pas "Lebourg"?.
    JL

    RépondreSupprimer
  6. en bas de l escalier de la "tour aux crabes" un café / épicerie ? SAUTREUIL il me semble

    RépondreSupprimer
  7. j ai "lancé " un appel "Facebook et voici le resultat; epiceries Blin; Moutier; Graincourt; Koterba; Lemeray; Batel...; l epicerie Lebourg se trouvait a cote de l école maternelle Thomas mais rien ne dit si elles vendaient des bananes transportées par notre bananier de l affiche de Jean Louis
    Claudie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci CLAUDIE. Alors c'était l'épicerie où j'allais chercher des bonbons à 1 centime que l'on appelait encore des bonbons à 1 franc (début de la seconde partie des années soixante). Cette épicerie était située en effet pas très loin de l'école maternelle Thomas qui m'a vu grandir, et plus exactement à côté du dépôt de la ville transformé dans les années 70 en immeuble. Elle était presque en face de la rue de la Brasserie qui me mena vers l'inoubliable Ciné-Plage et durant cinq ans vers mon école Desceliers (l'ancienne, celle des Gioux)) située Boulevard de Verdun.

      En partant de la rue Béthencourt il y avait encore en cette période, sur la gauche, la boulangerie Lemonier et la cordonnerie (Demonchy ? C'était en tout cas le nom de famille du petit fils du cordonnier que l'on appelait à l'époque le "bouif"). Ensuite venait l'épicerie Lebourg, puis plus rien jusqu'à la rue Duquesne si ce n'est, rue Ango, le Toutatitou (années 70).

      En revanche depuis la rue Béthencourt jusqu'à la place du Moulin-A-vent il y avait un bistrot (le Phare Ouest), un boucher, FREDDY et une boulangerie et une charcuterie en fin de rue, et bien entendu, rue Canu : CRAMPON !

      Si je m'en tiens à ce qu'ont dit les internautes qui ont évoqué des épiceries que je n'ai pas connues (je n'en avais pas conscience ou alors elles avaient déjà disparu), c'est un MASSACRE. Bon, aujourd'hui, rue Desceliers, en tout cas, il n'y a plus rien.

      Quelqu'un se souvient-il du réparateur de motos et autres cycles de la rue Béthencourt. Cela devait être au début des années 60. On m'en a parlé, mais il ne me semble pas avoir vraiment connu ou alors j'étais trop petit pour me rendre compte.

      Et la confiserie Guell (pardon pour l'orthographe), l'Alsacien de la rue Béthencourt, devenue ensuite la boutique à vins Duval puis un magasin de télés ?

      Fausto.

      Supprimer
  8. Fausto, je crois qu'il y avait entre la rue Ango et la rue Duquesne, sur la gauche,juste avant les cuisines du restaurant "Le Normandie" (à l'époque) un café, brasserie. Je ne me souvient plus du nom de l'enseigne.
    Barcos

    RépondreSupprimer
  9. SOUVIENS et non souvient
    barcos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci BARCOS. Je ne m'en souviens plus cependant. Pour moi il n'y avait rien à part, en effet, le Normandie qui n'était pas un magasin comme précisé. Les cuisines du Normandie se trouvaient en face d'un des côtés de l'agence de publicité située en face du Club des Jeux, si mes souvenirs sont exacts.

      Par ailleurs, le Normandie c'était bien ce restaurant situé rue Duquesne avec son bonhomme en bois qui portait à l'entrée le menu ? Je crois que le support en question représentait un cuisinier.

      Enfin, ce café-brasserie dont tu parles, quand a-t-il disparu? Cela va peut-être m'aider.

      On m'a aussi dit qu'il y avait un coiffeur après l'épicerie Lebourg en allant vers la rue Duquesne, mais celui-là, j'en suis sûr, je ne l'ai jamais connu.

      Fausto.

      Supprimer
  10. L'agence de PUB , pour les voyages, existe toujours. je me souviens du (petit) troquet mais je n'ai pas le nom;le coiffeur, était en fait une coiffeuse pour dame; quant au "Normandy"......dans ma jeunesse, c'était un bar de nuit!...( comme le "Mélody's" ( Sully) le "Worthing" (Maguy);pas un restaurant!...il y eut un petit orchestre (trois musiciens) qui animait ce lieu ,surtout quand il y avait les Hollandais et les Allemands, au moment du harengs !.....les coquillards de l'époque; en relâche de nuit.....y faisaient des incursions...... ( Fausto (père) et mon frère y firent des ...escales!...) c'est devenu un restaurant plus tard!....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Normandy avec un "y" ? A l'anglaise donc. ALAIN m'avait envoyé une photo de ce Normandy. C'est maintenant le Bistrot du Boucher.

      A propos du Normandy je me souviens surtout des cuisines croisées presque quotidiennement lorsque j'allais au Club des Jeux et du bonhomme qui tenait le menu (côté rue Duquesne).

      Bon, le restaurant a changé de nom et sans doute de propriétaire, mais au moins cela existe encore.

      Pour l'agence de Pub ce n'était pas par hasard "Avenir Normand Publicité" ou quelque chose comme ça ? Le père d'un de mes copains de la rue Desceliers, monsieur Tracol, travaillait, je crois, avec ou pour cette agence comme colleur d'affiches. Sans garantie cependant parce que je peux me tromper (le temps passe et les années soixante de mon enfance sont bien loin).

      En tout cas JEAN-LOUIS, tout ce que j'ai lu me prouve bien que notre quartier était bien animé. J'ai encore connu beaucoup des commerces qui ont été cités et il est vrai (nous en avons déjà parlé) que cela bougeait au bon sens du terme. Il y avait de la vie et c'est cette nostalgie que je garde encore. Il est certain qu'avec les hypermarchés, au Bout-du-Quai comme dans bon nombre de quartiers, de Dieppe ou d'ailleurs, tout cela disparaît ou a disparu depuis longtemps. On ne peut revenir en arrière et c'est sans doute mieux ainsi. Nos petits enfants se souviendront peut-être des hypermarchés et des bistrots et restaurants qui pullulent quai Henri IV. Ainsi va la vie.

      Et cette exposition ? J'imagine que cela se prépare. C'est sans doute déjà préparé. Où en es-tu?
      Quel est le programme ? Quelles sont les thématiques ?

      Fausto.

      Supprimer
  11. belle affiche... années 60 /70 ou le monde du commerce ; des voyageurs et des pêcheurs se côtoyaient dans notre beau port de Dieppe . il y avait du travail.. presque pour tout le monde ... Claudie

    RépondreSupprimer
  12. ou.... est l accent sur mon clavier???

    RépondreSupprimer
  13. Pour JL,

    Quant au bar de nuit dont il est question plus haut, était ce le "Normandy" ou le "Kursall" qui ensuite devint "Le Jupiler" lorsqu'il a été repris par M. DALET (le précédent propriétaire M. LALLEMAND)

    BARCOS ??

    RépondreSupprimer
  14. j'ai bien dit; le "Normandy"!....le "Kursall" de cette époque était encore un cinéma......fermé!....des gens habitaient encore au 1er!. ,puis plus tard ,il fut remis aux normes et ré-ouvert! pour les séries B .puis plus ou moins porno, et fermé!....aujourd'hui, la salle est devenue une grande cour intérieure et le bar-brasserie, après "Jupiler" est maintenant un restaurant " L'Algérois" je crois ;où on y mange le couscous!.....Oui Fausto, l'Expo. est en préparation !...et le thème est...(devine!...)les bateaux qui ont fréquentés notre port!....hier et aujourd'hui!.....(j'ai navigué sur quelques-uns d'entre eux!...)
    JL

    RépondreSupprimer
  15. Oui, j'ai bien connu le Kursaal de la rue Duquesne que d'aucuns appelaient le "cul sale" (des gamins qui voulaient juste faire le jeu de mots). Il a disparu bien après le Ciné-Plage qui était moins cher. Ce Kursaal après une période "action" et "aventures" a projeté le soir, en effet, et ce dans les années 70, des films "de fesse" comme on disait à l'époque.

    Au premier habitaient notamment mon copain M. Vasselin et son oncle. Toute une époque ! Mon cher copain, si tu nous lis (je me souviens notamment de la mobylette et d'Allis Chalmers et des parties de foot sur la plage avec mon voisin Lamy et Couture (comme je l'appelais).

    Pour le port et les bateaux tu resteras un artiste-témoin de toute une époque. Bravo !

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la fin, je m'adresse bien entendu à toi JEAN-LOUIS, pas à la mobylette "allischalmérienne" (je me comprends, je me comprends) à qui je me suis adressé avant et qui, je l'espère, va nous lire.

      Fausto.

      Supprimer
  16. mais... il n y avait pas un cinéma place Nationale?? et je me souviens bien de celui de la Grande rue ; la dernière fois que j y suis entrée j y avais vu "Le Docteur Jivago" ça date....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et il existe encore. Il s'agit du Rex. Il y en avait un autre Grande-Rue, le Royal, plus le cinéma du casino. On m'a raconté aussi qu'au début des années 60 il y avait en haut de la côte de Rouen le REXY qui a disparu peu après.

      Fausto.

      Supprimer
  17. .....on va jouer: "cinéma Paradisio" au "Royal" qui n'existe plus!....( avec la" chanson de Lara" pour faire bonne mesure!.....) à Dieppe il ne reste plus que le "Rex" (3 salles) et le casino.les "Rexy"; "Eden"; "Ciné-Plage" "Théatre" " Kursall"et "Royal" comme dit plus haut.....il y a un moment qu'ils n'existent plus!...(et Jivago n'y est pour rien!....)c'est le temps qui est passé....la TV;...etc!.....dommage; c'était aussi des lieus de rencontre!....( bon, on ne chassait pas encore le "Pokemon"...)MDR
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Kursaal, le Royal, etc., j'ai connu, mais l'Eden dont tu parles, où était-il ?

      Je crois par ailleurs qu'il existe maintenant un autre cinéma près de la gare des chemins de fer. J'ai oublié le nom.

      Fausto.

      Supprimer
    2. L'"Eden-cinéma" était au Pollet près des bâtiments des chantiers de la Manche, coté de la cité Levasseur. quand au ciné près de la gare???....je ne connais pas .
      JL

      Supprimer
  18. Dieppe Scène Nationale. 1, quai Bérigny.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  19. Ah oui!..... ( le CAC ) je l'avais oublié!....mais ce n'est pas qu'un cinéma, c'est aussi une scène pour diverses représentations.
    JL

    RépondreSupprimer
  20. bonne expo Jean Louis; l année dernière j étais venue admirer tes toiles et me rendre compte de ton talent artistique... je ne peux pas venir tous les ans..; hélas.. tes toiles sont un" témoignage "du patrimoine maritime et Dieppois.. bonnes journées... Claudie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie, à bientôt, peut-être,une autre fois!...
      JL

      Supprimer
  21. Bonjour Jean-Louis,

    J'écrivais, mais mon premier message n'a pa dû passer, que ce serait peut-être intéressant d'organiser l'exposition pendant l'été pour attirer des touristes ou des personnes de passage intéressées par l'art en général, la peinture en particulier, la Normandie et les aspects maritimes.

    De mon côté, cela m'arrangerait car cela me donnerait plus de chances d'être présent (j'ai toujours été un peu égoiste).

    Bon, JEAN-LOUIS, tu nous diras comment cela s'est passé.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  22. Comme d'habitude, l'exposition est magnifique.
    Beaucoup de tableaux qui mettent en valeur toutes sortes de navires.
    Vraiment très intéressant.

    Barcos

    RépondreSupprimer
  23. Excuse moi, Barcos, je n'ai pas pu; comme tu as vu; t'accorder du temps!....mais, on se reverra .....(avec moins de monde!...) on aura plus de temps !.....
    JL

    RépondreSupprimer
  24. Pas de problème JL

    J'essaierai un de ces jours de passer au Cayeux pour boire un café avec vous et Michel

    Barcos

    RépondreSupprimer
  25. a la lecture des uns et des autres(Facebook) je constate que ton exposition a l occasion des journées du Patrimoine a été un succès... je me joint a notre ami Fausto et autres certainement pour te demander : comment cela s est passe??? alors?? raconte.... Claudie

    RépondreSupprimer
  26. Très bien, beaucoup de monde!...( l'attrait du festival des Cerfs-volants y était pour quelque chose!...) des amateurs aussi bien sur!...et beaucoup d'explications à donner, sur les bateaux; les anciens chalutiers surtout; mais c'était plaisant, de voir que tant de gens pouvaient intéresser,à la marine en général, à la pêche dans le temps; et la façon de pêcher! voilà; les 3 jours sont passés...beaucoup de rangement, maintenant!....... mais c'était bien.
    JL

    RépondreSupprimer
  27. Je crois que je vais passer voir Olivier?.....il ne se manifeste plus beaucoup; il doit être souffrant?...
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil. Ca va aller. Des effets secondaires pas faciles à gérer. Boujou à tous.

      Supprimer