dimanche 5 juin 2016

La drague dans l'arrière-port.


37 commentaires:

  1. elle est incontestablement à vapeur;surement deux chaudières; mais pas automotrice! ( pas de timonerie)surement antérieure à la "Dieppe III" qui elle l'était .tous les "piliers" sont encore en place avec leurs passerelle; pour l'accostage du "Ferry-Boat".
    JL

    RépondreSupprimer
  2. Jean-Louis, comme pour mes questions précédentes portant sur l'entreprise Thoumyre personne ne répondait (la confusion paraissait pourtant grande et mes questions avaient, si ce n'est assurément droit de cité, du moins lieu d'être), je n'osais plus intervenir. Voyant que tu ouvres maintenant le bal, j'enchaîne.

    La Dieppe III, comme tu le sais mieux que moi, fut coulée en 1944. Une drague apparemment antérieure nommée "ville de Rouen" (celle de la photo ?) oeuvrait déjà en 1919 (où?) et oeuvra jusqu'en 1936 au moins : voir :
    http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/inventaire/pordic/Geoviewer/Data/HTML/IM22005869.html

    fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la "ville de Rouen" a coulé elle aussi dans le bassin Duquesne; (mais avant guerre,) suite à problèmes de voies d'eau je crois , elle fut la aussi renflouée!....Oui, la "Dieppe III" fut coulée par les Allemands, ainsi que le "Jehan Cousin" etc.....en 44 ( mon père en était le Capitaine; mais prisonnier ; il fut libéré à l'arrivée des Canadiens!); renflouée après; elle ne dragua pratiquement plus, remplacée par la "DieppeIV" plus moderne; (diesel électrique )Quand aux "Thoumyre"; j'ai bien vu , mais je ne sais pas; alors...je me tais!....
      JL

      Supprimer
    2. Pour ton père, je savais qu'il en était le capitaine (mes "services de renseignement" m'en avaient fait part).

      Outre la plaisanterie, qui n'est pas qu'une plaisanterie car elle renvoie à une réalité, les données que j'ai données plus haut et les tiennes, tendent à montrer que la "Ville de Rouen" est un peu plus ancienne que la Dieppe III et qu'en tout cas elle a oeuvré jusque dans les années 30.

      Fausto.

      Supprimer
    3. Il existe une très vieille photo, de cette drague à moitié coulée bassin Duquesne ( en fait dans la Darse ) avec un porteur à ses coté le nom doit être ( si mes souvenirs sont bons "Rapide" du Havre,...)
      JL

      Supprimer
  3. Au fond de la photo, sur la gauche, on voit un bâtiment dont la toiture domine l’ensemble des autres immeubles. Qu’est que c’était ?
    Egalement à gauche du portail de l’église du Pollet, au-dessus de la prison, il y a une sorte de clocheton. De quoi s’agit-il ?

    Barcos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le gros bâtiment derrière la "tour aux crabes" pourrait être un de ceux détruit en 42,( genre résidence du prince "Sturdza" ainsi que le "clocheton" derrière la prison, semble être une maison détruite surement en 44, quand ils firent sauter le pont.?...seules des photos d'époque; placées différemment, nous le diraient?.....personnellement à ces emplacements je n'ai connu que des ruines!......
      JL

      Supprimer
    2. Ce sont en effet des bâtiments antérieurs à la seconde guerre mondiale, sans doute détruits ou fortement dégradés durant l'occupation ou peut-être un peu avant. Nous avons d'autres perspectives (depuis le pont Colbert et vers 1910)dans "Les Dieppois et la Mer" (J. Beaufils et F. Boitelle, pp. 202 et 203). On y voit notamment le "clocheton" couvert d'une sorte de toit arrondi. Cela ressemble beaucoup à ce que l'on voit sur la photo de l'arrière-port en tout cas. De quels types de bâtiments s'agissait-il, je ne sais toujours pas.

      Fausto.

      Supprimer
  4. Pour l'instant je n'ai pas de réponse, mais je me permets de remarquer en renvoyant à ce que disait Jean-Louis un peu plus haut que toutes ces dragues ont eu bien peu de chance. La Dieppe IV elle-même (le successeur de la Dieppe III citée plus haut) qui connut en 1978 un accident pour le moins dramatique.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  5. http://tools.yoolib.com/i/s4/?FIF=/bmdieppe/files/1001-2000/1029/media/1029/bm76217_gm0991_01.tif&CNT=1&SDS=0,90&JTL=2,1 sur cette photo de Marchand et en agrandissant la tour de guet est bien visible ;sur FB'tu es de Dieppe si) il y avait eu une autre cp avec l'explication d'une maison d'armateur avec vue bien dégagée sur l'horizon pour surveiller l'arrivée de ses navires ceci pour Barco

    RépondreSupprimer
  6. Sur cette cp de NOSCO elle est plus visible
    http://dieppe.et.sa.region.free.fr/DIEPPE%20EN%20CARTES%20POSTALES/imgcol/imgcol_73/_00017.htm

    RépondreSupprimer
  7. http://lepontdupollet.canalblog.com/albums/pont_colbert/photos/8636466-pollet_place_greves.html

    RépondreSupprimer
  8. Merci ALAIN. Les photos auxquelles tu fais référence sont très claires. C'était donc une ancienne tour de guet !

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  9. Je connais une maison, de la rue Ango; (qui appartenait à un Armateur ) qui disposait aussi de ce genre d'observatoire. Mais ceux qui sont visibles sur cette photo?....je n'y ai connu que des ruines après guerre
    JL

    RépondreSupprimer
  10. Je crois qu'il y avait également une tour de guet rue Desceliers et une autre rue Dusquesne.
    Il devait y en avoir un peu partout dans DIEPPE, surtout forcément à proximité du front de mer.
    BARCOS

    RépondreSupprimer
  11. Sur la photo, des parties de la passerelle ne semblent pas être aux même niveaux.

    On croirait qu’il y a des ouvertures entre certaines parties, notamment sur le plus gros pilier visible sur la photo.

    Des échelles semblent être installées sur certains piliers. Est ce pour permettre aux marins des dragues ou autres lamaneurs (si on les appelait ainsi à cette époque) de pouvoir amarrer leur navire ou de faciliter leur déplacement ?

    A quoi servait « la passerelle » sur les piliers ?

    Merci d’avance.

    BARCOS

    RépondreSupprimer
  12. Je crois qu'il s'agit des 12 piliers construits en 1917 pour servir d'estacade à des ferries anglais.

    Sur ce point voir :http://www.paris-normandie.fr/region/vestige-de-1918-EA3301530

    L'article précise que les échelles servaient encore il n'y a pas si longtemps de plongeoirs aux enfants du coin. Le dernier pilier encore "en vie" en 2015 a dû être détruit. La carpente, les plongeons et autres réalités locales doivent être bien connus de Jean-Louis et d'Olivier.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  13. Effectivement; j'ai plongé des piliers; il y en avait encore 4; jusqu'au chantier "Soulé", les autres avaient déjà été arasés ; au bas des chantiers "Marton" il y avait aussi un gril de carénage, on s'y mettait accoté au pilier, souvent pour une réparation minime, ou une visite de coque; car placé là, l'eau remontait en 1er ,et permettait de reprendre la mer plus vite, sans besoin de béquilles.( en 1975; avec mon propre coquillard, il m'est arrivé de m'y mettre! )
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut JEAN-LOUIS, tu m'as envoyé une photo de ton bateau, mais je croyais que c'était un chalutier. Il était à quai,sur la photo, quai Duquesne.

      Fausto.

      Supprimer
    2. Il est vrai que les coquillards, sauf erreur de ma part, sont en général armés aussi pour le chalut.

      Fausto.

      Supprimer
    3. Erreur, c'était une peinture, un tableau dont tu as le secret.

      Fausto.

      Supprimer
  14. Oui, Fausto, à l'époque ( où les "technocrates" ne se mêlaient pas de ce qu'ils ne connaissent pas!...) .à la fin de la saison de coquilles, on armait au chalut, soit pour le poisson ( on faisait la baie de "Lymes" au large de "Brixham" ou le métier dit "côtier" chez nous; où la seiche quand la saison se présentait bien. sans autres règles que le maillage du chalut, et l'autorisation des Affaires Maritimes( pour la seiche qui se pêchait très proche de la terre )
    aujourd'hui avec tout un système de quotas attribué.....ou pas ....par l'Europe c'est devenu "mission impossible"!.....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci JEAN-LOUIS pour tes informations et ton extrême connaissance des choses. Moi je découvre tous les jours et ce monde de la pêche (qui est quelque part aussi et surtout celui de notre bonne ville de Dieppe), m'a toujours fasciné.

      Comme je n'y connais pas grand chose, je pose des questions (pour ignorer un peu moins).

      Fausto.

      Supprimer
    2. Ton père; aurait pu te renseigner!.....du moins sur les pratiques anciennes, sans entraves particulières!.....il suffisait d'un bateau; de beaucoup de courage; d'un bon équipage!.....et on faisait vivre autant de familles que d'hommes d'équipage!.... plus le reste de la filière!.....Mareyeurs et personnel de cour de marée; transporteurs;et tout ce qui gravitait autour ( chauffeurs, mécanos; garage!... etc.... )l'époque a bien changée!....je ne vais pas faire un exposé sur les contraintes Européennes !....mais ce n'est rien de le dire!.....les quotas; les interdictions,....exemple : < Les coquillards de plus de 16 m n'ont pas accès à la baie de Seine >?....pourquoi? ..le bon sens voudrait que ce soit plutôt une question de puissance motrice?...Non?..car un 16 m qui a 400cv et un 18m qui a 300cv ?.... lequel est le plus "dévastateur" pour employer un terme rabâché!...et un Hollandais de 42m et 1500cv!...qui pêche impunément?!....( ah oui j'oubliais, il a l'autorisation Européenne!....)Nous, depuis toujours on arrête le 15 Mai jusqu'au 15 Septembre ou 1er Octobre, pour la période de reproduction; les autres!....Non!....Pourquoi?...tu vois il y a beaucoup de pourquoi?????
      JL

      Supprimer
  15. Bonjour à tous, de retour chez moi, je retrouve un sujet très intéressant et bien animé.
    Merci Jean-Louis de rappeler la situation ubuesque et consternante dans laquelle on a mis petit à petit et insidieusement la filière pèche en France, mais bref...
    Pour revenir au sujet initial, voici un lien vers une de mes photos personnelles :
    http://i35.servimg.com/u/f35/11/39/58/86/acm11.jpg
    On y voit les chantiers en 1962 avec notamment ce qui me semble être un chalutier en bois en carénage (Credo-in-Deum ?). En prime vous faites connaissance avec mes parents !
    Enfin pour parler de la polyvalence des bateaux, je me souviens dans ces années là que l'on voyait apparaître en septembre, sur le quai Duquesne, les dragues à coquilles prêtes à être grées en bonne place.
    G-M

    RépondreSupprimer
  16. GM, je vois sur la photo deux personnes. Tes parents ? En revanche je ne vois pas le chalutier CREDO-in-Deum que je connais justement grâce à la photo qui le montre entrant dans le bassin Duquesne.

    Le chalut latéral, la petite voile et le canot à l'arrière et l'inévitable bouée sur un côté de la cabine. Toute une époque. Ils étaient encore nombreux comme cela dans les années 70.

    JEAN-LOUIS, pour l'Europe, on n'a qu'à faire comme les Britanniques (sauf si on est Écossais, bien entendu. Ha, ha, ha !).

    Non, je crois que l'Europe c'est bien. c'est peut-être ce que l'on en a fait qui est critiquable (ou plutôt ce qu'ils en ont fait car j'imagine que vous comme moi sommes bien innocents en la matière).

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  17. Oui Fausto, c'étaient mes parents. Le chalutier en bois, il est hors de l'eau, sur le slip, juste au-dessus de l'épaule de mon père. Je pense au Credo-in-Deum à cause de la couleur bleue et de l'arrière "norvégien".
    G-M

    RépondreSupprimer
  18. Voilà, en fait c'est çà!....c'est "ce qu'ils en ont fait" l'Europe des peuples, je pense ;tout le monde est pour; mais pas celle du capitalisme technocratique à outrance qu'ils nous ont fait !......ils ......ce sont les...politiques de tous bords droite comme gauche comme centre et soit-disant écolos!......c'est çà qui ne va pas; la perte de l'esprit, et du bon sens du traité de Rome qui est le traité fondateur!....

    RépondreSupprimer
  19. Quel grand blanc ! Vous êtes tous partis en vacances sans accès internet ?
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non,non;!....mais je crois qu'on a fait le tour?!....
      JL

      Supprimer
  20. C'est sûr mais d'habitude ça dérive (normal pour une drague pas automotrice) !
    G-M

    RépondreSupprimer
  21. Oui mais ( pour rester technique....) .Papillonnage TD et Bd avant,et arrière; tire arrière; et avancement!...çà fait quand même 6 câbles!....çà ne dérive pas comme çà!!!........MDR
    JL

    RépondreSupprimer
  22. Bon, en tous cas, on aura fait ce qu'on a pu pour ranimer le sujet !!
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté, moi le béotien, je suis maintenant "cablé". Lamanage et dragage sont les deux mamelles de mon port (Henri IV revu et corrigé, mais toujours à quai).

      Avec un peu d'humour estival et en étant toujours aussi heureux de vous retrouver.

      Fausto.

      Supprimer
    2. J'aurais dû dire "Sully revu et corrigé", mais il aurait été alors difficile de faire le rapprochement avec le quai. Bon, Sully ou Henri IV, peu importe, ils étaient liés.

      Fausto.

      Supprimer
    3. Olivier, est peut-être souffrant?....ou; a des problèmes par ailleurs?...il ne se manifeste plus beaucoup ?......
      JL

      Supprimer