dimanche 15 mai 2016

Les garages Laffillé.


Merci à Sophie T. pour ces photos. Sur la première, le premier garage Laffillé, ensuite le second Quai Bérigny, puis le garage Bernier avant restructuration et enfin le garage Laffillé tel que nous l'avons tous connu.







28 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ces magnifiques photos. Pourrait-on cependant préciser ?

    1. J'imagine que seul le garage de la dernière photo était un garage Laffillé (les mots "Les garages Laffillé" renvoient en réalité à une évolution dans le temps avec des propriétaires distincts, n'est-ce pas ?).

    2. Le premier garage de la première photo était-il quai Bérigny ou à un autre endroit car on nous dit pour la seconde photo "ensuite le second Quai Bérigny" (ce qui sous-entend que le premier ne l'était pas).

    Quelqu'un pourrait-il dater tout cela et situer précisément ?

    La dernière photo enfin, me rappelle en effet bien des choses (vous n'avez pas idée). MERCI !

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je commence à deviner un peu. Magasins quai Duquesne ?

      Fausto.

      Supprimer
  2. Les 2et3 12 quai Bérigny en agrandissant lac 3ème et mêmes maisons de chaque côté

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ALAIN, je ne comprends pas très bien. La photo 3, quai Bérigny ou quai Duquesne ? Tu sembles dire quai Bérigny. En effet, en agrandissant la photo 3 on voit que l'on met en exergue en haut l'adresse du quai Bérigny et en bas le magasin du quai Duquesne (+ les maisons, c'est ca ?).

    Et la première photo, elle renvoie à quoi ? Au magasin quai Duquesne ? La formulation d'origine ("Sur la première, le premier garage Laffillé, ensuite le second Quai Bérigny") me pose problème et j'ai du mal à m'y retrouver.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, puisque personne ne dit rien, on remarquera la fidélité à Peugeot (photo 1 et 4). Jusqu'à "Normandie Sussex", du reste (énigme facile à résoudre).

    Pour la 4, vu les voitures, je dirais: années 50. Ressortent outre Peugeot sur les façades, Berliet (les camions de mon enfance) et notre Hotchkiss qui cessa de fabriquer des voitures de tourisme dans les années 50.

    Marius et Benjamin nous ramènent certes au début du siècle, puis à une période de gloire avant de voir leur nom disparaître à jamais des calandres.

    Et la photo 1 ? Je suis incapable de la situer dans le temps et dans l'espace. Qui m'aide ?

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  5. Pour la photo 1, je vois "Équipements électriques, Marchal-Vaucanson". Pour nous aider peut-être à dater, la société Marchal (aujourd'hui intégrée à Valeo) fut créée en 1923 , je crois, et elle fabriqua des démarreurs et des dynamos sous la marque "Marchal-Vaucanson". Vaucanson ? Les ateliers Vaucanson ? Saint-Aubin-le-Cauf ? Saint-Nicolas d'Aliermont ? Bon, vous me direz.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo 1 n'est-elle pas postérieure à la 3, voire à la 2 ?

      Fausto.

      Supprimer
    2. Je vois enfin sur la première photo, outre SFK (Société suédoise des roulements à billes), créée il est vrai en 1907, clairement le nom LAFFILLÉ.

      Après toutes ces réflexions, voilà quelles sont les questions que je me pose encore :

      1. La dernière photo n'est-elle pas postérieure à la troisième en tout cas ?

      2. La première photo renvoie t-elle au quai Bérigny où faut-il la situer ailleurs (je n'en sais fichtre rien). Est-ce un angle de rue ?

      3. La quatrième photo : années 50 que je me plais, peut-être à tort, à mettre en avant ?

      4. Et le garage Bernier, qui le situe dans le temps et dans l'espace ? Qui en parle ? Qui pourrait mettre tout cela dans l'ordre si nécessaire ou du moins situer assez précisément et sans doute me détromper ?

      Merci à vous.

      Fausto.

      Supprimer
  6. Bonjour à tous,
    Bien vu Fausto, la première photo est bien celle du fameux "magasin du quai Duquesne", c'est actuellement l'agence d'intérim CRIT, à l'angle de la rue d'Ecosse et du quai.
    Très intéressant ce sujet sur les garages, surtout pour les amateurs d'automobiles dont je fais partie. On avait déjà évoqué celui de la famille Rédélé avenue Thiers mais je pense aussi au grand garage Gambetta, luxueux avec une vitrine d'exposition un peu disproportionnée pour la marque déclinante qu'était Panhard dans les années soixante.
    Finalement, mon cher garage du Casino (rue de Sygogne), avec ses faux airs de hangar, est celui qui à le moins changé depuis les cent dernières années !
    G-M

    RépondreSupprimer
  7. Georges alors à la place du garage de la 1ère photo c'était MANAC'H oà j'ai travaillé

    RépondreSupprimer
  8. Justement, je me demandais bien ce qu'il pouvait y avoir à cet endroit dans notre jeune temps ! Ce n'est pourtant pas faute d'être souvent passé devant mais on voit sans regarder.
    G-M

    RépondreSupprimer
  9. 1 Rue d'Ecosse et 70 quai Duquesne adresses sur mon certificat de travail à la S D E M

    RépondreSupprimer
  10. Je vois que beaucoup de questions fusent !!!
    Je me devais d'ajouter que ces photographies sont partagées par Michel Laffillé. Elles font partie de ses trésors familiaux.
    J'ai tous les renseignements à propos des dates que vous demandez ... je les cherche et reviens vers vous très vite.
    La première photo, si vous l'agrandissez bien vous y verrez inscrits les noms des deux associés qui ont fondé le garage.
    Il se situait juste à l'angle du Quai Duquesne et de la rue d'Ecosse ... pour les très vieux: anciennement la SDEM, pour les plus jeunes, il y a aujourd'hui une société d'intérim
    A très bientôt ;+) Promis

    RépondreSupprimer
  11. Les 3 autres photographies sont le même garage, mais à des époques différentes. Dans l'ordre : 2; 1 ; 3

    RépondreSupprimer
  12. Fernand le papa de Michel, natif d'Arques s'y installe dans les années 1920. Un peu plus tard, en 1922 il vient à Dieppe dans le garage 1er du nom sur la photo.
    Puis achète en 1927 l'autre garage quai Bérigny ( 3ème photo) puis rénove celui-ci entre 1924 et 1926 ( 2ème photo). En 1940, il sera bombardé et donc entièrement reconstruit en 1948.
    Je pensais avoir besoin d'un peu pus de temps pour retrouver tous ces renseignements mais non !!!!!
    Très belle soirée à tous

    RépondreSupprimer
  13. L'associé de Monsieur Laffillé fut DELBOS. Puis à cet endroit il y eu la Compagnie LEBON puis MANAC ( incertaine de l'orthographe) puis la SDEM !!! Bravo Alain !

    Très belle soirée à vous toutes et tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manac'h en breton moine défroqué un copain de la Royale portait ce nom et nous avait donné sa signification

      Supprimer
    2. En 1967 j'ai navigué avec Jean Jacques le fils du gérant du garage de l'époque

      Supprimer
    3. Juste quelques petites questions déjà posées (voir plus haut) et pour lesquelles il n'y a pas encore eu de réponse.

      1. La photo 1 est-elle, comme je le pense, postérieure à la photo 3 et peut-être à la photo 2 ? Les raisons que j'invoque sont toujours la marque "Marchal Vaucanson" se trouvant sur la vitrine de droite (pas avant les années 20) et le type de voitures se trouvant à l'intérieur du magasin (beaucoup plus "modernes" que celles de la photo 3). A mon sens la photo 1 n'a pas pu être prise avant les années 20, alors que la photo 2 et surtout la photo 3 ...

      2. Pour la marque Marchal-Vaucanson (démarreurs, dynamos, etc.), Vaucanson renvoie aux ateliers Vaucanson (voir l'histoire de la société Marchal et celle de la marque Marchal-Vaucanson). En revanche, je ne sais pas si ces ateliers Vaucanson sont ceux de Saint-Aubin-le-Cauf ou de Saint-Nicolas d'Aliermont.

      3. La photo 4 : années 50 comme je le pense peut-être à tort ?

      4. S'il s'agit des années 50, vendait-on chez Laffillé uniquement des voitures de tourisme Hotchkiss ou d'autres types de véhicules Hotchkiss également.

      Bon j'avoue que les questions sont pointues, mais c'est uniquement pour ma gouverne. Cela m'intéresse bigrement. J'imagine qu'il y a certainement sur le net des personnes qui ont travaillé dans les années 50 chez Laffillé et qui s'en rappellent (si c'est les années 50) et que par ailleurs d'autres (ou les mêmes) ont dû entendre parler de la marque Marchal-Vaucanson et pourront me renseigner sur ces ateliers Vaucanson qui sont ou étaient peut-être ceux situés pas très loin d'Arques. Je ne connais d'ailleurs pas leur histoire.

      Je vous remercie d'avance pour ces informations.

      Fausto.





      Supprimer
  14. Pour Fausto : Bonjour
    J'ai répondu à votre 1ère question. Quant au reste je sais que DELBOS travaillait directement avec VAUCANSON ( Saint Nicolas) qui était pilote de voiture mais aussi d'avion. Lorsque M LAFFILLE s'est séparé de son collaborateur c'était pour séparer les marques de véhicules. Le garage LAFFILLE a pris Peugeot et à créée UNIC, partie poids lourds.
    Le garage reconstruit en 1948 c'est ensuite spécialisé dans Peugeot, Hotchkiss et Berliet.
    M LAFFILLE a séparé son activité en créant SODICA ( Société Dieppoise de CAmions) en 1968 ( exclusivement Berliet) alors qu'en 1977 il devenait exclusif Peugeot à Dieppe. Puis BERLIET fut acheté par RENAULT SAVIEM.

    Vous qui semblez vous y connaître en mécanique automobile ? Est-ce que la boite COTAL vous parle ? Il semblerait qu'elle soit une invention de M LAFFILLE père. Elle consisterait à une adaptation électrique des commandes.
    Très belle soirée à toutes et à tous

    RépondreSupprimer
  15. A l'avenir je saurai écrire MANAC'H. Merci beaucoup Alain.
    Très belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et MERCI pour ces réponses "i sofía" (la sagesse en grec). En effet Berliet (notamment les camions de mon enfance et de ma tendre jeunesse comme je le dis souvent) fut racheté par Renault et on voit mal chez Laffillé marier Peugeot et Berliet qui était passé chez le concurrent après avoir perdu son indépendance.

      Voilà pourquoi je disais plus haut "Marius et Benjamin nous ramènent certes au début du siècle, puis à une période de gloire avant de voir leur nom disparaître à jamais des calandres". Il s'agissait de Marius Berliet et de Benjamin Hotchkiss, Américain d'origine.

      Par ailleurs je suis loin d'être un spécialiste de la mécanique. Pour les boîtes de vitesse COTAL, je crois que le mieux c'est de lire cet article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cotal
      ou encore celui-là : http://vea.qc.ca/vea/articles/cotal.htm

      Une autre question : le garage Laffillé situé avenue Normandie-Sussex est bien le "successeur" de l'ancien garage aujourd'hui démoli? En tout cas c'est un concessionnaire Peugeot.

      Je pose la question, sans vouloir faire de publicité, car comme je ne reviens à Dieppe que de temps en temps je suis un peu dépassé.

      Laffillé par ailleurs me rappelle come à tout Dieppois des souvenirs. C'était une institution. J'ai même connu au lycée, dans les années 70 un certain Bertrand, mais je ne suis pas sûr qu'il soit apparenté. C'était un grand garçon très bien élevé et très sympa.

      Fausto.

      Supprimer
  16. J'y avais acheté ma 1ère voiture!......une 403 7.CV.( D'occasion) en 1967 !.......
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut JEAN-LOUIS. La 403, puis la 404 cela me rappelle bien des souvenirs. La 403 était quand j'étais petit un peu passée de mode. C'était l'époque plutôt des 4L, Ami 6 et compagnie, mais il y en avait encore énormément dans les rues (années 60) et des 404 aussi. Je crois du reste que maître Gioux avait une 404 à cette époque.

      Pour la 403, tu vas comprendre qu'elle a encore du succès en terres étrangères. Je suis allé il y a une dizaine d'années à Chypre et un membre de ma famille par alliance avait acheté une 403, non pas pour en faire collection, mais pour s'en servir en campagne locale. Comme quoi, c'est résistant et ça dure.

      Fausto.

      Supprimer
  17. Oui!....c'était de la tôle!....en dérapant sur du verglas, du coté de Beauvais; j'avais "un peu" roulé sur les portières gauches!...Un routier m'avait aidé , avec une barre à mine! à redresser l'aile qui gênait la direction; un sandow pour tenir les portières, du carton pour les vitres latérales!....( il gelait!...)et route Dieppe peinard!...çà c'était du costaud!.... (pour fausto : j'ai vu Mr et Mme Gioux Dimanche; ils vont bien pour 83 et 81 ans!....)
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces bonnes nouvelles JL et le récit de tes aventures glacées et agitées dans l'Oise.

      FG

      Supprimer
    2. c'est pratiquement le seul accident que j'eus, mais pas à grande vitesse et sur le verglas!....depuis! surtout en déplacement j'en ai fait des centaines de milliers de KM !....ce fut néanmoins ma seule Peugeot!....J'ai beaucoup usé de Citroën!............
      JL

      Supprimer