dimanche 20 décembre 2015

Un café à Dieppe

Bernard Macquet nous envoie cette photo d'un café "avant-guerre" à Dieppe. Il me semble que le reflet dans la fenêtre guillotine de gauche pourrait être celui du clocheton et du clocher de l'église Saint Jacques.  Le café en question pourrait correspondre à l'emplacement de l'actuel Rustic Bar. 
Je soumets à la sagacité des commentateurs, notamment ceux ayant habité le quartier ;+))

Je rajoute 2 photos prises devant le restaurant la Cale situé à l'angle de la rue Jean-Antoine Belleteste et de la rue Amédée Pomponne près de la forma de radoub. La deuxième est "retournée" pour l'effet "miroir".


50 commentaires:

  1. Juste à côté de la boucherie(devenue boulangerie si je ne m'abuse) qui fait l'angle avec la rue de Clieu,j'en discutais dernièrement avec Jean Louis.A côté dans ma jeunesse il y avait le GROS HORLOGE où j'achetais mes cigarettes

    RépondreSupprimer
  2. https://www.google.com/maps/@49.9257978,1.0776803,3a,75y,337.35h,97.38t/data=!3m6!1e1!3m4!1sBKhtAcdqIUoZNInmRkhz-g!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1
    A mon époque le mari de la patronne avait un canot pour la pêche côtière

    RépondreSupprimer
  3. Vu le reflet de l'église?.....çà me semble assez loin du café de Mr Macquet ( qui effectivement avait un canot; le "Francis Nelly") il est trop près de l'église pour avoir cette vue là?...
    Par contre; l'angle de vue ; la position du clocheton; par rapport à la tour; et la taille ; donc la distance; iraient bien avec la proposition à Olivier?!...
    JL

    RépondreSupprimer
  4. Si j'ai bien compris ALAIN, tu ne fais pas référence au Rustic Bar de la Place Nationale, mais à un café situé près de l'ancienne boucherie (que l'on peut voir dans ce film : https://www.youtube.com/watch?v=RvChZlFwBGI, aujourd'hui en effet ), aujourd'hui effectivement boulangerie. Elle se trouvait en effet devant l'Église et au coin de la rue de Clieu, donc rue de la Boucherie justement. A côté, il y avait en effet au moins un café. Lequel ?

    De mon côté j'ai tenté de voir si cela pouvait -être le Rustic Bar . Je me méfie notamment du google map car les angles sont faussés tout comme la perspective. J'ai cependant trouvé une vue très imparfaite de l'église prise de l'intérieur du Rustic Bar, mais l'angle n'est pas le même que celui de la photo de Quiquengrogne. A vous de juger : https://fr.foursquare.com/v/rustic-bar/5183eadb498e3270c530561f

    Je ne voudrais pas faire de publicité outre mesure pour les bars et commerces, mais il me semble que le reflet sur la vitre de la photo de Quiquengrogne renverrai plutôt à un bar situé rue de la Boucherie comme semble le suggérer ALAIN (si j'ai bien compris ses allusions).

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire le message de JEAN-LOUIS et ce n'est pas faux. L'Église est en effet très proche du café en question, ce qui semblerait indiquer que le reflet renverrait à des éléments (le haut de l'église de surcroît) situés relativement loin. Un tel reflet ne semble pas possible pour un café sué pratquement au pied de l'église.

      Il s'agit peut-être donc du Rustic Bar, bien que la perspective me fasse un peu douter. Peut-être un autre bar ?

      En tout cas je suis heureux de constater que l'on revient un peu à ces "recherches" qui nous ont occupé avec plaisir il y a quelques années.

      Fausto.

      Supprimer
    2. Je corrige ce que je viens d'écrire car c'est tout simplement incompréhensible. Mille excuses.

      "Je viens de lire le message de JEAN-LOUIS et ce n'est pas faux. L'Église est en effet très proche du café en question, mais le reflet de la photo renverrait plutôt à des éléments (le haut de l'église de surcroît) situés relativement loin. Un tel reflet ne semble pas possible pour un café situé pratiquement au pied de l'église.

      Il s'agit peut-être donc du Rustic Bar, bien que la perspective me fasse un peu douter. Peut-être un autre bar ?

      En tout cas je suis heureux de constater que l'on revient un peu à ces "recherches" qui nous ont occupé avec plaisir il y a quelques années.

      Fausto.

      Supprimer
  5. Le Celtic bar fait face à Quenouille et à l'ancien marchand de fleurs de la Place nationale donc c'est ces deux maisons que nous devrions voir en reflet puisque le photographe leur tourne le dos en plus ce qui me fait penser à celui à côté du GROS HORLOGE ce sont les matelotshttp://www.lesinformationsdieppoises.fr/2012/10/02/dieppe-la-place-nationale-en-travaux-pendant-deux-semaines/

    RépondreSupprimer
  6. Rustic bar , Alain!.... (le Celtic, étai tQuai HenryIV , au coin de la rue Canu!..)...Non loin du ..." Mélody's" ...et dans la même gamme!.....MDR
    Le marchand de fleurs était " Brunet Fleuriste" je crois!...
    JL

    RépondreSupprimer
  7. en zoomant, on peut distinguer que le clocheton; est DEVANT la tour; ce qui exclus le café à Mr Macquet, et autres sous cet angle!
    Quant à voir plus bas; le fleuriste où autre?....il n'y a qu'une demie vitre qui fait un reflet supérieur; très haut!...donc?!.....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes-vous demandé si avant-guerre il y avait un café à la place de l'actuel Rustic Bar (2 b, Place Nationale). J'ai vu quelques photos et n'ai pas trouvé ce café, mais peut-être que je me trompe d'emplacement et que je m'oriente mal. Peut-être que je n'ai pas vu les bonnes photos (emplacement, époque ?).

      Fausto.

      Supprimer
  8. De mon point de vue, le seul endroit d'où l'on peut voir le reflet clocheton à gauche et tour à droite, c'est l'entrée de la rue de l'Orangerie (au 4 ou au 6). Resterait à trouver une photo ancienne de ces immeubles...
    G-M

    RépondreSupprimer
  9. Rue de l'Oranger ? (pas de l'Orangerie j'imagine). Ce n'est pas bête du tout car j'imagine que l'on doit voir à gauche la tour et à droite le clocheton depuis cette rue (il faudrait vérifier) et sur la vitre on voit le contraire : le clocheton à gauche et la tour à droite, à l'envers donc. C'est normal c'est le reflet).

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  10. Pour toi Georges ce serait un de ces pas de portes https://www.google.fr/maps/@49.9253108,1.0777923,3a,75y,259.75h,94.81t/data=!3m6!1e1!3m4!1sMIgcUH9irmX54NVZkByhyA!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1

    RépondreSupprimer
  11. Si je peux, je vais aller voir!....
    JL

    RépondreSupprimer
  12. Et rue Sainte Catherine, à l'angle de la rue de l'Oranger ?
    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais tant pour la rue de l'Oranger que pour l'angle de la rue Sainte-Catherine, il y a des arbres (mais qui n'étaient cependant peut-être pas là à l'époque).

      Le clocheton étant par ailleurs, dans le reflet, relativement proche de la tour, cela semble indiquer que ces deux éléments n'étaient pas en face du café et qu'il faut penser à un angle ou à une perspective de biais, ce que semble impliquer un possible café de la rue de l'Oranger.

      Enfin, souvenez-vous de la bière Paillette, de la Normandie et du Havre (là c'est autre chose, mais c'est pour la route).

      Fausto.

      Supprimer
  13. A la place du marchand de cuir de fers pour chaussures de semelles Olivier?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien possible. J'irai faire des photos pour comparer.

      Supprimer
  14. Les reflets des vitres du haut de la maison qui fait le coin, rue Sainte-Catherine, semblent renvoyer à des parties plus basses de l'Église (google map), mais il est vrai qu'il y a aussi l'arbre.

    Par ailleurs, mais peut-être que je vois mal,j'ai l'impression que sur la photo de Quinquengrogne on voit dans le fond d'une café une petite ouverture donnant clarté, comme si elle donnait sur une autre rue. Un café au coin de ... ? Une cour spacieuse laissant la lumière du soleil entrer pleinement ? Étrange.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  15. OPAH RU maintenant https://www.google.fr/maps/@49.9251581,1.0780628,3a,60y,218.13h,87.07t/data=!3m6!1e1!3m4!1sNbEyDLUDD903CyNmENn6UQ!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour à tous,
    Pour Alain, je ne pense pas que la rue Sainte Catherine fasse l'affaire car elle est axée Nord/Sud et le reflet est grosso-modo dans l'axe de l'église. Les pas de porte au bas de l'immeuble actuellement rose rue de l'Oranger me semblent mieux correspondre. J'avais aussi envisagé l'affaire à rebrousse poil depuis la rue du Mortier d'or mais là, on est vraiment trop collé au chevet de l'église pour avoir un tel reflet.
    Pour Fausto, il me semble que la clarté que tu évoques correspond à un reflet dans une glace ovale fixée au mur du fond.
    G-M

    RépondreSupprimer
  17. Pour être précis, c'est la "Boutique pour Etre Bien" qui me semble correspondre au mieux (écartement des descentes de gouttières).
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, GM, j'ai regardé tout cela et suis plutôt d'accord avec toi, bien que les devantures aient beaucoup changé. Quant aux canalisations, elles se présentaient souvent comme cela à l'époque et cela ne prouve pas grand chose.

      Pour l'OPAH RU dont parle Alain à la suite d'Olivier, comme je l'ai déjà dit auparavant, les vitres du haut renvoient un reflet sur Google map qui ne va pas jusqu'au haut de l'église, loin de là.

      Comme je le disais aussi plus haut également, tout cela implique une perspective biaisée et tout café placé trop près ou devant les éléments cités ne peut rendre la vision écrasée du clocheton et de la tour. Si l'on tient compte de l'inversion dont j'ai déjà parlé,cela se trouve certainement, comme tu le disais au début, rue de l'Oranger (ton lapsus, fort compréhensible, m'a malgré tout bien fait comprendre qu'il s'agissait bien de la rue de l'Oranger).

      J'ai cherché sur internet une liste de débits de boissons du premier tiers du XXe siècle et n'ai rien trouvé, mais si quelqu'un EN A UNE, CELA POURRAIT NOUS AIDER. Savoir quel est le nom du propriétaire, le numéro de rue correspondant, ce qui s'y servait le cas échéant, le nom même du débit de boisson, nous permettrait peut-être, par déduction, d'avoir quelques certitudes et peut-être de chercher des photos à partir de ces éléments.

      Quant à l'emplacement du Rustic Bar, c'est improbable pour l'inversion évoquée et le fait qu'il n'y avait pas de café à cet emplacement dans le premier tiers du XXe siècle, à ma connaissance, bien entendu.

      Enfin, pour le miroir, tout à fait d'accord.

      Fausto.

      Supprimer
  18. Je n'avais même pas remarqué mon lapsus Orangerie/Oranger, ah, les neurones...
    J'ai consulté mon opuscule du Syndicat d'Initiative de 1955, il ne mentionne pas de café à cet endroit là mais comme l'établissement de la photo n'est pas vraiment un café pour touristes, ça ne veut rien dire !
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Re-bonjour à tous;
      Je viens de faire le tour de l'église St Jacques, de près et plus loin!..
      Eh bien l'image qui correspond le plus; en tenant compte de l'effet miroir; ce n'est pas du tout ce qui a été dit précédemment!....la taille de l'image , son orientation; sa proximité; élimine d'office la rue de l'oranger! ( trop près ) la place nationale ( pas la bonne orientation) On est dans la bonne orientation, la bonne taille .... à l'encoignure du quai Trudaine et Galiéni!... je me souvient du pont qui partait de la place Louis Vitet, et à l'endroit que je cite, il y avait effectivement un petit "bistrot" à coté de chez le marchand de filets "Hédin" Ce qui expliquerait, de plus que les client sont avec vareuse s de matelot.
      Voilà ce que j'en pense.
      Olivier, si tu passes par là; au coin de chez "Léveillard Pneus" arrêtes toi face à la quincaillerie "Leveau"; et dis nous ce que tu vois?!.......
      JL

      Supprimer
  19. Soit, mais cela me semble très loin pour un reflet aussi net. L'idée de l'éloignement n'est cependant pas à écarter.

    Reste pour s'en assurer à retrouver le nom de ce possible café, le numéro de la maison et chercher d'autres possibles photos qui nous montreraient qu'il s'agit bien de ce café là.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  20. Où il y a LEVEILLARD c'était la glacière Trudaine à notre époque si je ne me trompe pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas tout à fait, c'était la cour de marée "Delabie" je crois. la glacière était juste à coté.

      Supprimer
  21. http://tools.yoolib.com/i/s4/?FIF=/bmdieppe/files/1001-2000/1037/media/1037/bm76217_gm0998_01.tif&CNT=1&SDS=0,90&JTL=2,0 Peut ^tre celui avec le store baissé?

    RépondreSupprimer
  22. http://images-00.delcampe-static.net/img_large/auction/000/342/255/266_001.jpg Emplacement du Cayeux actuel?

    RépondreSupprimer
  23. http://www.dieppe.fr/menus/decouvrir-dieppe-2/le-patrimoine-architectural-2/les-ponts-387

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans cet article concernant les ponts de Dieppe : au bout de la passerelle amiral Roulland on voit un batiment ressemblant a" notre cafe' c

      Supprimer
  24. Effectivement, ton hypothèse tient la route Jean-Louis mais pour que l'alignement tour carrée-clocheton de Saint Jacques soit un peu ouvert (comme sur le reflet), il faut continuer vers le sud sur le quai Gallieni. On pourrait penser qu'il y ait eu ce bar à la place de la poissonnerie récemment construite .
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait!....,c'est ce que j'ai écrit,précédemment; presque face à l'accès du pont , de la place Louis Vitet; à coté de la maison "Hédin" marchand de filets et autres petits matériels, pour les marins-pêcheurs;je l'ai peu connu; quand ils ont refait, le bout de la halle ,tout a été rasé, et le "fameux "pont démoli, lui aussi, quand la darse de pêche fut reliée au bassin Duquesne, avec la suppression du pertuis Lavoine, et au final la construction du pont Ango actuel, avec portes de retenue .
      JL

      Supprimer
    2. Sur cette photo le pont et le pertuis Lavoine http://tools.yoolib.com/i/s4/?FIF=/bmdieppe/files/1001-2000/1026/media/1026/bm76217_gm0988_01.tif&CNT=1&SDS=0,90&JTL=2,1

      Supprimer
  25. Alain, je ne sais pas si cela vient de ma machine mais je n'ai à chaque fois qu'un petit bout des photos dont tu donnes le lien. J'ai récupéré par ailleurs la première que tu mentionnes, c'est la carte postale d'avant 14 du Quai de l'Arrière port (ancêtre du quai Gallieni) et c'est vrai que ça pourrait être le tandelet baissé. Bravo Jean-Louis pour la résolution de l'enquête, j'étais loin avec ma rue de l'Oranger !
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne serait pas par hasard le café du Débit que l'on voit à : http://dieppe.et.sa.region.free.fr/DIEPPE%20EN%20CARTES%20POSTALES/imgcol/imgcol_73/_00006.htm

      Il s'agit là d'une devanture plus ancienne que celle de la photo plus haut, mais on retrouve la même constitution, la pub identique et les mêmes guéridons et c'est ... le quai de l'Arrière-port. Si c'est ce café, il a pu changer de nom au cours du temps.

      Fausto.

      Supprimer
    2. No answer ? Why ?

      FG

      Supprimer
  26. J'ai vu aussi cette photo, déjà, contrairement à la légende, je ne pense pas que ce café s'appelait "Café du Débit", il y a simplement la mention Débit pour "Débit de boissons" et donc "Café-Débit" en vitrine comme on affiche "Boulangerie-Pâtisserie" mais ce n'est que mon avis.
    Après je ne pense pas que ce soit le même établissement que celui de notre enquête car sur les deux photos, les demoiselles sont court-vêtues de la même façon, elles auraient donc été prises à peu près en même temps.
    G-M

    RépondreSupprimer
  27. Oui, cela se tient GM. Maintenant il faudrait retrouver le café dont parle JEAN-LOUIS car nous n'en sommes qu'au stade des probabilités, pas des certitudes. Peut-être que quelqu'un, susceptible de nous lire et donc de participer, a une photo.

    Si je m'en tiens aux quelques photos prises de loin et assez imprécises, il n'y avait tout au plus sur le quai de l'arrière-port que deux cafés, et encore je n'en suis pas sûr. Le café-débit (et non pas, en effet, du débit, comme le dit certainement à tort la page internet consultée) et cet autre café qui serait le bon et qui est encore pour moi bien énigmatique. A voir et à trouver. L'enquête n'est pas terminée, mais on peut en effet baisser les bras faute de documents et de photos suffisamment "loquaces".

    Peut-être des témoignages ? Il y a certainement des anciens qui, enfants, ont connu ce café dans les années 30 et s'en souviennent malgré tout précisément.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  28. Pour les témoignages, il ne faut pas s'endormir car les enfants des années 30 commencent à ne plus être tout jeunes ! Mais en attendant, comme je ne vais plus trop avoir le temps de "blogger" je souhaite à tous un bon Noël.
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci , à toi, et "Joyeux Noël à tous "
      JL

      Supprimer
    2. Oui, les enfants des années 30 et bientôt ceux des années 60. Tu me mets le cafard Georges-Marie, mais ce n'est pas grave. Moi j'ai choisi de ne pas être lucide en matière d'âge, ça me rassure. "Carpe Diem" plutôt que "Tempus fugit". Espérons que ça dure !

      Joyeux Noël à tous aussi. A ceux qui interviennent, à ceux qui lisent et interviennent parfois et au monde entier avec un "vive Dieppe", une ville qui fait bien de rester dans ses grandes lignes ce qu'elle a été et à qui je souhaite simplement un meilleur sort sur le plan économique (ce satané travail qui manque tant là-bas, et du reste partout ailleurs, dans un monde malheureusement malade. Je me dis que de ce côté là j'ai eu beaucoup de chance. Pensons aux autres).

      Pour finir sur une bonne note après ce coup que "cafardgal" (restons maritime, même dans la défaite), attention aux excès de coquilles, d'huitres et autres délices que vous connaissez bien, hommes de la mer !

      Fausto.

      Supprimer
    3. "Ce coup de "cafardgal". C'est encore la plume qui m'a fait faux bon.

      Fausto.

      Supprimer
  29. Le quai de l'arrière port comme indiqué sur la photo de Fausto correspondrait au quai Galliéni actuel tiens Faust sur ce site une photo sans le parking du Bout du Quai http://www.portdedieppe.fr/-Histoire-du-Port-.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme l'a dit GM, je crois, c'était à peu près le quai Galliéni.

      Merci beaucoup pour l'estacade de mon enfance (celle qui était encore apparente des deux côtés, sans transformations quelles qu'elles soient, et que je n'ai pas oubliée, contrairement à ce que je pensais) et puis le train de marée. Un train-train quotidien tout aussi inoubliable pour tous les Dieppois (et surtout les gars du Bout-du-Quai)nés avant les années 80-90. Pour moi c'était ça, plus la gare maritime et le Villandry et le Valençay qui dormaient auprès de moi, à trente mètres de mon lit. Enfin, ils savaient aussi me réveiller avec leur ronron et les allées et venues portuaires, bien que beaucoup moins que l'inégalable Copacabana (lui il m'empêchait plutôt de dormir les soirs de scandales et il y en avait quelques-uns, mais cela faisait partie de ce magnifique folklore local tant regretté).

      Fausto.

      Supprimer
  30. Bonjour,
    Je vois que ma demande suscite beaucoup de commentaires sur le blog, un grand merci à tous.
    Pour info la dame à la porte au centre de la photo est ma grand-tante Marie Fontaine mariée à François Buzelin, marin pêcheur.
    Sur la fiche matricule de ce dernier que j'ai consultée hier j'ai vue une adresse 11 quai Trudaine en 1932, je ne sais pas si cela peut aider...
    Joyeux Noël à tous
    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. çà correspond, à ce que j'ai cité ,précédemment,ce qui situe ce café, (à coté de la maison Hédin d'époque; presque en face du pont de bois, qui venait de la place Louis Vitet.) soit à peu près au début de la halle actuelle,
      ( le "cayeux" est au 1 , du quai Trudaine )
      Jean-Louis

      Supprimer