samedi 21 février 2015

Grandes marées Coefficient 118





26 commentaires:

  1. Quand le soleil a rendez-vous avec la lune et que la terre s'en mêle ... J'espère que cela ne vous fait pas "marée".

    Tout est une question de position des uns par rapport aux autres. Bon, je vois que ce n'est toujours pas la marée du siècle que j'ai attendue vainement quand j'étais gamin. Il est vrai que c'était au siècle dernier.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  2. Belle marée quand même Fausto ! Il a été annoncé un marnage de 8 mètres, j'etais sur le port du Croisic ce samedi et les riverains avaient installé des sacs de sable. Y a t'il les mêmes précautions sur le quai Henri IV ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement je ne suis pas là-bas pour le dire et le certifier. Ceci étant, je suis content de te lire de nouveau sur Quiquengrogne.

      Fausto.

      Supprimer
    2. Le marnage à Dieppe était prévu de 9,90 m.( sans surcote bien sur ) il est variable en fonction du lieu.
      dans le golfe de St Malo il devait atteindre pas loin de 14 m.!....ce qui en fait un des plus important du monde.
      Mais la "marée du siècle" est pour le mois de Mars
      JL

      Supprimer
  3. Non Catherine nulle part sur les quais il n'y a de sacs sur FB à "tu es de DIEPPE si" de nombreuses photos ;Fausto en a reçu quelques unes

    RépondreSupprimer
  4. Non Catherine nulle part sur les quais il n'y a de sacs sur FB à "tu es de DIEPPE si" de nombreuses photos ;Fausto en a reçu quelques unes

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour les infos, même si le port de Vannes à débordé hier soir nous sommes loin de ces chiffres puisqu'on devait être hier à 5,20 de marnage sur Port Navalo à l'entrée du Golfe

    RépondreSupprimer
  6. Oui, en effet, le 19 février il n'y avait pas de sacs. "La marée du siècle" devrait avoir lieu le 21 mars, mais c'est encore, comme dans les années 60, un abus de langage ou encore un bon coup mediatico-commercial.

    Pourquoi "marée du siècle" est-elle une expression abusive ? Et bien tout d'abord parce que ces fortes marées ont lieu tous les 18 ans. Par ailleurs, pour pouvoir parler de "marée du siècle", et ce malgré les prévisions à long terme, il faudrait peut-être attendre au moins la fin du siècle, sinon c'est un peu comme écrire ses mémoires à 15 ans (nous sommes en 2015, n'est-ce pas ?).

    Ceci étant, contempler lesdites marées est un bien beau spectacle, et j'engage ceux qui en ont l'occasion à le faire.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et aussi allez voir la basse mer!.....
      çà découvre beaucoup plus que d'habitude!...Mais là, sur les plages ou dans les roches, attention! elle remonte vite! ne vous faites pas piéger!
      Car à St Malo;,chez nous, ou en Bretagne Sud; 14 m ou 6 m elle remontera en 6 heures!
      donc méfiance!....
      JL

      Supprimer
  7. Des photos de St Valéry en Cauxhttps://www.facebook.com/pages/Estran-Cit%C3%A9-de-la-Mer/176243389072071

    RépondreSupprimer
  8. Oui, il faut mettre des bottes en caoutchouc. C'est rare et c'est impressionnant, mais quand notre maison n'a pas les pieds, voire les genoux dans l'eau, cela doit être moins pittoresque et surtout moins drôle. Cela a l'air d'être le cas à Saint-Valéry.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  9. Je vous inflige de nouveau mon modeste message car précédemment j'ai écrit le contraire de ce que je voulais dire.
    "
    Oui, il faut mettre des bottes en caoutchouc. C'est rare et c'est impressionnant, mais quand notre maison a les pieds, voire les genoux dans l'eau, cela doit être moins pittoresque et surtout moins drôle. Cela a l'air d'être le cas à Saint-Valéry.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  10. Je suis toujours admiratif du travail des aménageurs de nos ports (généralement au XIXème siècle) qui ont construit des murailles exactement adaptées aux plus hauts marnages. 118 et l'eau ne lèche même pas les roues des voitures en stationnement !
    A Saint Valery, ça semble un peu plus juste, mais ce quartier est très proche du front de mer et donc plus exposé à une surcote due à un coup de vent ce qui devait être le cas hier.
    GM

    RépondreSupprimer
  11. Si cela vous intéresse, bien que cela n'ait rien à voir avec le thème, vous avez "One week at Dieppe" à https://www.youtube.com/watch?v=6WaAFm69Npk (1962)

    Les images ne sont pas très bonnes, pas très suggestives et il y a une petit passage sur Paris, mais bon ... Peut-être allez-vous reconnaître quelques personnes. On voit notamment un policier : le fameux et inoubliable brigadier Michaud ?

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  12. On pourrait les décortiquer à l'infini ces petits films, on y trouverait toujours de nouveau détails intéressants ! Toujours de belles images du grand marché du samedi qui semble tant impressionner les visiteurs. Personnellement j'y reconnais bien des têtes, notamment la vendeuse de bonbons et ses grandes boîtes cylindriques (je crois que j'ai vu des Michoko de la Pie-qui-chante !) mais je n'ai pas de noms à mettre sur les têtes.
    Le seul commerçant dont je me souvienne, c'était le charcutier de Belleville-sur-Mer, Monsieur BOUST. Il s'installait tout au fond, de la place Nationale, adossé à l'église Saint Jacques. Pour moi, ses titres de gloire étaient son saucisson à l'ail et son foie-piqué avec des tranches de foie de porc...
    Dans la même page Youtube, il y a aussi un "Dieppe 1964" très intéressant (qu'on a peut-être déjà évoqué sur le blog). On y voit, entre autres, monter le cirque Pinder dans le parc Bérigny.
    Enfin, question existentielle peut-être plutôt pour Jean-Louis :
    Le "LONDRES" et l' "ARROMANCHES" sont-ils sister-ships ?
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, GM ils étaient sister's ships......au départ!...
      car les Allemands avaient transformé le "Londres" en mouilleur de mines; avec une très grosse ceinture interne de démagnétisation; qui à la fin de la guerre quand ils furent récupérés, ne fut pas enlevée!... ce qui faisait que le Londres était un peu plus lourd que l'Arromanches.( ceci me fut expliqué, par Mr Cantais, chef mécanicien du Londres et\ou de l'Arromanches, qui a été les récupérer en Allemagne, à la fin de la guerre; et qui fut mon prof. motoriste Marine marchande) Quant le Londres fut sous pavillon Anglais, une autre différence était visible : la position des embarcations de sauvetage: celle du Londres était à "plat pont", celle de l'Arromanches, suspendues aux bossoirs. voilà ce que; rapidement; on peut en dire.
      JL

      Supprimer
  13. Oui, GM, c'est vrai. Mais que peut-on proposer de plus ? Pour moi, peut-être pas 1962 où j'avais peut-être à peine conscience de ce qui m'entourait, mais un peu plus tard où mon Dieppe était chargé de souvenirs et ces films, dont celui de 1964, nous ramènent à l'essentiel. La vie, le marché, tous ces trucs qui nous on fait vivre et continuent de le faire par la pensée et ... le souvenir.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  14. Merci Jean-Louis, après le visionnage des petits films, je me suis rendu compte qu'il était difficile de savoir à bord duquel on se trouve, j'ai donc regardé les photos et les ai trouvé très ressemblants ! Le plus bizarre, c'est que ça na m'avait pas frappé quand je les voyais en vrai. Cette petite recherche m'aura aussi permis de comprendre pourquoi ce bateau apparemment Anglais ne s'appelait pas "LONDON" !
    G-M

    RépondreSupprimer
  15. C'est çà, ,GM, les Anglais ont gardé le nom d'origine
    Tout comme nous, quand nous avons repris le "Senlac"; qui bien que fabriqué à Brest,l'avait été pour les British rayways, Au changement de pavillon, je faisais partie de la commission de francisation, et il fallut tout mettre aux normes françaises!....Mais le nom resta le même. (le nom de Senlac, vient du site de la bataille de Hastings ou Guillaume le Conquérant battit , et tua, le roi Harrod en 1066; littéralement : < lac de sang > on peut encore voir le site, à coté de Battle, non loin de Hastings. )
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Harold !....et non pas Harrod!....( il n'y a parait-il pas de faute dans les noms propre....mais quand même!...abimer le nom d'un Roi!..)
      JL

      Supprimer
    2. Ah....ce n'est pas mon jour !!!...."noms propres" bien sur
      JL

      Supprimer
  16. En effet et bravo JL. Il s'agit bien de Senlac Hill (la Colline de Senlac), où après sa victoire sur les Norvégiens, Harold II d'Angleterre (Harold Godwinson) fut défait par William The Conqueror alias The Bastard et donc ce fut bien un lac de sang.

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas grave JL, on fait tous des fautes de frappe (surtout moi) et puis on pourrait confondre par exemple avec "Harrods" qui est un grand magasin de luxe de Londres avec sa propre marque, situé entre Brompton Road et Hans Road, dans le quartier chic du centre de Londres de Knightsbridge.

      On peut aussi confondre avec Herod The Great, roi de Judée (Hérode Ier le Grand).

      Il est aussi possible que d'anciennes graphies indiquent "Harrod" au lieu de "Harold" pour nommer le dernier roi anglo-saxon.

      En tout cas chapeau pour ton Senlac et la localité de Battle située en effet dans le comté du Sussex près d'Hastings ! Moi, je n'avais même pas fait le rapprochement entre le nom du bateau et Senlac Hill. J'étais persuadé que Senlac était un sigle. J'aurais dû faire le rapprochement avec l'Angleterre.

      Au passage, je crois que faisaient partie de l'armée de Guillaume (il est vrai formée de nombreux mercenaires, dont des Bretons) la noblesse normande de Longueville, entre autres.

      Si j'ai bien compris, et pour rigoler, les nefs du Bâtard falaisien assurèrent un des premiers trafics transmanche.

      Fausto.

      Supprimer
    2. La preuve qu'il y a des gens qui commettent des fautes de frappe et même des fautes d'accord. Lire dans mon précédent message "faisait partie" au lieu de faisaient partie" (accord avec le sujet "la noblesse"). L'important c'est d'en avoir conscience. Merci Pierre G.

      Fausto.

      Supprimer
    3. En plus , tu as raison!.....Nous avions parlé de ce magasin " Harrods" ( avec mon épouse qui y est parfois allée) juste avant que je ne tape mon texte précédent!....comme quoi?!....
      JL

      Supprimer
    4. Jetez maintenant un coup d'oeil à :  http://www.dailymotion.com/video/x5lc1g_le-journal-d-une-femme-de-chambre_shortfilms

      Malheureusement on n'y voit le quai Henri IV, pour les besoins d'un film bien connu, que 30 secondes. A la fin on entre-aperçoit le bistrot qu'il y avait à l'angle droit de la rue Béthencourt et du quai Henri IV et en face, le bistrot qui est devenu peu après le Copacabana. Cela doit rappeler quelques petites choses à Jean-Louis et à Daniel.

      Fausto.

      Supprimer