dimanche 14 décembre 2014

Le chamois

Valéry Lebigot nous écrit et propose aux lecteurs de Quiquengrogne une carte postale du Chamois. Un grand merci. Nous avions déjà posté cette carte postale le 8 février 2010, mais un petit rappel est toujours utile.
http://www.quiquengrogne-dieppe.com/search/label/le%20Chamois



"Bonjour,
Bravo  pour votre site .
L’article sur le Seaford ayant entrainé des échanges sur les photos de bateaux à roue et m’a intéressé
Je propose à la sagacité de vos lecteur la carte postale ci-jointe  
Il s’agit du chamois et probablement de celui construit en 1851 par les chantier Nillus du Havre pour une compagnie de bateaux qui assurait la liaison Le Havre- Trouville
Dans une deuxième partie de sa carrière il a navigué entre Le Havre et Rouen  jusqu’au début du XX siècle. La longévité de ces bateau n’est pas exceptionnelle (sauf Naufrage) .
Dans les période de sous activité, les armateurs proposaient des excursions à thème : courses hippiques, expositions, pèlerinage ……
Mais quelqu’un sait-il ce que faisait le Chamois à Dieppe au début du XXe siècle  ( la CPA a été postée en 1903) ?
Cordialement"   



7 commentaires:

  1. Oui, c'est bien ça. C'est bien le Chamois construit en 1851. Il était spécialisé dans le transport des passagers entre le Havre-Trouville et Honfleur, puis, à partir de 1862 entre Le Havre et Rouen.

    Il a navigué un temps pour l’ Administration des bateaux en fer (ex Mrs Cardet) en compagnie du Castor. L'Administration des bateaux en fer (coques en fer) fonctionnait avec les chemins de fer je crois.

    Le nom Chamois se trouvait sur la proue (voire photo) et au au milieu du XIXe siècle sur l'enveloppe haute de la roue. Les machines étaient de faible puissance. Rien à voir avec les engins actuels. Cela avançait quand même.

    Il fonctionnait aussi comme les bateaux à roue de l'époque avec des voiles. On voit encore au début du XXe siècle un mât.

    Ce bateau, si l'on s'en tient à quelques vues et dessins, a dû connaître de légères modifications au cours du temps, ne serait-ce que pour le maintenir en activité au bout de 50 ans de bons et loyaux services.

    "Ces bateaux du Havre drainaient une foule considérable, surtout à partir de 1847 avec l’arrivée du chemin de fer au Havre, qui permettait plus facilement aux Parisiens de venir se promener sur la côte de Grâce". (http://www.calvados.fr/files/content/mounts/Internet/Bien-vivre-dans-le-calvados/culture-patrimoine/patrimoine/panneaux-laissez-vous-transporter.pdf?uuid=alfresco%3AInternet%3Aworkspace%3A%2F%2FSpacesStore%2F961e272e-a91c-4fd9-825d-14972f5b27f8 ).

    Fausto.

    RépondreSupprimer
  2. J'oubliais, Olivier nous parle du Furet également et de ligne transmanche (http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2010/02/larrivee-du-chamois.html ). Alors Dieppe ...

    Enfin, j'aurais été un peu inquiet de traverser la Manche dans cette très belle, mais pas très rassurante embarcation (il est vrai que je n'ai pas l'expérience du marin). Traversait-elle réellement la Manche ou se contentait-elle de suivre les côtes. Le Havre-Dieppe ?

    Fausto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu as raison; il devait faire; ce qu'on a appelé, plus tard , des "excursions" le long de la cote en été.
      Pour traverser; bien sur, çà reste possible, mais çà me semble un peu "léger".....
      JL

      Supprimer
  3. Comme on peut le voir sur cette photo, L'étrave est pratiquement celle d'un "Clipper" avec un moignon de beaupré!...et ; vestige de la marine à voile; son foc est enroulé sur l'étai d'étrave..il a aussi une curieuse petite vergue en haut du mât qui pourrait aussi être pour une grand voile ( en secours bien sur ).
    c'est vrai qu'à cette époque des débuts de la vapeur, il y avait encore beaucoup de voiliers, et cette propulsion datant de la nuit des temps ne se remplaçât pas facilement!.....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ces histoires de voile, de roue et de nom, voilà ce que j'ai trouvé : tableau de Charles Mozin (musée de Trouville) : http://bateauduhavre.over-blog.com/2014/04/steamers-chamois-et-castor.html

      Fausto.

      Supprimer
    2. Merci bien sur ,à ceux qui ont enrichi les informations. Des informations récentes me laissent penser qu'il s'agit d'un bateau à Roues toujours du nom de Chamois,produit 25 ans plus tard, en 1875 par les chantiers de Graville pour la Cie Bertin . Bateau destiné à un liaison Rouen, Le Havre via Honfleur. La bateau desservait également la rive Gauche de la Seine

      Supprimer
  4. Oui, en effet, il ne s'agit pas du même bateau. J'avais déjà noté quelques différences concernant notamment la roue et pensais à des transformations. Mais il est vrai qu'il est fort possible que la photo prise à Dieppe (photo qui date, je crois, de 1910) soit celle d'un autre Chamois. S'il s'était agi de celui de 1851, il aurait alors près de 60 ans, ce qui me paraît beaucoup, surtout en matière de transport de passagers.

    J'ai par ailleurs consulté votre publication internet qui nous éclaire : http://bateauduhavre.over-blog.com/2015/02/steamer-chamois-de-le-cie-bertin.html

    Merci à vous.

    Fausto.

    RépondreSupprimer