dimanche 21 septembre 2014

Vidéo "Visage de Dieppe 1954"


Cliquez sur la photo, puis une fois sur le site, recherchez "Dieppe 1954" dans la base de données.

28 commentaires:

  1. Eh oui, la totale façon 1954. Je n'étais pas né mais une dizaine d'années plus tard cela avait à peine changé si ce n'est des voitures plus modernes et quelques détails.

    dans ce film on a la plage sans la rotonde qui n'était pas encore construite, le golf miniature, le tennis, les voiliers du jardin d'enfant, le centre ville avec des têtes que certains parmi vous vont peut-être reconnaître, les carrioles à glace (plage et Place nationale), la gare maritime d'Urbain Cassan inaugurée en 1953,

    On y voit aussi les courses de chevaux, les ports avec le Brigthon en action, le Tatiana, le Jean-Cousin, le Fort Saint-Louis, sans doute un de ces magnifiques bananiers blancs et d'autres bateaux que je ne peux déterminer (peut-être ans l'avant-port le bateau de Le Prince.

    J'ai découvert aussi une course de femmes au centre ville qui doit avoir un sens qui m'échappe (coutume ?) et une carriole hippomobile s'appelant JANET.

    Le tout se termine par un survol de la région en avion. Le film est d'une clarté étonnante et en couleur de surcroît. Certains parmi vous vont peut-être se reconnaître en visite au jardin d'enfant. Une dizaine d'années après, vêtements mis à part, c'était pareil.

    Délectez-vous ! Souvenirs, souvenirs ...

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notez aussi quelques maisons en construction sur le bord de mer, l'inévitable château et la vie qui grouillait sur la plage (remarquez les tentes d'époque) et au centre ville. La rue piétonne allait encore attendre une vingtaine d'année avant de surgir de terre et d'envahir le Puits-Salé. Ma grande soeur allait naître quelque mois après. Tout cela est bien émouvant, bien que sans doute un peu trop personnel. mais c'est ça la nostalgie.

      FG pou toujours.

      Supprimer
  2. Dernière chose, après avoir tapé dans le moteur de recherche "Dieppe 1954", il faut cliquer en bas de la page sur "6", puis aller tout en bas de la nouvelle page et cliquer sur "visage de Dieppe".

    FG

    RépondreSupprimer
  3. Pendant la grande quinzaine commerciale course des cousettes ou des midinettes si j'ai bonne mémoire;tu avais la course des facteurs,des garçons de café des dockers au poisson

    RépondreSupprimer
  4. Merci Alain, je n'ai pas connu ces courses. J'étais cependant déjà né quand la course des dockers-poissonniers avait encore lieu. On peut la voir sur le blog d'olivier à http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2011/09/course-des-dockers-poissonniers-1963.html

    J'imagine que cela devait être pareil avec les garçons de café, mais je n'ai jamais vu de fait ces courses. Elles créaient apparemment de l'animation.

    En 1954 tu devais être bien jeune. As-tu reconnu cependant des gens ? Et ce JANET, c'est quoi ?

    FG

    RépondreSupprimer
  5. 11 Ans Fausto et JANET ne me dit rien au passage j'ai cru reconnaitre un modèle réduit navigant que faisait un cousin de ma mère tréportais lui aussi

    RépondreSupprimer
  6. Ah ces bateaux à voile du bassin du jardin d'enfants ... On rêvait d'avoir le meilleur voilier, c'est-à-dire le plus maniable et le plus performant. Et puis quand on n'avait pas de voilier, eh bien on regardait, c'était pas mal non plus.

    Moi j'ai fini par en avoir un, mais il était trop massif (pas grand, massif) et bien peu maniable. Il se traînait et j'aurais aimé qu'il fende les flots et donc en avoir un aussi rapide que celui de mon copain Philippe.

    Il y avait aussi le tourniquet, les balançoires (que l'on voit dans le film) et les toboggans qui, contrairement à ce que dit la chanson de Renaud, ne nous niquaient pas les dents, mais à l'occasion les pantalons et les shorts.

    Et puis un peu plus tard il y a eu la piste pour les patins à roulettes (avec quatre roulements à billes à l'époque).

    Dans le film on voit aussi des bateaux restés dans la mémoire des Dieppois comme le Tatiana et le Jean-Cousin. Vous en reconnaîtrez sans doute d'autres.

    FG

    RépondreSupprimer
  7. les coco boers
    qui nous coupaient les lèvres
    et nous niquaient les dents
    et mistral gagnant ........

    RépondreSupprimer
  8. Je ne me souviens pas de ces choses au réglisse (j'ai regardé sur internet pour savoir ce que c'était) qui, paraît-il, ont disparu dans les années 70, pour ressurgir dernièrement.

    La chose qui me niquait les dents, comme dans la chanson de Renaud, c'était bien les roudoudous. A l'époque je ne savais pas que cela s'appelait comme ça. J'achetais ça parce que c'était pas cher et ça durait longtemps (on suçait le délice se trouvant dans la coquille).

    Je les achetais notamment, avec ce que l'on appelait des bombecs à un centime (à la fraise ?), dans l'épicerie (aujourd'hui disparue d'après le map google) qui se trouvait rue Desceliers, au pied de la rue de la Brasserie (pas d'erreur, j'en suis sûr. Il y avait même une pub, peut-être un peu plus tard, qui disait, "pas d'erreur, c'est Lesieur).

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'étais tout petit, en matière de pub, c'était aussi Pioupiou et les petits pois et le concentré de tomates (ce serait meilleur avec du concentré de tomates) Et puis il y avait le feuilleton "shadocks" et une histoire de "cosmogol" et de mecs qui pompaient (le tout en noir et blanc).

      Je vais te dire, eh bien le gamin, il attendait ce délire avec impatience tous les jours.

      Il y avait aussi Nounours, remplacé par la maison de Toutou je crois (le truc avec le chien anglais et le gus avec des ressorts).

      Toute une époque.

      Revenez cependant au film et parlez-moi (si vous le voulez bien, des bateaux. En d'autres termes, que fait JL ?).

      FG

      Supprimer
    2. Le chien Anglais en allure de balai "O-cedar", c'était le "manège Enchanté" et le chien c'était "Pollux" l'escargot, "Ambroise" la petite fille "Margotte" avec la voix du défunt Jacques Bodouin ( qui faisait aussi Phillibert à la radio ) et de son épouse Micheline Dax décédée elle aussi récemment.......mes fils regardaient çà aussi....alors même malgré moi!...j'ai mémorisé!...
      Quant aux bateaux, j'ai encore le voilier que je faisais naviguer dans ce bassin du Jardin d'enfants (fabriqué,pour moi, par mon oncle; menuisier-ébéniste il est sur un socle aujourd'hui) on concourrait avec les voiliers fabriqués par le père Théroude ......souvenirs et nostalgie!....
      par ailleurs, il y a beaucoup à regarder, sur ce site!...entre les chalutiers et autres thoniers lancés aux ACM ( j'en ai vu quelques uns au lancement! "l'Astrolabe", la"boussole" pour les ENSMM Le havre et Marseille ) et les remorqueurs, "Romulus"; "Jehan Cousin" "Jehan de Béthencourt" ainsi que l'arrivée du tout neuf "Balidar", en opération dans nos bassins.......avec des fruitiers dedans!...dont la sortie d'un agrumier de la Société.Navale.Caenaise.....où mon frère a navigué; disparue, elle aussi......
      JL

      Supprimer
    3. Oui, c'est ça, le Manège enchanté, mais moi j'ai aussi connu Nounours, c'était avant et c'est justement le Manège Enchanté qui a remplacé Nounours.

      Le gars avec les ressort c'était Zébulon et il faisait quelque chose comme "tournicoti - tournicoton".

      C'était aussi l'époque des Saintes Chéries, feuilleton que je regardais à la fin des années 60.

      Les ports que j'ai connus dans les années 60 et 70 avaient bien peu changé par rapport à ceux du film. Il y avait comme dans le film toute une animation et ma foi, beaucoup d'activité (pêche et commerce). Les bateaux de plaisance étaient dans le bassin Duquesne. Il y en avait très peu et ils côtoyaient dans ledit bassin les bateaux de pêche. Comme on le voit dans le film, il y avait de petits bateaux de pêche dans l'avant-port, près des ferries, côté poissonnerie (celle située devant le Tout-Va-Bien qui a disparu selon ce que j'ai constaté récemment).

      FG.

      Supprimer
  9. Jean Louis tu n'as pas du gagner souvent contre les répliques des chalutiers tréportais construits par le cousin TROUDE de ma mère Il était sous brigadier de police au passage si quelqu'un a des nouvelles de son fils Alain je suis preneur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolé de t'apprendre que Alain est décédé il y a peu de temps d'un cancer qui s'est généralisé.
      Mais parlons nous du même?....Le Alain que je connaissais , s'appelait THEROUDE ?!...nous étions au CET ensemble, il navigua un peu; puis entra ...chez les CRS; je crois, et à suivre dans la police nationale; puis la Police de l'air et des frontières. ( son fils, électro-mécanicien sur les grands thoniers -senneurs de l'océan Indien), fut assassiné pour être volé;lors d'une escale à Diego-Suarez Alain était allé sur place, mais ne pu rien faire!...Il failli se suicider, et ne s'en remettra jamais.
      Lors de mon Expo, à Bonsecours j'ai vu sa sœur.
      .( Il y a à Bonsecours une maquette du "Gai Floréal" fabriquée par le père, celui qui faisait les fameux voiliers du jardin d'enfants!...)
      JL

      Supprimer
  10. Prénom du père MAURICE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact .
      alors cela doit bien être le même;
      Mais pourquoi écris'tu TROUDE ?....
      JL

      Supprimer
  11. Pour les gens intéressés; le "Tenacious" ( le joli 3 mâts) est entré à nouveau ce midi , en escale.
    JL;

    RépondreSupprimer
  12. Parce que dans la recherche généalogique faite par ma petite fille j'ai les deux graphies Alain avait un frère Michel et trois soeurs si ma mèmoire est bonne

    RépondreSupprimer
  13. Oui je pense que c'est çà.
    une de ses sœurs a racheté la maison ,où il habitait.
    JL

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique cette base de données!....On a que l'embarras du choix!....histoire et souvenirs ; nostalgie....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien Jean-Louis. L'histoire n'est pas nostalgie, mais la nostalgie fait du bien. Alors pourquoi s'en priver. Nous avons chacun notre époque, mais il y a toujours des éléments qui nous relient et nous rappellent ce que nous avons été et ce que nous avons vécu avec, il est vrai, le miroir déformant de cette même nostalgie, mais c'est tellement bon.

      FG

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison,Mais parfois, "çà fout un coup de vieux"!.....( par exemple, la fête des écoles. où ;avec mes camarades; nous faisions une pyramide!....avec mon poids actuel......elle n'aurait pas tenu....surtout que j'étais en haut!....)
      JL,

      Supprimer
    3. Il ne faut pas avoir peur d'être vieux. On l'est tous à 10, 20, 25 ans près. On est vieux (pour les jeunes), mais nous on sait qu'on ne l'est pas.

      La notion de vieillesse est d'ailleurs toute relative. Moi je me souviens de l'impression que nous donnait le fameux maître Gioux avec sa barbe, de l'attitude et de tout le respect et l'admiration qui allaient avec. Les gamins que nous étions avaient l'impression qu'il était vieux (l'âge était dans notre tête, symbole d'autorité, et je ne te renvoie pas à la littérature du Moyen-Âge qui met le "vieux" au centre du savoir). Eh bien c'était un tout jeune enseignant ! Pierre était tout jeune à l'époque !

      C"est relatif et cela l'est aussi pour nous. Si tu as envie d'être vieux, débrouille-toi, pas moi. Moi j'ai l'âge de ma jeunesse et de ma nostalgie et cela ne me gêne pas.

      J'éprouve un plaisir immense à communiquer avec vous, à vous lire, et ce, malgré nos engueulades (parfois abruptes, mais toujours positives et quelque part amicales). Les engueulades font partie du jeu, de la vie.

      FG

      Supprimer
  15. Une question au passage "FAUSTO" ne serait ce pas le pseudo de BHL?

    RépondreSupprimer
  16. Non je ne suis pas BHL car je ne fais pas le pont (le pont Lévy). Non Fausto c'est le prénom de l'inventeur de la photocopie pour amateur de petite reine (Fausto Coppi).

    FG

    RépondreSupprimer
  17. Ouf ! J'ai retrouvé un PC, le mien m'a lâché au retour des vacances et comme on ne sauvegarde pas assez, il y a de la perte mais on va reconstruire.
    Pour revenir aux choses sérieuses, je vois que vous n'avez pas chômé depuis le mois d'août, plein de choses intéressantes à lire et pour le sujet Dieppe 1954, ça débouche sur du copieux.
    Déjà, sur la photo du bassin du jardin d'enfants, je trouve que les jambes d'homme sur le banc avec un journal sur les genoux pourraient bien être celles de mon père !
    A propos du même bassin, j'ai eu plus tard un canot JEP à moteur que j'ai vendu récemment, eh bien, il avait bon creux sur bâbord avant, trace d'un abordage avec le bateau d'un autre gamin. Si ça se trouve, peut-être l'un d'entre-vous...
    G-M

    RépondreSupprimer
  18. C'est une mine d'infos sur ces années!.....Des vidéos anciennes, mais superbes!.....je continue à visionner!....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être aussi parce qu'elles sont anciennes et rares qu'elles sont superbes.

      FG

      Supprimer