mardi 13 mai 2014

The King III en 1995


8 commentaires:

  1. Moi qui suis très imprécis, interprétant un Christophoros devenu "celui qui porte la croix" en lieu et place d'un Christophoros, renvoyant à un "celui qui porte le Christ" (en fait c'est la même chose, ou presque), je reste toujours aussi ignorant en matière de navires.

    J'ai lu qu'il existe un King III, chalutier de son état, lié à Fécamp. Le navire de la photo est-il ce même roi ? Il n'a pas la tête d'un chalutier, en tout cas pas celle d'un de ceux que j'ai connus.. Est-ce le même ?

    Le nom, The King III, a-t-il une histoire ? Peut-être un Christophoros ou un Christophorus qui s'ignore ?

    Renseignez-moi s'il vous plaît.

    Jean 1402.

    RépondreSupprimer
  2. Richard III ? Quelque chose de plus prosaïque ? Une réponse, s'il vous plaît, sinon j'expire".

    Always the same.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut à tous,
      ce bateau est un fileyeur, et non pas un chalutier!.
      Il est un peu un "prototype" de multicoques professionnels. il semble être motorisé par 2 in-board avec Z-drive.il n'est pas dieppois, apparemment de Fécamp.
      .les différents multicoques qu'on a pu voir sont restés" prototypes" ils n'ont pas été suivi de série.Ont ils été suffisamment performants ?....il faudrait demander aux précurseurs qui les ont essayés !...
      Jean-louis

      Supprimer
    2. Pour compléter ce qui est visible sur cette photo :
      à gauche on voit en route vers la sortie, le petit chalutier côtier "philippe Cadie" ( n'existe plus aujourd'hui.) et à droite , l'avant du chaland, porteur de vase, "Puffin"( n'est plus à Dieppe ou peut-être n'existe plus , lui aussi ).
      Jean-louis.

      Supprimer
    3. .j'avais oublié !.......au fond, le "Stena Londoner" à poste au terminal ferries.
      JL

      Supprimer
    4. Ce qui peut expliquer, le manque de succès de ces multicoques; "motorisés", par rapport aux "multi." à voiles, cela doit être le fait des moteurs; ( 1 dans chaque coque ) en cas de panne d'un des deux....le bateau a une fâcheuse tendance à .....tourner en rond!; même en augmentant la surface des safrans!...
      pour l’anecdote:
      en 1976 un multi; à moteurs qui se rendait au salon de Paris est tombé en panne d'un des deux moteurs dans le mauvais temps!....incapable de gouverner, nous l’avions recherché, retrouvé; et ramené à Dieppe complètement désemparé! ....Il n'a jamais été au salon!...il est allé...à la carpente!....il s'appelait le "Solaris"...
      JL

      Supprimer
  3. http://www.bateaux-fecamp.fr/article-19505564.html
    http://www.bateauxdepeche.net/bateauxbase/picture.php?/4128/tags/16-fileyeur
    Satisfait HAMLET?

    RépondreSupprimer
  4. Oui WILLIAM. Je connaissais déjà ces sites et c'est justement le premier que tu as cité qui parle à tort de "chalutier". De là ma question (il 'y a rien de gratuit chez moi, tout est calculé, parfois mal, je te l'accorde).

    La nef en question, comme bon nombre de nefs (je suis resté au Moyen Âge) a changé semble-t-il plusieurs fois de nom.

    Les rares explications données sur les pages que tu as citées sont par ailleurs très confuses. C'est malheureusement souvent le cas dans ce genre d'affaire. Tant pis, on fait avec.

    Remercions cependant l'informateur que tu es tout comme JL qui apporte régulièrement sa touche technique.

    Je parlerai de Libido sciendi.

    Le SAINT AUGUSTIN de pacotille que je suis vous salue from The End of the Wharf de son enfance (celui qui, semble-t-il, a disparu à jamais. Au passage, si quelqu'un a des photos des lieux à publier sur Quiquengrogne, ce sera un bonheur et un peu plus que ça).


    RépondreSupprimer