lundi 19 mai 2014

La carpente encore



Un vieux négatif retrouvé dans le grenier.

25 commentaires:

  1. Avant la guerre de 39?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense juste après-guerre. Mais pas sûr. Un cliché de mon père. Il n'est plus là pour le lui demander. Merci pour la retouche. Je vais substituer la tienne à la mienne.
      Olivier

      Supprimer
    2. Il me semble qu'avant-guerre, la base des piliers du "ferry-boat" existait encore. Mais le Huron nous en dira plus ;+))
      Olivier

      Supprimer
    3. Mon cher OLIVIER, le Huron, et autre Iroquois plus ou moins voltairien, voire libertaire, alias Béthencourt, Betancort (Real Madrid), Béthencourt 1402, Jean de Grainville (voire de la Teinturière), Adelardo (Atlético de Madrid des temps anciens) ou autre chose encore (il lui arrive d'oublier tous ses forfaits), est bien incapable de répondre à une telle question. Il n'a de Dieppe qu'une connaissance lointaine, mais charnelle (c'est l'essentiel : c'est que le bougre aime sa ville et c'est cela la raison de sa modeste présence parmi vous).

      Il n'était, ce bougre là, malheureusement (heureusement ?) pas né avant quarante, loin de là. Alors il ne sait pas et quand il ne sait pas ou qu'il se trompe, il le dit (parfois trop fort et trop longuement : il s'en excuse).

      Ceci étant, sa ville il continue à l'aimer et ton blog est pour lui une source de bonheur et de partage (avec quelques heurts cependant qui font partie du jeu et il ne s'en plaint point : cela fait partie de la vie et de l'avis). Et les Dieppois, les vrais, ne sont pas faciles. C'est aussi pour cela qu'il les aime (et qu'il s'aime), car il sait qu'on en retire des choses peut-être plus vraies qu'on ne le pense.

      Ceci étant (de Berre), si tu veux un grenier dans un vieux négatif, voilà la chose :
      https://www.google.fr/search?q=grenier&client=firefox-a&hs=rb5&rls=org.mozilla:fr:official&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=Vkt7U7WEKImk0QXrnoHwAg&ved=0CDwQsAQ&biw=1920&bih=934

      Loin de ces plaisanteries vaseuses, il précise en son âme et conscience : ton blog est super et nos correspondants aussi : Gégé, Tarlier, JEAN-LOUIS (from the End of the Wharf like me), le technicien et super marin, Catherine, Sophie (où sont-elles  ? L'histoire les attend), le très attachant ALAIN, connaisseur de choses que j'ai oubliées ou qui me sont inconnues, informateur incontournable, sur le blog et en dehors.

      Et puis ... des quartiers, des lieux, des souvenirs : la rue du Mortier d'Or, la place Nationale, la plage, les pelouses, la rue de la Barre, les falaises et leurs cavités, le Bout-du-Quai, le Pollet ... et on en espère bien d'autres. Il suffit de les multiplier sur ton blog pour mon plus grand plaisir et celui de bien d'autres. On répondra et on interviendra comme on pourra (pas toujours comme il le faudrait, mais on fait comme on peut et surtout ... comme on aime).

      FG (allez, on lève le masque).

      Supprimer
    4. Si tu me disais que c'est la proue du Janiclou, j'en serais fou de bonheur, mais j'en doute.

      FG

      Supprimer
    5. Non hélas, ce n'est pas la proue du "Janiclou"!...
      çà ressemble par contre bougrement à l'avant du vieux bateau pilote d'après guerre ( de fabrication Anglaise qui s'est nommé, plus tard le "Mathurin" ?! )
      je dirais la photo des années 50 , car les premiers piliers devant les chantiers, qui servaient à l'appui des ferries-boat tont été rasés. Les voiliers au second plan; dont un, bien visible sont vraisemblablement des "requins" comme on en avait construit au chantier "Soulé" juste à coté des chantiers de la Manche ( le commandant de l'Arromanches puis du Lisieux; Mr Tessier en avait un au CVD ) Il y a d'ailleurs, un chalutier échoué devant ces chantiers, et au fond, les chantiers "Bocquet" qui devinrent "Marton", puis "Normandie", ( ou travaillaient les frère Pottier deux fameux lutteurs de l'OSD )
      Les piliers du fond, sont encore garnis de défenses pour l'accostage.
      Jean-Louis

      Supprimer
    6. Jean-Louis, l'Arromanches et le Lisieux, je sais. Le reste, je comprends à peu près, mais les "requins" et l'OSD, c'est quoi ? On essaie d'apprendre. Explique-nous donc.

      FG

      Supprimer
    7. salut Fausto;
      Le "requin" est un type de voilier,très fin, à étrave très inclinée, son gréement ne comporte que des voiles dites "classiques" à savoir Grand voile , foc, clinfoc et-ou trinquette.( pas de spy, et autre voilure actuelle ) ils étaient construits en bois, bien sur..
      et l'OSD était le club ( Omnium Sportif Dieppois ) pour la lutte Gréco-romaine et la lutte libre. Je ne sais si çà existe encore?...Il y a toujours le ROD ( Ring olympique Dieppois )
      Jean-Louis

      Supprimer
    8. Merci beaucoup, voilà qui est clair.

      FG

      Supprimer
  2. Jean Louis il y a eu un post sur http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2013/02/lequipage-du-bateau-pilote-lavoine-1954.html;serait ce celui auquel tu penses?En 1950 je n'ai pas souvenir des défenses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'oubliais. ALAIN, ces défenses, c'est quoi ? Donnes-nous une petite explication en la matière (pour nous, lecteurs, qui ne savons pas).

      FG

      Supprimer
    2. Donne-nous donc toute explication. Pour le bateau-pilote, il en est qui ont bien fait de naître rue Béthencourt (excellente adresse).

      FG

      Supprimer
    3. Le "bateau-pilote" c'est l'embarcation qui met à bord, ou récupère le Pilote lors d'un mouvement de navire en entrée ou en sortie du port. A Dieppe il est obligatoire pour les navires de plus de 50 m.
      Le Pilote est commandant au long-cours lui-même, et forcément connait le port sur le bout des doigts. le commandant du bateau connait bien sur son bateau; les deux doivent en principe mettre toutes les chances de leur coté pour qu'il n'arrive rien..Mais, en tout état de cause; le commandant du bateau reste le maitre des décisions.......et le responsable!...
      Jean-Louis

      Supprimer
  3. Chiquito tu agrandis la photo et à gauche entre les piles tu les vois ,c'est pour éviter que les navires heurtent trop violemment les quais,ici les piles;pour ne pas faire d'avaries de coque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En agrandissant, on peut distinguer, entre les chantiers "Soulé" et les "chantiers de la Manche".......le cimetière à bateaux de l'époque.
      Jean-louis

      Supprimer
    2. JEAN-LOUIS, là tu me vexes. Je sais tout de même ce qu'est un bateau pilote, mon ignorance n'est pas si grande (tu oublies que j'ai résidé 18 ans à vingt mètres de l'avant-port, à portée de main des Falaise (quand j'étais petit), puis des Valençay et Villandry et autres Senlac. Je les entendais respirer tout comme les dragues, les remorqueurs, les coquillards, les chalutiers, les cargos et les bananiers (il y en avait encore quand j'étais jeune, mais il est vrai qu'il se dirigeaient vers le port de commerce et ne passaient pas devant chez moi) et les bateaux pilotes.

      Nous nous sommes mal compris, Non, cette fois-ci, l'allusion à la Rue Béthencourt (voir plus haut) renvoyait à M. LEGRAS dont on parle à l'adresse donnée par ALAIN : http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2013/02/lequipage-du-bateau-pilote-lavoine-1954.html

      C'est de ma faute, je procède souvent par allusions et ce n'est pas toujours très clair. Moi j'ai l'impression que ça l'est, mais ça ne l'est pas.

      FG

      Supprimer
    3. Pour le cimetière à bateaux, les ACM, etc., il me semble que l'on a proposé sur ce site une photo récente des lieux, prise sous un autre angle et de beaucoup plus près, mais je ne sais plus où elle se trouve sur le blog.

      Ce sont des lieux que je connais bien (le coin des ACM, bien sûr).

      FG

      Supprimer
    4. Comme je suis bête ! Eurêka ! J'aurais dû lire le "encore" qui accompagne "carpente" et aller chercher un peu plus bas.

      FG

      Supprimer
    5. Je sais que tu connais le "bateau-pilote",ne sois pas vexé; mais j'en ai profité pour bien expliquer les charges de chacun.
      Très souvent dans les médias, on entend le reporter indiquer :< le pilote a embarqué et pris le commandement du navire!...> ce qui est faux, bien entendu.! Il peut prendre temporairement les "commandes"; mais pas le commandement.
      Ce sont des lois du droit maritime international.
      JL.

      Supprimer
    6. Merci pour ces précisions JL. Non, je ne suis en réalité pas vexé du tout, c'était une façon de lancer la conversation et de rappeler certaines pages de ce blog, les personnes dont on parle et toute l'importance qu'a eu notre port, bien mal en point ces vingt ou trente dernières années. Plus de bananiers en tout cas. Ces mêmes bananiers tout blancs qui me faisaient rêver et voyager (Afrique, Antilles, etc.). Je pense alors à la chanson d'Aznavour et à son "rafiot craquant de la coque au pont ... prenant la route qui mène à mes rêves d'enfants". Enfin bref, cela fait planer, ou plutôt naviguer, sans le moindre adjuvant, s'entend;

      Il paraît que le Havre, où j'ai jadis habité (deux ans), connaît aussi des problèmes d'après un gars de Ouistreham que j'ai rencontré par hasard dans la rue et avec qui j'ai échangé quelques mots. Bon nombre de navires ignoreraient Le Havre pour aller sur Anvers et autres grands ports du nord. Alors si Le Havre perd aussi ses ouailles, nous sommes vraiment mal partis.

      FG

      Supprimer
  4. Ninö ne serait ce pas ce post que tu cherches?
    http://3.bp.blogspot.com/-mnclBiMD4TM/UzGspvOAcNI/AAAAAAAADEc/GmvkpZSJVGk/s1600/chantier01.jpg

    RépondreSupprimer
  5. Oui ALAIN, comme stipulé plus haut je l'ai trouvé (Eurêka, prononcé "évrika" en grec). Le post se trouve sous le titre "Du côté de la carpente" avec un presque Santa María (Sancta María en fait). C'est en lisant le titre "La carpente encore" que je me suis dit que l'on venait d'en parler et que le souvenir était bien récent.

    FG

    RépondreSupprimer
  6. Surtout FAUSTO n'oublie pas que"tout corps plongé dans un liquide qui ne remonte pas au bout d'une demi heure est considéré comme noyé"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ALAIN, toujours cet humour qui te caractérise et qui est un havre de paix (il n'y a pas de jeu de mots, bien sûr).

      FG

      Supprimer