vendredi 21 février 2014

Le E-Ship 1 et ses voiles tubulaires.


Courte escale pour le E-Ship 1 immatriculé en Allemagne.
Transports d'éoliennes. Une particularité : ses quatre voiles tubulaires de 27 mètres de haut et 4 m de diamètre. Elles lui permettent d'économiser 25 % de carburant.



34 commentaires:

  1. Une question très certainement bête, mais comment ça fonctionne ? Désolée d'être aussi gourde !
    Très belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait parler de brnouilly, de football et de ping-pong. ;+))
      Mais tout est expliqué là :
      http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5730
      Belle soirée à toi.
      Olivier

      Supprimer
    2. Bouh ! Pas beau !
      Bises
      Sophie

      Supprimer
    3. Bah ! je n'ai que 6 ans de retard !!!
      " Le premier cargo allemand utilisant partiellement le vent comme force motrice complémentaire a été mis à l'eau le 2 août 2008 depuis le chantier naval de la ville portuaire de Kiel."

      Que sont 8 ans ? Dans toute une vie !
      Merci Olivier pour ce lien ... Je me sens un peu moins gourde !
      Bises

      Supprimer
  2. Le précurseur était J.Y.Cousteau avec "L'Alcyone"qui, à une autre échelle, avait 2 turbo-voiles .et qui navigua avec ce système, autour du monde,il y a déjà pas mal d'années; de façon fort économique.
    Mais celui là, avec 4 turbo-voiles à une autre échelle, ne fait pas de la recherche!....c'est un navire commercial !....écolo, bien vu;et..... économique!
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela semble être l'avenir, mais Dieu que c'est laid ! Au début, j'ai cru que c'était un pont à l'envers avec ses piliers (veuillez noter que je suis en cette occasion d'une mauvaise foi à toute épreuve).

      A première vue j'ai du mal à croire que ça puisse tenir sur l'eau par gros temps, mais si ça existe et que ça navigue c'est que ça doit marcher (veuillez pardonner cette "Chabannade" pour ne pas dire, plus justement, cette Lapalissade).

      FG

      Supprimer
  3. Sais tu mon bon FAUSTO que certains cargos sont tractés par cerf volant pour une économie de carburant de 10 à 15%
    http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-video-cargos-hybrides-propulses-cerfs-volants-44053/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mon brave ALAIN, j'ai le cerveau lent.

      I'd love to change the world (thirsty five years after), but I' don't know what to do.

      Je vois que d'autres le changent pour moi et c'est sûrement très bien.

      Ceci étant, j'ai bien cru que l'on nous envoyait le remplaçant de notre malheureux pont Colbert façon pont du Gard à un seul étage et à l'envers ("patas arriba" comme dit dans une autre langue ou encore "les potes enlaire".si on veut faire un petit tour au nord-est).

      Tempora mutantur et nos mutamur in illis. Il faut s'y faire et ce n'est pas plus mal.

      Ma critique ne portait bien entendu que sur l'esthétique, pas sur le progrès technique qui n'est pas critiquable par essence et que l'on accueille avec grand bonheur à défaut de ne pouvoir en être l'un des auteurs (en tout cas pas moi).

      FG

      Supprimer
  4. Je partage l'avis de Fausto ... C'est franchement laid ...

    RépondreSupprimer
  5. Où sont nos voiles d'antan ? Les petits papillons blancs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Veuillez m'excuser pour une nouvelle erreur. Vous vous en moquez peut-être, mais moi j'ai honte.

      Vous allez vous dire (voir si vous avez du temps à perdre mon dernier message ci-dessus), non seulement FG fait le guignol sur internet, mais en plus il ne sait pas compter.

      En effet, ce n'est pas "Thirsty five years after", mais" fourty three years after". Eh oui, comme le temps passe. L'album de Ten Years After "I'd love to change the world" date de 1971.

      Au-delà du jeu de mots, cela fait 43 ans. Je venais de sortir de l'école primaire. et "cha me rrrrrrajeunit pas tout cha". Si vous avez une adresse où me procurer un brumisateur ou un déambulateur, donnez-la moi, je vais me préparer et éviter ainsi toute surprise de dernière minute (vaut mieux être équipé et avoir tout chez soi au cas où).

      FG

      Supprimer
    2. T'es pourtant pas de ch'pollet,!....t'es du "boudu"!...
      et mai itou!....".R'mouche eul narvallo" y sait pu d'ou quil est!.....est Béthencourt qui va pas être joice!...
      Voila un coup de jeunesse, pour atténuer tes "vieilles douleurs!....
      JL

      Supprimer
    3. Aie JEAN-LOUIS, t'as raison, ça me réveille mes douleurs. Dis-moi, au passage, "narvallo" qu'on utilisait souvent, ça s'rait pâ du manouche. Ch'me souviens ben qu'on utilisait un tas de mots qui, paraît-il, étaient manouches. R'mouche" ou "ramouche la gadji" par exemple. "Morai" aussi.

      FG

      Supprimer
    4. Et "goré", "nichboul" ou encore "marâve" ? Très usités ces mots à l'époque. Et "tête de mort" ou plutôt "mors" (je ne garantis pas l'orthographe).

      On m'avait expliqué (le père d'un copain) que ce n'était pas "mort", mais "mors" (encore une fois, je ne garantis pas l'orthographe) qui renverrait à un noeud marin. Donc, "tête de mors" = "tête de noeud". Bon, que des gentillesses et des finesses caractéristiques de notre cher quartier, le seul, l'unique, le vrai, c'est-à-dire celui que l'on a connu et qui a peut-être (sûrement ?) disparu avec le temps.

      FG

      Supprimer
    5. Tu as parfaitement fait le tour!...
      des expressions ou des mots issus du langage des gens du voyage ( qui lors de leur passage, allaient à l'école avec nous!) se sont incorporés à notre patois local!....çà n'est pas beaucoup resté d'ailleurs, mais en son temps cela eut une certaine vogue!...
      JL

      Supprimer
    6. JEAN-LOUIS, je t'avoue que ces mots, je les ai entendus et utilisés surtout pendant ma courte période aux Bruyères. Mais il est vrai que déjà au Bout-du-Quai ...

      FG

      Supprimer
    7. FAUSTO le noeud se nomme "tête de maure"

      Supprimer
    8. ALAIN, tu veux dire non pas qu'il se nomme, mais qu'il s'écrit "tête de maure" (maurus/ Mauritania) et non "mors" comme le mors du cheval. Sais-tu pourquoi ?

      FG

      Supprimer
    9. Par ailleurs, je n'ai jamais lu "tête de maure" dans le sens de "noeud marin". Je n'avais jusqu'à maintenant aucune conscience de l'orthographe correcte de l'expression.

      La tête de maure pour moi renvoie à la Corse (à mettre en parallèle avec l'Aragon sur le plan historique), mais je ne vois pas le rapport avec un possible noeud marin. Si tu as une explication (je suis sûr que tu en as une), n'hésite pas à m'en faire part.

      FG

      Supprimer
    10. FAUSTO de quoi satisfaire ton insatiable curiosité
      http://www.hisse-et-oh.com/forums/forums-techniques/messages/192824-noeud

      Supprimer
    11. Ok pour le noeud, mais Maurus, à ne pas confondre avec le grec moderne "mavros" qui signifie "noir" (y a t-il un rapport ? Origine ?), est à mettre en relation avec Mauritania, l'habitant de Mauritania qui était à l'époque des Romains, non pas l'actuelle Maurétanie, ni même le Maroc (qui du reste n'existait pas encore), mais à peu près ce que l'on appelle actuellement le Maghreb (tout le Maghreb). Il est vrai par ailleurs que la plupart des musulmans qui pénétrèrent en Espagne furent des Berbères de l'actuel Maroc (Atlas), qu'ils fussent Almoravides ou Almohades, mais le mot "moro" (de "maurus" également, "maure" si tu veux, renvoie à bien plus qu'aux Berbères du Maroc.

      Bon, quelques détails sans importance et discutables par ailleurs. Merci pour l'explication en tout cas.

      FG

      Supprimer
    12. Non ALAIN, ils ont raison. C'est moi qui est commis une erreur. Le Gaffiot pour Mauretania/Mauritania, renvoie plutôt à la partie occidentale du Maghreb, que l'on distingue de la Numidie. Donc Mauretania, Mauritania renvoie plutôt à un territoire correspondant en grande partie à l'actuel Maroc. Maintenant, en Espagne (pour plus de précision), le mot "moro" peut avoir de nos jours un sens beaucoup plus large et notamment celui de musulman (Berbères et Arabes musulmans confondus).

      FG

      Supprimer
    13. "C'est moi qui ai commis une erreur" (et non "qui est commis une erreur"). Je les accumule donc !

      FG

      Supprimer
  6. Ma belle fille est pharmacien ... Je peux passer le message pour rendre service !
    Très belle journée ;+)

    RépondreSupprimer
  7. Notre Ibére étant un poco loco Sophie propose ses services pour quelques graines d'elébore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant il n'y a pas eu vraiment d'Ibère cette année, dit-on (14 degrés dans ma région et je ne parle même pas des jeux olympiques sans neige).

      Deliant isti hispani.

      FG

      Supprimer
    2. Pardon :  "delirant isti hispani". C'est encore mon doigt qui s'est "affolé" (si j'ose dire) et qui a oublié de taper le "r". I'am not guilty. It is because of the computer (with an enourmous bad faith).

      "Iuventus stultorum magister", paraît-il, alors c'est que je dois l'être encore (fou ou jeune ? Je parierais plutôt pour fou).

      Have a very good day.

      FG

      Supprimer
  8. Ce genre de mât était à l'étude aux ATELIERS ET CHANTIERS DE LA MANCHE au début des année 80.
    Je me demande même si des brevets n'avaient pas été déposés ???

    BARCOS

    RépondreSupprimer
  9. Tiens ,...c'est intéressant, je viens de quitter un ami ( un ex du bureau d'études ACM ) je lui demanderai ,où çà en était ?..
    JL,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait les études étaient effectués par un bureau de recherche parisien.
      C'est le PDG de l'époque, Monsieur CHARBONNIER qui suivait ce genre de travaux dont ce type de mat mais aussi la façon de récupérer l'énergie de la houle pour la transformer en électricité (chaîne de bouées, hélices et rouleaux sous l'eau...) et bien d'autres choses "avant-gardistes" pour l'époque mais qui maintenant sont banales. Les recherches effectuées sur ce type de mat étaient bien antérieures au bateau de Monsieur COUSTEAU.
      Si vous avez, par votre ami, d'autres renseignements à ce sujet, merci de les communiquer. J'ai moi aussi travaillé aux ACM et cela pourrait m'intéresser.

      BARCOS

      Supprimer
    2. Ok dès que je le vois à nouveau, je lui en parle et je vous tiendrais au courant.
      JL

      Supprimer
    3. Les études étaient effectuées et non effectués

      barcos

      Supprimer