vendredi 30 août 2013

Quai du Chemin de fer


20 commentaires:

  1. En juillet 1882, le Ministre des Travaux Publics accordait à la Société Anonyme des Chemins de Fer de l'Ouest basée à Paris une concession sur l'exploitation des voies ferrées "établies ou à établir pour transporter entre la gare et les quais de Dieppe, à l'aide soit de locomotives, soit de chevaux, au gré de la compagnie concessionnaire, les marchandises [...]".

    A l'époque, le réseau des chemins de fer était exploité par des compagnies privées, la société d'économie mixte SNCF n'apparaissant qu'en 1938 sous Camille Chautemps. La compagnie des Chemins de fer de l'Ouest créée en 1855 desservait quant à elle la Bretagne et la Normandie.

    Les voies de manœuvre et de manutention que l'on voit sur la photo furent "établies sur le quai du Chemin de fer (quai sud du bassin de Bérigny) pour desservir les postes d'accostage dudit quai".

    FG

    RépondreSupprimer
  2. J'ai connu des grues du même genre,( il y en avait 4 , je crois )quai Henry IV, dans les années 50.
    Elles servaient ; pour 2 , au déchargement des cargos de la ligne, et les 2 autres pour les paquebots; mise à poste des passerelles passagers, et manutentions diverses.
    Une autre était aussi au quai Guynemer.( elle était utilisée pour les manutentions du grill de radoub )
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  3. Oui, Jean-Louis, tu ne dois certainement pas te tromper. Je n'ai pas connu les grues dont tu parles, mais je peux te dire que le maintien, l'extension et l'exploitation des voies ferrées, objets de concession à La Compagnie des Chemins de Fers de l'Ouest, concernaient aussi le quai de l'Entrepôt, l'écluse du Bassin Bérigny, le quai Duquesne, le quai Henri IV et le quai du Hable qui en est le prolongement, ainsi que "la rive ouest de la Souille du bassin des chasses et le quai de l'arrière-port" (Cahier des Charges de la Convention signée, semble-t-il, le 14 juillet 1882). Un tir groupé en quelque sorte ! J'imagine donc que le matériel installé devait être similaire sur le quai Bérigny et le quai Henri IV. Maintenant, reste à savoir quand ces grues furent installées. Il me semble enfin en voir de semblables à: 
    http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2013_05_01_archive.html

    (Le port ... à sec).

    FG

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour les gobiers du Bout du Quai sur delcamp j'ai trouvé
    http://www.delcampe.fr/items?language=F&searchString=grues+dieppe&cat=0&catLists%5B%5D=-2&searchOptionForm%5BsearchMode%5D=extended&searchOptionForm%5BtermsToExclude%5D=&searchOptionForm%5BsearchTldCountry%5D=fr&searchOptionForm%5BsearchInDescription%5D=N

    RépondreSupprimer
  5. Jean Louis que dis tu de celui ci(mais je suis sur que tu le connais)
    http://roland.arzul.pagesperso-orange.fr/etat/inattendu/dieppe.htm

    RépondreSupprimer
  6. Des grues, si ce n'est identiques, du moins semblables à celles de la photo, apparaissent bien sur plusieurs photos proposées par l'ouvrage de Beaufils et Boitelle "Les Dieppois et la mer" (Ed. des Falaises). Montées apparemment sur des rails, elles ne semblent pas avoir toutes la même taille et exactement les mêmes formes ou caractéristiques. On en voit notamment un certain nombre quai Henri IV devant la gare maritime (fin XIXe, début XXe siècle ?).

    On peut trouver dans ce livre des grues vraiment très similaires à celle de la photo, si ce n'est identiques (p. 217, port de commerce).

    FG

    RépondreSupprimer
  7. Mieux encore ! A la page 219 du livre cité, j'entraperçois en bas à gauche de la photo, pas très loin d'une des grues montées sur rails dont nous parlons, la grosse grue fixe (Force 30 000 kg) "retapée" récemment ou du moins repeinte (voir : http://www.quiquengrogne-dieppe.com/2013_06_01_archive.html ).

    Tout cela ressemble, sauf erreur de ma part, au fond du bassin Duquesne et à l'actuel quai du Tonkin avec en prime le hangar du transitaire Delarue et l'accès à l'arrière-port, aujourd'hui disparu.

    FG

    RépondreSupprimer
  8. Les grues citées précédemment étaient bien sur, toutes sur rails, avec aiguillages, pour rejoindre le réseau, qui lui-même se trouvait pratiquement toujours en parallèle, pour des raisons évidentes de proximité des wagons à charger ou décharger.
    Jean-Louis.

    RépondreSupprimer
  9. JEAN-LOUIS, certaines de ces grues étaient-elles dans les "temps anciens" (tout est relatif) à vapeur ?

    FG

    PS: Si je viens de dire une ânerie, sois bénin, mais la vapeur étant au XIXe siècle et encore au début du XXe siècle l'énergie par excellence et symbole de progrès de surcroît...

    La vapeur était, il est vrai, au début du XXe siècle, en grande concurrence avec la fée "électricité", puis plus tard vint le diesel...

    Si tu peux davantage me renseigner sur ces grues, moi j'avoue ne pas savoir. L'électricité pour ces grues me semble exclue, mais... Qu'en était-il ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a ma connaissance, toutes les grues citées étaient à vapeur.
      La cheminée; relativement conséquente; était celle de la chaudière.Après sur le port il y eu des grues électriques ( branchées sur le réseau comme les grues que tu as connues, Quai Henry IV ,en remplacement des grues à vapeur, dans les années 50)
      Les grues diesel ?....à cette époque; je n'en connais pas.
      Jean-Louis

      Supprimer
  10. jJe vois notamment de petites cheminées sur la partie haute de ces deux grues (celles de la photo). Me trompe-je ?

    FG

    RépondreSupprimer
  11. Fausto que ce soit à vapeur;ou un moteur à essence ou un diésel il faut bien une cheminée pour l'échappement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soit, Jean-Louis, mais pour les photos, vapeur ou diesel ? Moi je pencherais pour la vapeur. Il est vrai qu'il faudrait dater tout cela et c'est bien difficile. En tout cas j'en suis absolument incapable.

      FG

      Supprimer
  12. Fausto une réponse sur ce site
    http://roland.arzul.pagesperso-orange.fr/etat/inattendu/dieppe.htm
    à partir de: en 1874
    La grue restaurée
    http://dytic.over-blog.com/normandie-pays-de-caux-dieppe-port-de-p%C3%AAche
    Sur un site consacré au HAVRE et aux Ets CAILLARD
    En 1877 ils lancent un type inédit de grues à vapeur. Encouragé par une loi de 1893 pour la propulsion à vapeur, ils construisent des chaudières marines. L’entreprise se spécialise dans la fabrication des engins de levage et obtient une sérieuse réputation, elle est la première entreprise à installer l’électricité sur les grues du port.
    http://lehavresud.canalblog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Alain, ma question était fort ingénue. Le diesel c'est à partir des années 30 qu'il se manifeste à une certaine échelle et la photo que l'on nous montre semble être antérieure (sauf erreur de ma part, bien entendu).

      Avant c'était surtout la vapeur, l'électricité, énergie émergeante au début du XXe siècle, relevant de certains petits moteurs et de l'éclairage (remplacement d'un gaz, cher et dangereux à l'occasion dans nos villes).

      FG

      Supprimer
    2. "émergente", bien entendu.

      FG

      Supprimer
  13. J'avoue ALAIN que je n'avais pas encore lu ton texte avant de répondre et je viens de lire que l'entreprise à laquelle tu renvoies fut la première à installer l'électricité sur les grues de ton port, mais en même temps on nous parle de l'expansion des grues à vapeur. Je ne saisis pas très bien.

    En tout cas, l'existence de cheminées (voir photo et si, bien entendu ma vue ne me fait pas faux bon) semble aller du côté de la vapeur. En fait, je n'y connais pas grand chose, mais essaie de deviner tout en participant à ce qui me semble essentiel, Dieppe ou pas : l'échange !

    FG

    RépondreSupprimer
  14. Franchement, sur http://dytic.over-blog.com/normandie-pays-de-caux-dieppe-port-de-p%C3%AAche , "ma" (j'y mets, bien entendu, des guillemets)grue du Tonkin a de la gueule.

    FG

    RépondreSupprimer
  15. Suite à mon commentaire précédent:
    Les grues, diesel ( en fait très souvent diesel-electrique ) ont connues de l'expansion plus tard, grâce à des ensembles totalement mobiles ; véhicule porteur et grue.
    Mais de cette époque?!....je n'en vois pas.
    Les grues et portiques du port de commerce étaient électrique, seul les petits modèles, anciens et sur rail étaient encore à vapeur.
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  16. bonjour

    je viens vers vous pour savoir s'il existe un livre sur les personnages emblématiques de Dieppe et du bout du quai (mariloup, capitaine etc) par avance merci

    RépondreSupprimer