jeudi 9 mai 2013

Avant-Port.


Le bateau de gauche est sans doute le Sussex de la photo ci-dessous :


51 commentaires:

  1. L'avant-port, mais aussi le port d'avant. Les maisons n'ont cependant pas beaucoup changé. Aujourd'hui, ce sont bien les mêmes qu'à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Seuls quelques légers changements au niveau de la toiture sont parfois décelables. La publicité du Café de la Vigne a disparu également. Quant à la gare maritime, ce n'était pas encore, loin s'en faut, celle d'Urbain Cassan, mais le quai Henri IV était bien déjà là.

    A droite de la photo, ne serait-ce pas le remorqueur Mercure (1889-1923) ?

    D'un côté, la vapeur, symbole de progrès au XIX siècle (plus tard l'électricité) et de l'autre, ces fameux voiliers voués à disparaître dans les marines de guerre et marchande et à ne perdurer que sous la forme d'embarcations de plaisance. Comme dirait Alain : "Le déclin de la marine à voiles et le début de la vapeur sur un même cliché".

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est le Mercure, la photo fut prise avant ou après son échouement de 1892 ? Moi je dirais après, mais avant que ce remorqueur et ses 16 tonneaux ne devienne un bateau transportant des passagers vers Le Tréport.

      Peut-être me détrompera-t-on fort justement ?

      FG

      Supprimer
  2. En tout cas, le Mercure de la photo (si c'est bien lui) n'avait pas encore le drapeau trônant sur la poupe de l'ancêtre des promenades en mer. Il est vrai que "poupe" nous renvoie à la marine à voile et que nos marins d'aujourd'hui doivent certainement lui préférer les termes d'Étambot ou d'arrière (plus courant paraît-il). Encore la voile, puis la vapeur, puis le diesel ...

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas bien à lire le nom du paquebot de gauche. Il semble qu'il s'agisse du Sussex si je m'en tiens aux caractéristiques du navire. Quant à l'arrière du paquebot qui est devant, je parierais pour le Tamise. Deux paquebots qui assuraient la ligne Newhaven-Dieppe et qui furent remplacés au début du siècle par les steamers Arundel, Brighton et France. Tous étaient des bateaux à hélice (par opposition aux bateaux à roue).

      Je situerais donc la photo après l'échouage du Mercure en 1892 et avant 1916, date qui correspond au torpillage du Sussex par un sous-marin allemand dans la Manche (c'est sur ce bateau et à l'occasion, je crois, de cette attaque, que mourut le compositeur et pianiste espagnol Granados : pour Alain).

      Quant au Tamise, il a tout simplement transporté Oscar Wild ((le futur habitué de notre fameux et toujours bien vivant Café Suisse)jusqu'à Dieppe à la fin du siècle dernier .

      Maintenant, si je me suis trompé sur l'identité des bateaux, j'ai tout faux.

      FG

      Supprimer
    2. En parlant d'Oscar Wilde, je voulais dire "à la fin du XIXe siècle" et non "à la fin du siècle dernier" (je crois que j'ai encore tendance à me croire au XXe siècle, siècle qui pour moi n'est pas le siècle dernier, bien qu'il le soit chronologiquement parlant et assurément pour les plus jeunes).

      Allez, je me tais maintenant (il est temps, n'est-ce pas ?), mais ces photos suggestives d'Olivier relèvent de la provocation historico-sentimentale ...

      FG

      Supprimer
    3. le terme étambot est toujours employé; mais pour indiquer la pièce de coque qui porte ce nom. sinon, c'est vrai on dit plus couramment "l'arrière".
      Sur la photo, le vapeur de droite; vu l'ombre portée sur son flanc Tribord; semble être un bateau à roues!....reste à savoir quel paquebot à roues naviguait encore à l'époque du "Sussex" ?!....et on aura un ordre d'idée de l'époque!..
      Jean-Louis

      Supprimer
    4. Alors cela ne peut-être le Tamise qui n'était pas un bateau à roue mais à hélice.

      FG

      Supprimer
  3. Est ce SUSSEX?
    Le Sussex était un ferry trans-Manche, qui devint le centre de l'attention internationale, après avoir été torpillé par un U-Boot, en mars 1916.
    Le Sussex était un bateau à vapeur à rivet double de 1 353 tonnes1. Construit en Grande-Bretagne, il fut racheté à ses propriétaires d'origine, par la Société nationale des chemins de fer français, en janvier 19142.
    Le 24 mars 1916, alors qu'il reliait Folkestone (Angleterre) à Dieppe (France), il fut endommagé de manière irréparable par le U-Boot allemand UB-29. Malgré la destruction totale de l'avant du bateau, il parvint à se maintenir à flot et fut remorqué jusqu'à Boulogne.
    Environ cinquante personne perdirent la vie dans cette attaque ; un certain nombre d'entre eux furent tués par l'explosion de la torpille, les autres moururent noyés ou de froid après s'être jeté à la mer. Selon des rapports de l'époque, deux canots de sauvetage chavirèrent3. Parmi les victimes, on trouvait le célèbre compositeur espagnol Enrique Granados et sa femme. Bien qu'aucun citoyen américain ne fut tué dans l'attaque, l'opinion publique fut très fortement choquée aux États-Unis, ce qui donna lieu à des échanges diplomatiques tendus entre les gouvernements allemands et américains4. En mai 1916, l'Allemagne fit une déclaration, surnommée la promesse du Sussex, qui promettait la suspension de sa guerre sous-marine à outrance, et des attaques de ces U-Boote contre les navhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Sussex_(paquebot)ires transportant des civils5.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Sussex qui fut torpillé ne peut être celui de la carte postale. Il était plus petit. Je vous envoie deux photos par mail.
      Olivier

      Supprimer
  4. Pour FAUSTO
    ETAMBOT : 1. Extrémité arrière en bois ou en métal de la charpente d'un navire. On y trouve de l'extérieur vers l'intérieur du navire : la fausse-quille (1), la quille (2), le massif arrière (7), la carlingue (8), le marsouin arrière (6) qui s'appuie sur le contre-étambot (5) et l'étambot (4).
    2. Pièce arrière pratiquement verticale, reposant sur l'extrémité de la quille (2) appelé, talon (11). Il est doublé par le contre-étambot (5).
    Tout ce que tu veux savoir sur les termes marins
    http://christophe.borzeix.perso.sfr.fr/GlossaireMarine/e.htm

    RépondreSupprimer
  5. Tu as oublié de relever une de mes erreurs. J'ai dit une première fois "échouement", puis "échouage" pour 1892 et le Mercure. En fait, seul le mot "échouement" convient dans la mesure où le Mercure s'est échoué involontairement.

    FG

    RépondreSupprimer
  6. Remarquez que si sur la photo d'Olivier nous voyons bien la gare maritime qui fut construite au XIXe siècle, nous n'avons pas la chance de voir le train de marée en service dès 1874 avec passage obligé par le pont Courbet (qui était bien droit si j'ose dire) et la voie menant au quai Henri IV (au niveau de l'actuel pont Ango). Je crois qu'il y avait à hauteur de la gare maritime deux voies (une pour venir et l'autre pour repartir ?). Les trains étaient, bien entendu, à vapeur,faut-il le préciser (le TGV n'existait pas encore je crois : un peu d'humour, que diable !).

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu et revu la poupe du steamer tamise. Le paquebot qui est à droite n'est, tout compte fait, pas le Tamise. Les deux cheminées du Tamise sont de surcroit légèrement différentes en leur sommet.

      FG

      Supprimer
    2. Et si le steamer de droite était le Brighton ? Sa poupe ressemble fort à celle que l'on peut voir sur une des photos consultables à l'adresse : http://dieppe.et.sa.region.free.fr/DIEPPE%20EN%20CARTES%20POSTALES/imgcol/imgcol_90/contact_3.htm

      FG

      Supprimer
  7. Tout à fait:
    Ces cheminées sont droites, et celles suggérées par fausto sont de type " Bell's Mouth" typiques des steamers anglais de ces époques ( L'Arundel en était équipé je crois?!) par contre le "Brighton" N° IV avait deux cheminées identiques à la photo...mais il était à hélices?!....
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, absolument tous les bateaux que j'ai cité sont à hélice comme stipulé précédemment. La poupe du Brighton est cependant bien similaire à celle du bateau de la photo. D'autres bateaux de construction anglaise comme le Sussex ou l'Arundel (beaucoup plus récent ce dernier), ne présentent cependant pas les mêmes caractéristiques. Es-tu vraiment certain que le bateau de droite soit un bateau à roues, Jean-Louis ?

      FG

      Supprimer
  8. Sur la photo à Olivier, on voit bien le steamer à roues, à quai!....Mais on ne peut pas lire son nom!...néanmoins, la chapelle Bonsecours étant déjà construite .....çà cible encore un peu l'époque!
    JL

    RépondreSupprimer
  9. J'ai rajouté une photo pour le Sussex
    Olivier

    RépondreSupprimer
  10. C'est assez troublant car j'ai vu des photos du Sussex qui ressemblent fort à celle du paquebot de la première photo d'Olivier (celui de gauche), alors que le Sussex torpillé semble quelque peu différent, pas forcément par la taille, car les perspectives écrasent, mais par toute une série de détails. La confusion semble grande, notamment à cette adresse (plusieurs vues du Sussex, mais s'agit-il du même Sussex ?) : http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/compagnie-chemins-francais-sujet_190_1.htm

    Maintenant, pour répondre à Jean-Louis et me faire encore une fois l'avocat du diable (vous commencez à connaître le personnage), je dirai que la poupe du bateau à quai qui apparaît sur l'envoi parallèle d'Olivier ressemble bien à celle de la photo, mais rien ne prouve que ce soit le même bateau. On pourrait en dire autant de la poupe du Brighton. Ceci étant, malgré cette incertitude, j'ai plutôt tendance à croire ce que dit Jean-Louis car la ressemblance est frappante.

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui OLIVIER, c'est bien cette photo du Sussex qui était au départ ma référence. Ce n'est apparemment pas le Sussex torpillé. Je crois que le Sussex de la deuxième photo(voir plus haut) est le même que celui de la première. C'est en tout cas par sa forme et ses caractéristiques un steamer anglais construit au XIXe siècle.

      FG

      Supprimer
    2. Je n'ai toujours rien trouvé de précis sur le Sussex des photos ci-dessus, mais pour les steamers à roue, on peut lire dans "Les Dieppois et la Mer" (Beaufils. Boitelle, ED. Des Falaises, p. 160) qu'en 1902 il y avait sur la ligne Dieppe-Newhaven six paquebots à hélice (dont un Sussex, lequel ?) et deux paquebots à roue : le Rouen et le Paris.

      D'après ce que j'ai pu visionner, l'arrière de ces deux derniers bateaux n'a pas grand chose à voir avec l'arrière du bateau de droite de la première photo, ni avec la poupe du bateau à roue amarré qui apparaît sur la photo envoyée parallèlement par Olivier.

      Pour rendre les choses plus difficiles encore, notons que le Sussex de la photo envoyée parallèlement par Olivier, n'est pas celui des photos ci-dessus et qu'il est donc difficile d'établir une corrélation entre des bateaux et peut-être des époques qui ne sont pas les mêmes. Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre, car c'est bien compliqué et sans doute fort mal dit, mais si vous avez d'autres indices ...

      FG

      Supprimer
  11. Une chose est sure....
    Rien que pour les "Brighton" il y en eu ... 6
    Alors les "Sussex?....je ne sais pas ?...
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chers amis, je vous laisse les compter. Moi je vous avoue que j'ai mal à la tête à force de visionner des embarcations et de comparer les poupes, les proues et les cheminées.

      Peut-être qu'un jour le hasard me mettra de nouveau sur la piste de ces steamers et que loin de connaître l'échec je connaîtrai le ... Sussex (encore une petite blague pour la route).

      FG

      Supprimer
  12. http://maitres-du-vent.blogspot.fr/2009/02/tamise-vapeur-de-la-ligne-diepppe.html
    Sur ce site une vue du SUSSEX quittant DIEPPE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai déjà consulté plusieurs fois cette adresse. Merci tout de même.

      Je ne regrette qu'une chose, avec un peu de chance, nous aurions pu voir à droite de la photo la rue Béthencourt et l'ancêtre, de l'ancêtre, de l'ancêtre du fameux Copa Cabana. Le photographe aurait quand même pu cadrer plus à droite, cela m'aurait arrangé.

      FG

      Supprimer
  13. Bah ! Oui ! Je trouve aussi que ce n'est pas très gentil pour fausto !!! Pô bien ! ;+(

    RépondreSupprimer
  14. J'ai compulsé ma doc., le paquebot à roues de droite, pourrait être le "Rouen"IV ou le "Paris".III( pavillon Anglais un peu visible à l'arrière en zoomant, ce qui colle bien ) si c'est un de ceux-là, ce furent les derniers bateaux à roues, opérant sur la ligne.Ils ont été en leur temps les plus rapides.construits en 1889, le "Paris" fut conservé jusqu'en 1912.
    et sur la photo qu'a envoyé Olivier:
    le "Sussex" ( vendu aux Grecs en 1920 ; ferraillé en 1922 )en entrée;
    à quai le "Paris" III, un cargo non identifié, vraisemblablement un charbonnier,et au fond le cargo de la Ligne Newhaven II voilà ce que j'ai trouvé
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, encore une fois, dans "Les Dieppois et la mer", les auteurs nous disent (voir plus haut) qu'en 1902 deux bateaux à roue étaient en service : le Rouen et le Paris, mais sans préciser le numéro (I, II, III, IV ?).

      J'ai visionné quelques photos de bateaux nommés Rouen et Paris qui ne correspondent pas cependant au bateau que l'on voit sur la première photo, mais comme rien n'est précisé non plus quant à leur numéro, peut-être qu'il ne s'agit pas de ceux que tu nommes et que le bateau de la photo est bien soit le Rouen IV, soit le Paris III.

      Du reste, toujours dans "Les Dieppois et la mer" (p. 162), on voit une photo d'un Paris (sans doute le Paris III auquel tu fais allusion) qui ressemble fort à celui de la première photo ci-dessus.

      Pour le Mercure, rassurez-moi, dis-moi que je ne me suis pas trompé.

      Quant au Sussex de la photo envoyée parallèlement par Olivier, ce n'est pas celui des photos ci-dessus. Ce dernier n'est semble-t-il toujours pas identifié. En tout cas, moi, je n'y arrive pas.

      FG

      Supprimer
    2. Le Sussex I :1862 - 1887.
      le Sussex II :1896 - 1922) construit pour remplacer le Seaford :( 1894 - 1895 coulé dans un naufrage, suite à collision dans la brume) .
      Alors je pense que pour être sur la même photo qu'un bateau à roues, (fut-il le dernier!)ce doit être celui-là.
      en 1894 il pouvait y avoir jusqu'à 7 paquebots et 6 cargos opérant à Dieppe!...( on croit rêver!...)ce qui obligea le port à mettre des coffres d'attente,dans l'avant port!
      De ce fait vu le nombre d'intervenants!...pas facile de les cibler, alors que nombre d'entre-eux étaient sister's ships!......
      Jean-Louis

      Supprimer
    3. Celui-là, lequel ? Le Sussex I, le Sussex II ou le Seaford ? Le Seaford, je ne crois pas car sur la coque de notre bateau n'apparaissent que six lettres et non sept. Je crois du reste, même si je ne vois pas très bien (lettres trop petites et trop floues), qu'il s'agit bien d'un Sussex. Si quelqu'un peut agrandir la photo suffisamment ou utiliser un zoom puissant ...

      Il y avait par ailleurs des bateaux à roue tant à la fin du XIXe siècle qu'au début du XXe siècle. Ils côtoyaient des bateaux à hélice. En 1902 il y avait 6 steamers à hélice et encore deux bateaux à roue (voir plus haut).

      J'ai comme l'impression de n'avoir pas bien compris ce que tu veux dire, ni même de quelle photo tu parles. La réponse que tu donnes semble renvoyer à la première photo ci-dessus, mais peut-être que l'on ne s'est pas compris.

      FG

      Supprimer
    4. Le Sussex de la seconde photo du site est bien celle du Sussex de la 1ère.
      Par ailleurs celle envoyé par Olivier est encore le même ( Position des hublots, de la descente de rouf avant, des embarcations de la timonerie.etc....)il s'agit donc bien; vraisemblablement du Sussex n°2.
      JL

      Supprimer
    5. Oui JEAN-LOUIS, je crois que tout le monde a bien compris. Bien avant la parution de la seconde photo d'Olivier je savais à peu près qu'il s'agissait de ce Sussex là, mais je le confondais avec le Sussex torpillé que je n'avais pas visionné, Sussex torpillé qui n'est pas le même que celui de la première et seconde photo du site et c'est l'excellente intervention d'Olivier qui me l'a fait comprendre.

      Maintenant tu apportes une information complémentaire. Le Sussex des photos du site est donc le II (ça non plus je ne le savais pas), ce qui corrobore mes impressions déjà mises en exergue : il s'agit d'un steamer de construction anglaise datant de la fin du XIXe siècle.

      Je crois que l'on peut situer la photo dans le temps en misant sur une période allant de la fin du XIXe siècle aux années 10 du siècle suivant. C'est à peu près la même fourchette que celle que je présentais au début de cette page, mais avec la confusion des Sussex en moins.

      Est-ce bien par ailleurs le remorqueur Mercure qui apparaît au premier plan à droite ? Je crois que oui, mais .. (pour confirmation).

      Merci.

      FG

      Supprimer
    6. Oui Fausto, je pense aussi au "Mercure"( c'est à peu près lisible sur sa"poupe".)ce qui situe bien cette photo dans la fourchette: derniers bateaux à Roues à Dieppe; soit Fin XIX ème début XX ème.
      JL

      Supprimer
  15. Je suis d'aucuns secours car depuis la fusion MESSENGER /SKYPE je ne reçois plus mes messages
    sur mon compte messenger; alors je suis orphelin des photos d'Olivier

    RépondreSupprimer
  16. Pour les amis anglophiles
    http://website.lineone.net/~tom_lee/susseximg.htm
    Un petit bijou le BRIGHTON QUEEN (paddle à roues)
    http://www.britishpathe.com/video/paddle-steamer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ALAIN, avec le nombre de passagers qu'il y avait à bord et les quelques canots que l'on entraperçoit (fort mal situés du reste), la sécurité en cas de naufrage devait être minimale. Cela fait peur. Peut-être que les passagers s'entraînaient à nager avant de monter à bord d'une de ces magnifiques, mais hasardeuses "roues flottantes". 
      Préparation assurément secourable en cas de coup dur (un peu d'humour, que diable !).

      FG

      Supprimer
  17. Sur ce site par ordre alphabétique des photos de certains paddles
    http://freespace.virgin.net/tom.lee/south%20coast.htm
    Sur ce site du GRIEME les ROUEN
    http://www.grieme.org/pages/rouen.html

    RépondreSupprimer
  18. Pour revenir au Sussex II : Il s'illustra déjà en participant au sauvetage des passagers de l'"Océana" en 1912!
    ,il fut effectivement torpillé le 24 Mars 1916, mais ne coula pas .
    Il perdit néanmoins 2 marins et 80 passagers!...dont le compositeur espagnol déjà cité et de nombreux Américains , ce qui selon certaines sources; avec le torpillage du "Lusitania" du 7 Mai 1915, accéléra l'entrée en Guerre des USA.
    Il fut réparé et après guerre navigua à nouveau jusqu'en 1920, ou il fut vendu aux Grecs et ferraillé en 1922
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JEAN-LOUIS, il me semblait bien qu'il y avait une confusion.

      Si le SUSSEX II est le bateau torpillé avec Granados à bord (nous avons, moi et Alain, déjà évoqué par deux fois cet épisode plus haut), alors le SUSSEX II n'est pas celui des photos ci-dessus.

      Comme l'a fait remarquer Olivier, ce n'est pas le même navire. Je veux dire que le bateau torpillé ne ressemble pas au Sussex des deux photos ci-dessus. Alors ce dernier, lequel est-ce ? Le I, le II ou encore un autre ?

      C'est cette question que je me pose depuis le début, ne serait-ce que pour avoir quelques éléments sur la date de sa construction et son parcours, ce qui permettrait de dater plus précisément la photo, en sachant d'une part que le Mercure fut construit en 1889 et qu'il cessa de servir en 1923 (voir plus haut) et que le Sussex de la photo fut construit à telle ou telle date et qu'il cessa de servir à telle ou telle autre date pour telle ou telle raison.

      FG

      Supprimer
    2. J'ai même noté quelques confusions portant sur l'identité des bateaux sur internet, voire même, sur l'ouvrage cité plus haut (pp. 162 et 163). Je fais référence à deux bateaux nommés tous deux Paris. En effet, sauf fortes modifications au cours du temps, le Paris de gauche, ne semble pas être celui de droite (haut de la p. 162). Mais peut-être que je me trompe.

      Je sais qu'il y eut cependant au moins un Paris I et un Paris II et que ces "dynasties" de Paris, de Sussex ou encore de Brighton sont impressionnantes et donnent le tournis. De là les toujours possibles confusions (on en arrive à confondre les héritiers du nom entre eux, voire même, pour ce qui est uniquement du nom et dans d'autres cas de figure, des bâtiments de la marine marchande, des paquebots, des chalutiers et des bateaux de la Royale).

      Pour les Brihton, tu m'as dit par exemple, en courrier parallèle, qu'il y en eut six. J'ai juste eu le temps d'entrapercevoir le sixième lorsque j'étais très jeune enfant (j'habitais quasiment en face de son lieu d'amarrage), bien que je me souvienne surtout des premiers ferries (Falaise transformé et en particulier le Villandry et le Valençay).

      Je crois même que certains devraient faire profiter Quiquengrogne de leurs réalisations artistiques en la matière au titre de magnifiques illustrations (je n'en dirai pas plus).

      FG

      Supprimer
    3. Pour toi Fausto, les "Brighton" !.......
      Pour le Brighton V , c'est celui qui fut coulé suite au bombardement allemand à Dieppe du 24 Mai 1940, dans le bassin de Paris avec le Navire Hôpital Maid of Kent.
      Le Brighton IV : construit en 1903 1 er à turbines , il navigua dans le détroit silhouette proche de "l"arundel"
      durant l'été 1929 il fit la ligne Ostende - Douvres
      en 1930 il fut vendu pour faire un Yacht, il fit naufrage en 1933 sous le nom de "Roussalka" près de Galway ( Sud Ouest Irlande)la coque brisée, il resta là.
      Le N° I fut construit en 1847( sister's Ships du Dieppe I et Newhaven I.
      en 1948, suite à Problème financier, il fut vendu en Italie.
      le N° II construit en 1856 vendu a Weymouth 1858 fit naufrage sur Guernesey.
      Le n°III construit en 1878 coula dans le chenal le 1er Janvier 1893 après avoir heurté la jetée. renfloué, il fut revendu et renavigua ; il finit une longue carrière; 47 ans; en Turquie en 1927.
      Jean-Louis

      Supprimer
  19. Voilà les dates du Sussex II .1896 - 1922 je les ai déjà citée plus haut; il entre dans la fourchette.
    JL

    RépondreSupprimer
  20. SUSSEX I : 1862 -1887 .
    je n'ai pas de trace d'un Sussex N ° III
    JL

    RépondreSupprimer
  21. Merci beaucoup. Pendant ce temps je laisse défiler les Brighton dans ma tête. Le VI a été très bien réalisé tout comme le bateau où naviguaient ton frère et mon père (comprenne qui pourra). Ces représentations feraient de magnifiques illustrations artistiques.

    FG

    RépondreSupprimer
  22. J'y pense fausto; J'y pense!....
    JL.

    RépondreSupprimer
  23. De cette fastueuse époque il nous reste des tableaux de PISSARO

    RépondreSupprimer
  24. Et non point de Pizarro que d'aucuns confondent bien à tort avec Pissaro (pour hispanistes encore une fois). La conquête artistique est bien plus belle et bien plus pure que la conquête guerrière, dure, brutale et inhumaine (ou malheureusement trop humaine).

    Un ami, "philosophe à quatre sous".

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allé voir l'expo "Pissaro et les ports" au musée Malraux du Havre.
      Intéressant.
      Olivier

      Supprimer
  25. J'ai quelques un de ces tableaux qui défilent en fond d'écran et des photos de Yann PELCAT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yann, son chapeau-feutre et sa pipe...
      Olivier

      Supprimer
    2. Ou sa cigarette ... avec ou sans chapeau. Les arts visuels, mais aussi les bureaux de tabac, ont encore un avenir, et ce, malgré les idées reçues.

      FG.

      Supprimer