mardi 23 avril 2013

Quai de la caserne


Sur le plan de 1880 ci-dessous, le quai de la caserne est indiqué ( point rouge). Il longeait le canal des chasses.

59 commentaires:

  1. Le nom est-il en rapport avec la caserne militaire du Pollet, je crois (1795-1880) qui fut transférée en 1880 à Janval ? Question de béotien.

    FG

    RépondreSupprimer
  2. Ce quai qui semble avoir disparu sous ce nom, en tout cas, a t-il été touché par le percement du chenal dans les années 80 ou suis-je en train de me fourvoyer (ce qui est fort possible) ? Quelqu'un sait-il où se trouvait exactement ce quai et à quoi correspond-il aujourd'hui ?

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas à le situer?!.....
      Jean-Louis

      Supprimer
  3. La rue JeanAntoine Belleteste est appelée en 1475 « Chemin qui mène de Dieppe à Notre Dame des Grèves( pas celle que nous connaissons aujourd’hui puisqu’elle a été bâtie en 1843) tout droit parmi le fossé » est la rue principale du Pollet.
    En 1953, on a découvert, lors de travaux, une pierre aux armes de l’Archevêque de Rouen : Cette découverte nous rappelle que c’est en effet à cet emplacement que se situait, en 1643, le couvent des religieuses de Sainte-Marie de la Visitation. Elles y restent jusqu’à la Révolution. Le bâtiment servira ensuite de caserne militaire de 1795 à 1880 …
    En 1843 il est précisé que la nouvelle église Notre Dame des Grèves est située près de la Caserne et de la prison (autrefois couvent des Capucins)

    RépondreSupprimer
  4. Sur ce lien: http://genealogie.orange.fr/cartes-postales-Quai-de-la-Caserne-76200-dieppe-76-seine-maritime-403025-62419-detail.html

    On voit à droite de la carte postale de Marchand le mur de la caserne

    RépondreSupprimer
  5. Alors, le quai de la caserne; c'était le quai de la Marne actuel?!....
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  6. rectif.!....Je voulais dire quai de la Somme ?
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  7. Oui ! Je pense ! Mais le bout du quai de la Somme ... A l'angle de la rue Brunel ... Je crois que le pâté de maison qui existe aujourd'hui entre cet angle et l'ancienne prison est le bon endroit ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à vérifier; les plus vieilles façades existantes encore entre; de la rue des capucins; et la "Mélie"ainsi que le local de commande du grand pont; car c'est forcément coté mer; c'est un quai!... et derrière ce segment, on trouve des cours intérieures vastes et communicantes, qui auraient pu abriter les locaux d'une glacière,et aussi du mareyage.
      Jean-Louis

      Supprimer
  8. Oui, c'était peut-être là, mais à l'angle du quai de la Somme et de la rue Joseph Brunel, que je sache, il n'y a aujourd'hui qu'une église avec un petit parking et en face une bâtisse et des collecteurs à ordures et tout près, entre les rues Charles Blound et Maurice Levasseur, un petit édifice qui ne ressemble à aucun de ceux qui apparaissent sur la photo.

    Aurais-je mal compris ?

    Quels sont les indices qui renvoient à cet endroit, étant donné les grands changements qui semblent avoir eu lieu depuis le XIXe siècle en cette zone ?

    J'avoue que mon très mauvais sens de l'orientation doit encore une fois me jouer des tours.

    FG

    RépondreSupprimer
  9. Il est vrai que toute chose possède deux extrémités ... Je n'avais pas précisé laquelle Fausto ... Autant pour moi ! J'étais partie à l'opposé, c'est à dire à l'angle face à l'ancienne quincaillerie, mais en prolongement du faubourg du Pollet. A l'endroit où d'antan quelques commerces brillaient comme une librairie (celle des Ecoles), un fleuriste,etc ... Le pont Colbert étant derrière le photographe. Mais je me trompe peut-être ???? Et comme le dit Jean-Louis : Un quai ? C'est obligatoirement du côté de la mer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SOPHIE, c'était bien ce que j'avais compris et j'attendais précision car le seul "A l'angle de la rue Brunel" (je reprends vos écrits), c'est l'église. Que je sache, le quai de la Somme ne fait pas angle avec la rue Brunel à son autre extrêmité.

      FG

      Supprimer
  10. L'ancien emplacement de la première (et seconde d'ailleurs) chapelle Notre Dame des Grèves est indiqué encore aujourd'hui par une petite statuette de la Vierge placée dans le mur, juste au-dessus de l'ancienne boucherie (aujourd'hui cabinet immobilier ?) Place des Grèves ...

    RépondreSupprimer
  11. Sur le plan de construction du port de commerce élaboré en 1880, la caserne n'est pas indiquée, contrairement à Notre Dame des Grèves et au couvent des Capucins. Pour info, le quai qui reliait le canal des Chasses à l'église, en longeant la Souille était le quai de la Retenue ... Juste après le couvent il est dessiné tout un pâté de maisons sans précisions supplémentaires ... Mais je crois avoir lu dans je ne sais plus quel livre la situation de cette caserne ... Je cherche

    RépondreSupprimer
  12. SOPHIE est ce que ces vues du Pont COLBERT peuvent aider à situer la photo?
    http://www.pontcolbert.fr/index.html/Photos.htm

    RépondreSupprimer
  13. Pour une promenade virtuelle dans le passé et le présent(il y aura peut être un indice)
    http://a.oc.free.fr/VOYAGE%20DANS%20LE%20TEMPS/Voyage_dans_le_temps.html

    RépondreSupprimer
  14. Le chenal coupa donc la rue J-A Belleteste de la Grande Rue du Pollet, ce qui
    divisa le quartier en deux et vit apparaître
    l’appellation : « l’île du Pollet » pour la
    partie entre les deux ponts. La rue JeanAntoine Belleteste (1729-1811) était
    autrefois la rue principale du Pollet. Cette
    rue est mentionnée en 1475 (Archives départementales de Seine-Maritime G.526),
    sous cette appellation : « Chemin qui
    mène de Dieppe à Notre Dame des Grè-
    ves, tout droit parmi le fossé ». En 1953,
    on y trouva lors de travaux, une pierre
    aux armes de l’Archevêque de Rouen,
    ce qui rappelle qu’à cet emplacement se
    situait le couvent des religieuses de Sainte-Marie de la Visitation qui s’installèrent
    au Pollet en 1643 après avoir séjourné
    rue du Haut-Pas à Dieppe dès 1640. Ces
    religieuses y officièrent jusqu’à la Ré-
    volution. Le bâtiment y abrita de 1795
    à1880, la caserne militaire, transférée en
    1880 dans la nouvelle caserne de Janval.
    Source:http://dieppe-production.s3.amazonaws.com/wysiwyg_files/datas/1803/original/quiquengrogne45.pdf?1337866882

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur ce QUIQUENGROGNE municipal que j'ai trouvé également ces informations données un peu plus haut ... C'est donc sur cette rue Belleteste que la caserne se situait.
      Mais en 1475 l'église se situait SUR la place des Grèves ... ou tout à côté ...
      Sur le plan de 1880 on voit très bien toutes ces rues supprimées par le plan Freycinet ( réf : Les Mystères de la Chambre édité par l'école Paul Bert)
      Par contre, je n'ai pas la légende mais il est dessiné un "immeuble" un peu en arrière à droite de l'église qui doit être les anciens abattoirs ( emplacement de la Cité Bonne Nouvelle) ... Un autre semble se dessiner juste en avant de Notre Dame des Grèves actuelle, dans la partie creusée du chenal et qui longe le quai de la Retenue. Si cet " immeuble" est la caserne, elle se situait un peu après le Radoub, sur la partie droite de la rue Belleteste quant on va vers le pont ... Enfin c'est ce que j'en déduis. Vous en pensez quoi ?

      Supprimer
  15. Après avoir cherché dans les cartes postales anciennes, j'en arrive à la conclusion suivante (qui concorde avec la source citée par Alain) : le Quai de la Caserne est maintenant la rue Pierre Pocholle. Je viens d'ailleurs d'envoyer à Olivier la CP où l'on reconnaît les maisons figurant sur la photo de la Glace de Norvège.
    Amitiés à tous !
    G-M

    RépondreSupprimer
  16. Sur l’Île du Pollet ?

    RépondreSupprimer
  17. Oui Sophie, sur l'Ile à côté du café Jehan Ango avec sa devanture en mosaïque.
    G-M

    RépondreSupprimer
  18. SOPHIE sur le livre de photos de Jean BEAUFILS et Pierr eBOITELLE que je viens de consulter il y a la même photo avec la légende suivante:la maison DUSANIER,installé rue Pierre POCHOLLE dans l'île du POLLET,importe les blocs de glace de Norvège pour le stockage du poisson.Le transport se fait par voiliers.En 1906 onze trois mâts danois et un vapeurnorvègien alimentent l'entreprise ainsi que la maison GRISCH pâtissier-glacier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo ! L'énigme n'en est donc plus une ! J'avais juste eu le temps d'écrire d'autres bêtises un peu plus haut !!!!!

      Supprimer
    2. Excellent ouvrage que tu m'as toi-même conseillé et que j'ai lu et relu avec passion (de belles photos et des commentaires fort appropriés).

      FG

      Supprimer
  19. Ah ! Les meringues de la pâtisserie GRISH...
    G-M

    RépondreSupprimer
  20. tiens?!....un connaisseur!!!......
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que la gourmandise est un péché, mais il convient de vous absoudre (en particulier parce que l'on commet le même, le même péché, s'entend).

      Après cette enquête rondement menée et cette résolution, pensez au FCD qui monte en CFA (c'est un fou de football et de souvenirs qui vous parle ou peut-être un fou tout court).

      Merci pour toutes vos informations et indubitablement votre amour pour Dieppe.

      FG

      Supprimer
  21. Avez-vous vu sur le lien :

    http://www.ebay.com/itm/7-PLAN-PORT-DIEPPE-POLLET-ECLUSE-BASSIN-MI-MAREE-CANADA-/120727395841

    Comment de tels plans peuvent se retrouver là ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite question cependant (toujours de béotien). Si comme le dit GM "le Quai de la Caserne est maintenant la rue Pierre Pocholle" et que la rue Pierre Pocholle n'est pas un quai, alors pourquoi le mot "quai" ?

      Comme dirait Sophie : "Et comme le dit Jean-Louis : Un quai ? C'est obligatoirement du côté de la mer ...". La rue Pocholle était-elle jadis un quai ? (je vous avoue que j'en doute, mais peut-être que je me trompe). Appliquait-on le mot "quai" à des voies qui, bien qu'étant proches de la mer, n'étaient pas des quais ?

      J'avoue que je reste très perplexe et ne comprend pas tout. Peut-être s'agit-il d'un problème de communication ou de mon évidente ignorance de ces choses, mais si quelqu'un veut bien m'expliquer avec précision.

      FG

      Supprimer
    2. si c'est comme dit , plus haut, dans le prolongement de la cale sèche actuelle;la rue Pierre Pocholle, était le quai Est; et la rue Guillaume Terrien le quai Ouest?
      c'était la retenue de chasse; donc évidemment un passage d'eau.
      Ce fut le cas jusqu'au creusement du chenal, au niveau du pont Colbert actuel.( voir les docs. à Olivier, à ce sujet.) où ce fut comblé, sauf l'endroit le plus Sud, où fut aménagé la forme de radoub
      Jean-Louis

      Supprimer
    3. Merci JEAN-LOUIS pour ta réponse. C'est une réponse claire qui répond du reste parfaitement à mes questions initiales (voir le tout début de la conversation). Le tout était de situer ce quai avec les mots justes et sans dispersion.

      Encore merci.

      Supprimer
    4. JEAN-LOUIS, en "visionnant" le quartier de l'île du Pollet, j'ai vu le café Jehan Ango, alias le "Grand Ridin". Cela me rappelle la remarque que toi (ou GM, je ne sais plus)tu avais faite.

      Et dire que je suis passé mille fois devant ce café et que je ne me suis jamais aperçu que c'était aussi le Grand Ridin (ce qui nous renvoie aux Ridin 1 et 2 et aux fameux Écamias dont nous avons tant parlé).

      Bon week-end.

      FG

      Supprimer
  22. soukoum25 le vendeur explique qu'il a commencé comme collectionneur de cartes anciennes et qu'ensuite il en est venu à être marchand(peutêtre dépassé par sa collection ou par des doubles)

    RépondreSupprimer
  23. Fausto, pour répondre à ta question, la rue Pierre Pocholle s'appelle encore "quai" le long de l'ancienne forme de radoub.
    Si tu regardes le plan en vente sur Ebay dont Sophie a donné le lien (heureux hasard), tu verras qu'avant le creusement du nouveau canal (franchi par l'actuel pont Jean Ango) le passage débouchant vers l'avant-port était à la place de la forme de radoub.
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plan "Port Dieppe Pollet" est pour moi illisible. Je veux dire que je ne peux le décrypter avec un minimum de précision (trop petit et trop flou, même avec le zoom). Tant Pis !

      Merci en tout cas.

      FG

      Supprimer
    2. Vas tout en bas de la page Fausto ... Les plans sont beaucoup plus grands et en cliquant dessus tu peux encore les agrandir

      Rappel du lien :

      http://www.ebay.com/itm/7-PLAN-PORT-DIEPPE-POLLET-ECLUSE-BASSIN-MI-MAREE-CANADA-/120727395841

      Supprimer
    3. Sur le tableau de Vernet, vers 1670, le Pollet arrive, par un pont de pierre, à ce qui serait les Arcades aujourd'hui.
      La rivière d'Arques fait une grande courbe (vers le parc jehan Ango d'aujourdhui) pour venir couler, passant sous ce pont de pierre, le long du Grand Quai ( Quai Henry IV) la retenue de chasse n'y est pas encore aménagée.
      Jean-Louis

      Supprimer
    4. Jean-Louis, je pensais que le pont de pierre qui traversait le bassin partait face à la rue d'Ecosse ?

      Supprimer
    5. Les ponts ont été, pendant des siècles, le
      seul lien avec la ville de Dieppe, qui fut
      d’ailleurs séparée du quartier pendant
      plusieurs décennies.
      Au XIIIe
      siècle, un « bateau passeur »
      faisait la liaison depuis «le quai en face
      de l’hôtel de la Vicomté » quai Henri
      IV, jusqu’au Pollet. Un droit de passage
      était collecté pour les hommes, le bétail
      et les marchandises. Un pont de bois
      qui tombait en ruine, en face de la rue
      d’Écosse actuelle, a permis le passage
      vers Dieppe jusqu’en 1480. Pour le
      remplacer, une autorisation du roi Louis
      XI fut donnée aux habitants pour aller
      chercher le grès à la pointe d’Ailly pour
      permettre la construction d’un nouveau
      pont. Les travaux commencèrent en
      1511. D’après Guilbert, ce pont avait six
      arches de pierre, sur plus de cent mètres
      de long sur douze de large.
      http://dieppe-production.s3.amazonaws.com/wysiwyg_files/datas/1803/original/quiquengrogne45.pdf?1337866882

      Supprimer
  24. FAUSTO l'évolution du port sur ce site

    http://www.estrancitedelamer.fr/portdieppe/histportdieppe.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même chose que pour l'excellent GM. Les plans sont trop petits et illisibles. Tant pis !

      Merci encore cependant.

      FG

      Supprimer
  25. Une carte plus nette

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:CDF_Dieppe_gare_carte.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dommage que sur cette carte nous n'ayons pas les légendes ... Nous aurions peut-être découvert avec certitude l'emplacement de cette caserne ... N°20 ?

      Supprimer
    2. Certes et c'est tant mieux, mais il n'y a ni légende, ni nom des rues ou des quais qui nous intéressent.

      FG

      Supprimer
    3. On imagine cependant le quai, c'est vrai, en lieu et place de ...

      FG

      Supprimer
  26. Juste pour le plaisir du partage je trouve dans" La Révolution à Dieppe" de Claude Féron la "nouvelle nomenclature des rues et places publiques de la commune révolutionnaire de Dieppe" en date du 2 Messidor de l'An 2 ( 20 juin 1794):

    Pour la section de la Montagne:

    Place du Petit-Marché devient Place de la Montagne
    Grande Rue du Pollet devient rue de la Convention
    Rue Gaillon devient rue des Écluses
    Rue et place Bourdin deviennent rue et place Voltaire
    Rue du Bel devient rue de la Concorde
    Rue des Grèves devient rue de Puits
    Rue et Mont de l'Hôpital deviennent rue et Mont de l’humanité
    Rue à Pourceaux devient rue de la Fidélité
    Chaussée des Saintes-Marie devient Chaussée de la Retenue
    Rue des Capucins devient rue du Contrat Social
    Petite Rue des Capucins devient Rue de la Paix
    Petite Rue des Saintes-Marie devient rue de l’Égout
    Rue de la Lombarderie devient rue de la Douceur

    Un partage pour me faire pardonner mes bêtises ...

    RépondreSupprimer
  27. Un autre trésor : Plan Dieppe de 1786

    http://www.ebay.com/itm/PLAN-1786-LAMANDE-AGRANDISSEMENT-PORT-DIEPPE-NORMANDIE-/110997715007?pt=FR_GW_Livres_BD_Revues_LivresAnciens&hash=item19d7fab83f

    RépondreSupprimer
  28. Sur ce plan et selon la légende de la carte : L: Caserne protégée ... Voici notre caserne localisée définitivement grâce à Monsieur Lamande qui a vécu en 1786 !

    Au passage je fais remarquer que ce n'était déjà plus un couvent en 1786, mais bel et bien une caserne ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et la Révolution n'était pas encore passée par là

      Supprimer
  29. Oups ! Caserne PROJETÉE et non PROTÉGÉE ...

    RépondreSupprimer
  30. Le plan Lamande de1786 n'était qu'un projet!....tout n'a pas été réalisé!...loin s'en faut!....le chenal vers la place actuelle sur le tableau de Vernet,1670, aurait du, selon le projet Lamande être pratiquement en face de la cale sèche...soit, la rue Ango!....ce ne fut jamais le cas!....donc....à prendre avec circonspection!....
    Mais quand la photo fut faite; bien des années étaient passées....et bien des modifications aussi!...
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  31. Oui effectivement ce plan n'est qu'un projet ... Sur une estampe du 17ème ;+) on voit le pont en pierre dont tu parles un peu plus haut !

    RépondreSupprimer
  32. Le plan à Olivier, est très clair!....
    voilà la réponse!......
    JL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès que j'ai retrouvé pour la caserne elle-même, je vous envoie. Je vous ai envoyé un mail.
      Olivier

      Supprimer
  33. Les deux immeubles 9 et 11 du Quai de la Caserne furent arasés après la guerre de 14-18.
    Ils étaient situés à l'emplacement de l'ex Coopérative Maritime, rue Pierre Pocholle. C'est maintenant une annexe de l'hôpital de jour.
    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A côté du Jehan ANGO?

      Supprimer
    2. Oui ! Une antenne de psy.

      Supprimer
  34. Merci Olivier ... Certes ... Effectivement ... Rien à ajouter ... Sinon que .... MERCI ;+)

    RépondreSupprimer