mercredi 3 avril 2013

Dieppe : Découpe d'une épave

 Merci à Catherine, fidèle lectrice du blog qui nous envoie ces photos prises par son père. La découpe d'une épave par une entreprise spécialisée ( néerlandaise ?) au moment de la construction du port extérieur.
Épave non identifiée pour l'instant.



98 commentaires:

  1. Il est peut être sur le site du GRIEME
    http://www.grieme.org/pages/index2.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir.
      Merci.
      Olivier

      Supprimer
    2. c'est curieux.....çà ne semble pas être à Dieppe!?......Vu le matériel mis en œuvre!....3 remorqueurs; 2 barges; 1 grosse bigue automotrice, et une autre plus petite.....et la partie avant de l'épave en relativement bon état,( présence du mât et du gaillard d'avant)?...
      Au port extérieur, les deux vielles épaves ( arasées après guerre) furent enlevées....avec le < Deeper-dredge > hollandais < Popeye> et le français du port autonome de Rouen < Gargantua>.
      Ce qui me rend perplexe sur ces photos!...
      Jean-Louis

      Supprimer
    3. Je comptais sur toi pour nous éclairer. Ca ne me rappelle rien. L'espace "graves de mer" a dû commencer en 1981. Ce qui da&terait les photos de cette époque. Je n'ai rien trouvé sur internet.
      Olivier

      Supprimer
    4. les deux seules < restes > d'épaves dans l'entrée, entre les deux jetées, dataient de la guerre, ou elle avaient été coulées, chargées de ciment pour obstruer l'accès direct au port. comme dit précédemment elles avaient été arasées dès la fin de la guerre; mais les fonds étaient restés en place. j'ai fais en 84 ou 85 à bord de la vedette < Sterne > un Quadrillage complet au magnétomètre de la zone en vue de leur enlèvement ultérieur; qui eut lieu comme je l'ai dit précédemment par les < Deeper-dredge> Popeye.et < Gargantua> avant le rallongement de la jetée Ouest, et l’approfondissement des accès.
      Jean-Louis

      Supprimer
    5. Je vous envoie par mail quelques photos des deux épaves qui bloquaient l'entrée du port.
      Olivier

      Supprimer
    6. Bonjour! Au GRIEME, nous serions très intéressé par ces images!
      Cordialement Domi
      lesresse@orange.fr

      Supprimer
    7. Je vous les ai envoyées.
      Olivier

      Supprimer
  2. J'espère ne pas avoir semé le trouble, mon père, comme d'autres à la DDE de l'époque suivait les travaux du chantier du port extérieur, je suis allée avec lui prendre un café avec l'entreprise dans la baraque de chantier située sous falaises,ça c'est très clair dans ma tête, j'ai assisté à un déroctage avec explosifs, ça parlait flamand, l'entreprise venait d'Anvers. J'espère ne pas avoir fait d'amalgame, je me souviens très bien que mon père m'a commenté ces photos en m'expliquant qu'il s'agissait du découpage d'une épave de la seconde guerre mondiale.
    Serait-ce ailleurs que dans le port de Dieppe alors ? help me please mais si cela ne vous dit rien c'est inquiétant pour ma santé mentale ! je sais avec quelle facilité le cerveau se fabrique de faux souvenirs mais là j'étais sûre de moi snif ça rend humble !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas pour ta santé mentale, Catherine ... Je suis certaine que l'explication va bientôt venir !

      Supprimer
  3. Oui ! Exact! Ce chantier important a démarré en août 1981 et devient opérationnel 18 mois après son lancement.

    La 2ème phase de l’opération : la construction d’une digue prolongeant la jetée Ouest, sur 225 mètres, fin 1987.

    3ème phase en 1990.

    J'ai mis un ami du GRIEME sur le coup de cette énigme proposée par Catherine ...

    RépondreSupprimer
  4. Il me semble lire "Brugge" à la poupe du ponton flottant sur la première photo.
    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre sur la 2ème on voit très nettement B17, inscrit en jaune sur le même ponton

      Supprimer
    2. A propos d'un navire bombardé dans notre région, au large du Havre baptisé BRUGES, voir le lien ci-dessous :

      http://www.grieme.org/pages/bruges.html

      Supprimer
  5. La plus grosse bigue ressemble à la " Norma " qui travaillait pour < Herbosch & Kirh > ( orthographe non garanti!....)société Belge ce qui expliquerait < Brugge>
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  6. J'ai contacté un ami du GRIEME ... Il m'écrit : " Personnellement, je n'ai aucun élément de nature à identifier cette épave mystère, mais le GRIEME ne manque pas de fins limiers qui vont certainement avoir quelques infos. Je les mets en copie du présent, pour que vous receviez directement une réponse".

    Voici une première réponse :" "J'ai trouvé cette image sur le blog d'un scaphandrier PAPY-ONE..ça a l'air de correspondre à l'avant de l'épave dans le site quiquengrogne??? C’est une piste !!"

    http://papyone.over-blog.com/photo-1258644-Papy-One--140-_jpg.html

    Comme dit Dominique : C'est une piste !

    Merci aux hommes du GRIEME !

    RépondreSupprimer
  7. Pour agrandir la photographie :

    http://a392.idata.over-blog.com/0x0-000000/2/36/86/40/renflouages---r-cup-rations/Papy-One--140-.jpg

    RépondreSupprimer
  8. Je vais jouer les rabats joie mais je ne reconnais pas la côte dieppoise derrière l'étrave(je peux aussi me tromper)

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai ... C'est certain ... Ce n'est pas Dieppe sur le site de Papy-One ... Je situerais ce lieu plutôt dans le sud ...

    RépondreSupprimer
  10. Sur cette photo l'arrière plan ne ressemble pas à DIEPPE
    http://papyone.over-blog.com/photo-1258644-Papy-One--140-_jpg.html

    RépondreSupprimer
  11. Sur son blog ORAN
    http://papyone.over-blog.com/45-index.html

    RépondreSupprimer
  12. Exact ! En disant le sud ... J'étais très proche ...
    Cela ne nous dit toujours pas quel est ce navire et où il se situait ... Mais on va y arriver ! ;+)

    RépondreSupprimer
  13. Pas drôle Catherine .... Pas drôle pour nos méninges !

    RépondreSupprimer
  14. Jean Louis sur BATEAUX FECAMP :LA NORMA ne ressemble pas à celle de la photo

    http://www.bateaux-fecamp.fr/categorie-12071358.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai bien dit :< Ressemblait > à la "Norma", j'ai vérifié , c'est quand même à peu près le même engin, le chevalet est différent, mais ce sont des pièces que l'on change, en fonction du levage. la contre-Flèche aussi pour les levages lourds.
      Jean-Louis

      Supprimer
  15. A lire ce grand silence ... j'en déduis que tout le monde est comme moi ? On sèche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous séchâtes ?
      Bah oui...
      Olivier

      Supprimer
    2. Oui ! Oui ! Nous séchâmes !!! ..... Mais pô pour longtemps ;+)

      Supprimer
  16. A un moment j'ai eu l'espoir avec le BRAGA mais pas de mat plage Av
    http://cercle-maritime-dieppe.over-blog.com/
    Le patrouilleur allemand V-1451 qui avait sauté sur une mine,mais pas de mat
    http://www.archeosousmarine.net/chalutiers.html
    Et comme j'ai les yeux en berne j'ai pas pu lire
    http://www.calameo.com/books/0008025524289752f2748


    RépondreSupprimer
  17. Je suis épatée (et un peu honteuse) d'avoir déclenché ce "remue-méninge" j'étais tellement persuadée de l'origine de ces photos, ah ça ne plaisante pas ! une journée de travail à l'extérieur et quand je rentre : plusieurs pistes déjà explorées, merci à vous en tout cas, j'espère que vous ne m'avez pas trop maudite aujourd'hui :+)

    RépondreSupprimer
  18. Bah ! Un peu quand même ! Non pas vraiment Catherine ... Rassure-toi ! Mais nous sommes studieux nous cherchons ... Nous cherchons ... Et nous trouverons !

    RépondreSupprimer
  19. Je n'ai rien trouvé sur les "CORSAIRES D'ANGO"
    http://corsairedango.fr/epaves/_epaves/epaves.html

    RépondreSupprimer
  20. On peut voir une eau, limoneuse; ce qui laisse supposer; une zone côtière; ou un estuaire?....et vu le prix de revient du dégagement d'une épave.....Il faut qu'elle soit une gène à la navigation!...donc possible les approches d'un port?.....un chenal fréquenté de cargos?....ou le creusement d'un nouvel accès pour des bateaux plus gros?....
    OUI; mais OÙ?.....
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean Louis le voilier de la 3ème photo peut il(bien que flou) nous aiguiller?

      Supprimer
  21. Je l'avais bien remarqué, mais ce genre de voilier, on peut en trouver...n'importe où!...
    il navigue sous grand voile....c'est tout ce qu'on peut en tirer!....Même en zoomant?!...difficile d'en tirer un indice?!...
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  22. La facture du mât me fait penser à un cargo des années 1980

    RépondreSupprimer
  23. Oui, ce n'est pas très vieux comme mâture?!....
    si le père à Catherine était à la DDE de l'époque, il est possible qu'il ait mélangé un jeu de photos prisent ailleurs qu'à Dieppe ; mais dans le département!...Par exemple suite à la collision en Seine,( çà ne peut être çà, on verrait les berges) d'un pétrolier et d'un cargo, suite à une panne de barre, qui fit explosion et coula...
    Ce pourrait être le dégagement de l'épave en question ?..celle là ou une autre du même type?...en rade du Havre? ou ailleurs dans le coin?....;
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  24. Rien sur le site de marine inconnue non plus ! Pouf ! Merci Catherine ! Mes yeux, mes méninges, mon dos n'en peuvent plus ... Je vois que cette énigme est plutôt corsée !!!

    http://marine-inconnue.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  25. Je m'adresse aux pros : J'ai trouvé le naufrage le 28 mars 1950 d'un bananier arrivant de Ouessant. Il s'est perdu dans le brouillard et s'est échoué sur les roches de l'Ailly. Un navire norvégien de 96 mètres. Nom : Le Mona Lisa.
    Est-ce que ce pourrait être ce navire ?

    RépondreSupprimer
  26. Non SOPHIE le MONA LISA s'était osé à plat et avait été déséchoué;mon père m'avait fait descendre dans la cale sèche pour me faire voir la brêche.Du jardin suir la carriére à DAUPHIN nous le voyions bien
    http://cercle-maritime-dieppe.over-blog.com/
    Jean Louis dis moi si je me trompe c'est le FORT DAUPHIN qui a coulé au large de l'AILLY ,avec un chargement de Dauphines pour les Antilles?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Sophie,
      le "Mona Lisa" fut remis à flots, et remorqué par les abeilles du havre et le remorqueur Dieppois; puis mis en cale sèche, à Dieppe
      JL

      Supprimer
    2. Nos réponses se sont chevauchées!......
      Pour Alain ;
      oui, c'est çà!.....et le Fort Richelieu s'est échoué...au phare des Cardinaux!....Le Fort Joséphine, à la pointe Baker....et le Fort Caroline......naturellement à Monaco!....
      JL

      Supprimer
  27. Bon ! Bah ! Mauvaise piste ! Merci à tous les deux ! Je continue alors ? ;+(

    RépondreSupprimer
  28. Rien sur le site " Marine marchande" non plus !
    http://www.marine-marchande.net/plan.htm

    RépondreSupprimer
  29. Arrivez vous à lire ce qu'il y a d'écrit sur la cabine de la barge Td à couple de la bigue?Nous pourrions avoir une piste pour nos recherches

    RépondreSupprimer
  30. Alain .... Si tu parlais Français, je te comprendrai peut-être ... J'parle pô la langue "marine" !
    C'est quoi la barge Td ?
    A couple ? Ca veut dire quoi ?
    C'est quoi une bigue ?
    S'il te plait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est très français (j'ai bien sûr compris qu'il y a clin d'oeil de votre part en semblable matière), mais c'est du langage de pro. Alain, va nous expliquer. Le monde des marins m'a toujours fasciné, mais j'avoue que je ne les comprends pas toujours. Le jargon, du professionnel est là et il faut faire avec. L'exégèse est maintenant au bout de sa plume (celle d'Alain).

      FG.

      Supprimer
  31. Bien sûr que je blaguais ... Mais Alain commence un peu à me connaître ... Je n'aime pas quand je ne comprends pas ! Je suis portant issue de 16 générations de marins-pêcheurs, mais je ne m'y fais pas ... Ces hommes de la mer ont leur langage ... Un langage de pro, inaccessible parfois ! Et d'ajouter : quand je ne comprends pas : Je pose des questions ! Je suis curieuse que voulez-vous § Mais ce n'est pas vous Fausto qui allez me jeter la pierre à propos de ma curiosité ?

    RépondreSupprimer
  32. Td à couple :côté droit accosté au côté gauche de l'engin de levage flottant;nous sommes quand même très concis car un ordre doit être vite compris

    RépondreSupprimer
  33. Td abréviation de tribord,Bd abréviation de babord
    Pour la petite histoire mon fils gaucher contrarié dés la maternelle ne distinguait pas sa droite de sa gauche et grâce à la marine il a vite su Bd gauche et Td droite en lui montrant mes mains

    RépondreSupprimer
  34. Comme quoi ... Il n'y a pas que l'Education Nationale qui compte dans l'éducation de nos enfants ! ;+)
    Merci Alain pour ces précisions ... Je n'avais pas fait le rapprochement entre Td et tribord !!!! Désolée ( une fois de plus !)

    RépondreSupprimer
  35. Vous qui avez l’œil, pensez-vous que ce navire puisse être l'un de ceux qui sont sur le site du GRIEME à l'adresse suivante :
    http://www.grieme.org/pages/berk.html

    C'est le B17 qui attire mon attention ... Les chars étaient numérotés, les LCT aussi ... alors pourquoi pas les navires ?

    Une réflexion comme les autres ... pleine d'incertitudessssssss

    RépondreSupprimer
  36. C'est bien le BERKELEY et c'est L17

    RépondreSupprimer
  37. Il me semble que c'est en février 2000 que les hommes du GRIEME ont retrouvé la cloche du Berkeley ... Il n'a pas pu être sorti avant ! Ça me parait étonnant ! Non ? Quand pensez-vous ,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corsaires d'Ango30 avril 2016 à 13:26

      Petit rectificatif.
      Ce sont des plongeurs du GCOB, club de plongée de Bihorel,qui ont retrouvé le 28 novembre 1999 la cloche du HMS Berkeley et qui l'ont remis à la ville de Dieppe en juillet 2000 pour les commémorations du 19 août 1942.

      Supprimer
  38. Et le destroyer HMS Fernie ? Il a coulé au large de Dieppe, ce jour-là ! Est-ce que ce navire peut être un destroyer ?

    RépondreSupprimer
  39. http://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?1170
    BERKELEY torpilleur type destroyer
    http://www.naval-history.net/xGM-Chrono-10DE-Fernie.htm
    FERNNIE destroyer d'escorte

    RépondreSupprimer
  40. Le HMS Fernie n'est pas coulé au large de Dieppe!...
    et le HMS Berkeley touché par l'aviation , malgré tout, ne coulait pas!...ne pouvant être remorqué, il fut " achevé" au canon, ou à la torpille par le HMS Calpe ou le Fernie .
    L'épave du Berkeley se situe à 4 Miles 100 environ dans le N 1/4 NW de Dieppe. Elle fut " pétardée" par les démineurs, et depuis est en 3 bouts; mais n'a jamais été retirée.
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .....J'y vais encore de temps à autre pêcher....( ce qui veut bien mordre!...)
      Jean-Louis

      Supprimer
  41. Vous avez tous les deux raisons ... sauf à une nuance près Fausto ... Le Berkeley est touché à 13 h 18 et est envoyé par le fond par l'Albrighton vers 13 h 40. L'équipage trouve refuge sur le SGB 8.

    Notre énigme serait-elle résolue ?

    Surtout Olivier ne nous félicite pas ! Hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Sophie, à ceci près que vous semblez confondre les deux connaisseurs sympathiques et expérimentés que sont Alain et Jean-Louis avec ce pauvre Fausto. Le Fausto en question ne se risquerait pas à donner des détails aussi précis par ignorance dans de tels domaines. Il vous lit tous la bouche grande ouverte, sans plus. Il apprend.

      FG

      Supprimer
  42. deux raisons ... Oups " raison"

    RépondreSupprimer
  43. Serait-il possible que ce Berkeley ( puisqu'il est en 3 parties comme "notre" navire ) ait été transporté à l'endroit de pêche de Fausto, soit à 4 Miles 100 environ dans le N 1/4 NW de Dieppe, après ? Soit dans les années 80, comme semble nous indiquer les photographies de Catherine ? Toutes les parties de ce navire paraissent bien rouillées sur les photos ! Il ne s'est pas casser en trois parties le jour où les photos ont été prises ...

    RépondreSupprimer
  44. Non ! Non ! Il ne s'est pas cassé ;+(

    RépondreSupprimer
  45. Le "Berkeley" n'a PAS été relevé....Il est toujours à la même place depuis 1942 .
    Et comme l'écrivait Alain, sur la photo n° 2 le gaillard, et la forme du mat( partiellement caréné face à l'avant ), indiquent non pas un navire de guerre de 1942 ; mais un bateau ( de commerce? ) relativement récent .
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  46. Sur Google: " Destroyer de classe" Hunt" ( qui était la série du Berkeley) vous aurez l'allure du bateau,les photos ,(on voit bien que: et l'avant; et la mat, ne correspondent pas.),ainsi que ses frères présents au large de Dieppe ce 19 Août, dont le "Slazac" qui était polonais,et lui aussi au large de Dieppe.
    La " Combattante" des FNFL n'était pas là ,mais c'était aussi une classe "Hunt"
    .Jean-Louis

    RépondreSupprimer
  47. Désolé mais j'étais absent.
    Je cherche du côté des navires de commerce, pas de guerre. Je n'ai pas réussi à déchiffrer l'inscription sur la barge.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  48. Bon ! Bah ! retour à la case départ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'épave devait être dans une zone de pêche ,il me semble voir un restant de chalut dans l'étai de mât Bd de la photo 2

      Supprimer
  49. Je viens d'avoir quelques détails supplémentaires par l'un des hommes du GRIEME ... Une fois de plus, mille "MERCI" à eux et à leur savoir. Je résume les informations principales données par JLL et DM ainsi certains lecteurs du blog d'Olivier pourront peut-être nous aider ... Enfin ... je dis " Nous" mais surtout pour rassurer Catherine sur sa santé mentale ;+)

    " Pour obstruer le port condamné par l'avancée allemande, les britanniques montèrent l'opération CP. elle consistait à faire venir 3 cargos réquisitionnés sous l'escorte du destroyer Vega et à les saborder comme blocships à l'entrée du port en ce 10 juin 1940. L'opération réussit pour de 2 de ces navires :
    - le cargo britanique Jacobus (1262t)
    - le cargo letton Kaupo (2406t)
    Le 3e coula prématurément à courte distance de l'extrémité de la digue Ouest (sabordage prématuré ou peut être mine...) De ce dernier, il nous reste des vestiges sous-marins tel que la machine et un champ de débris.

    A la vue de cette photo de proue remontée, elle ne correspond pas à la mârure de ce dernier et collerait beaucoup plus à celle du Jacobus.

    Des questions se posent tout de même outre la date et la situation de ces photos qui reste à situer clairement. Des photos existent du port partiellement obstrué à l'arrivée des allemands où l'on perçoit bien le Kaupo avec le Jacobus accolé à l'arrière du flanc tribord. Mais, quelques temps après, seule n'apparaît plus que la partie centrale avec son mât et l'avant du Kaupo, le Jacobus et le château arrière du Kaupo ont déjà disparu.

    Les bombardements allemands de mai 40 avaient coulé et incendié 3 navires hôpitaux (le Maid of Kent, le Brighton et le X...), un grand cargo grec, le Galaxias (5768t) est également touché ainsi que le cargo Hubbastone (873t) => ce dernier sera renfloué et réutilisé par les allemands sous le nom de Jurgensby. Un grand chalutier belge de 50m, le Normandie aurait été sabordé dans l'avant port.

    Il est vrai que les allemands ont réussi a rendre le port opérationnel dès l'automne : certes la découpe a du aller bon train comme en témoigne le nombre de bouteilles d'acétylène le long des quai au coté d'un soldat allemand, mais peut-être aussi que des épaves ont été sommairement renflouées pour être immergées à l'extérieur du port?..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le chalutier belge,j'ai donné à Olivier toutes les infos.
      Il s'appelait "De Normandie", et a sauté sur une mine; (magnétique vraisemblablement) en fuyant l'avance Allemande et en sortant de Dieppe le 21 Mai 1940 ; tuant tout l'équipage et les familles qui y étaient embarquées! ( les chiffre en ma possession donnent 30 à 40 morts!...
      Jean-Louis

      Supprimer
  50. Sur le site d'un ami, les trois noms des cargos en question : le Kaupo, le Jacobus, le River Tyne.

    http://delamarejean.free.fr/dieppe_1944/1940.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le "River Tine" a été coulé, un peu avant les jetées! ( tribord quand on arrive du large) si besoin est , j'ai la position ...des débris restants !...j'ai pêché dessus!...mais elle ne fut jamais enlevée, le temps ,la corrosion, ont fait leur œuvre!....il n'y a plus que des débris, sauf la chaudière je crois et quelques grosse pièces machine; qui d'ailleurs doivent, aujourd'hui être bien ensablées!.....
      Jean-Louis

      Supprimer
  51. De mon côté et cela me semble un minimum ! j'ai regardé les éléments que je pouvais tirer de l'origine des photos, elles ont été prises par un photographe professionnel d' Anvers, possèdent un numéro, j'ai retrouvé ses coordonnées dans un annuaire belge professionnel, il s'agit de Guido Coolens, j'ai envoyé un message sur son site, on verra...ce qui m'inquiète c'est que le site est entièrement en flamand, je vais m'amuser s'il me répond, en même temps il est temps que j'en bave un peu moi-aussi ;+)

    RépondreSupprimer
  52. Bon, un espoir qui s'envole l'adresse mail est obsolète, snif...

    RépondreSupprimer
  53. Catherine as tu essayé?
    http://www.sofam.be/fr/88/3666/

    RépondreSupprimer
  54. Merci Alain, je vais essayer par ce site qui propose de contacter les auteurs

    RépondreSupprimer
  55. Je ne voudrais pas être "celui qui joue les troubles fêtes"....Mais : quelque soit cette épave.....elle n'a pas été relevée aux abords du port de Dieppe!....
    J'ai près de 10 ans de TP maritimes à mon actif ( relevage d'épaves entr'autres..)et j'ai déjà signalé que le matériel employé ( Bigue automotrice par exemple) ; l'allure de l'épave ( le mat par exemple ) sont RÉCENTS!....Donc il ne faudrait pas chercher sur les épaves de la guerre!...et pas aux abords de Dieppe!
    Ces photos sont récentes et ...d'ailleurs!
    Bon; moi ce que je vous en dit.....
    Jean-Louis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit Jean-Louis, j'ai peut-être fait un amalgame entre ma visite sur le chantier grave de mer où j'ai assisté à un déroctage et les photos, par contre ce dont je suis certaine c'est qu'elles ne sont pas récentes, j'ai trouvé ces photos dans le bureau de mon père à sa mort en 1998, elles sont de toutes façon antérieures.

      Supprimer
    2. Quand je dis " récentes"; je veux dire largement après guerre.j'ai moi-même travaillé avec le "ponton-bigue" < Norma> donc....c'est pas si vieux que çà!....( il en existe aussi un beaucoup plus gros encore :
      le < Rambiz > avec lequel nous avions relevé un appontement de la CIM au havre )
      Jean-Louis

      Supprimer
  56. DR confirme :" Je ne crois pas que ce soit le KAUPO....Il me semble qu'avant de se nommer KAUPO, ce navire se nommait BETTY MÆRSK"

    On avance ! En éliminant !

    RépondreSupprimer
  57. JLL nous informe : "Soit ces images sont déjà très anciennes , soit nous avons a faire a des épaves plus contemporaines hors depuis le naufrage cargo fruitier Braga au large de Dieppe en 61 je ne vois pas d'autres navires importants coulés devant dieppe."

    Qu'en pensez-vous ? Est-ce que ça pourrait être ce cargo ? Jean-Louis ? Alain ? Les pros de la mer et de son histoire ?

    RépondreSupprimer
  58. @Catherine : Es-tu certaine du littoral dieppois ?

    RépondreSupprimer
  59. Non SOPHIE regarde sa photo sur GRIEME
    http://www.grieme.org/pages/braga.html
    pas de mât plage avant

    RépondreSupprimer
  60. Bonjour à tous,
    Je me suis juste absenté une grosse semaine mais quel travail vous avez abattu en si peu de temps !
    Bon juste une petite contribution : je suis à peu près sûr que le navire de relevage est le "sheerlegs" (je ne sais pas traduire en français) NORMA de la société Scaldis à Zeebruge. Reste à retrouver leurs chantiers récents. Ils ont récupéré l'épave du ferry Herald of Free Enterprise mais le morceau sur la photo me paraît un peu petit pour un si gros bateau, par contre on y lit la mention EXIT qui pourrait bien apparaître sur un ferry. Qu'en pensez-vous ?
    G-M
    PS pour Alain, dès que j'ai cinq minutes, je me présente sur QdF.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean Louis tru avais raison et le site "peau rouge" m'a enduit avec de l'erreur;autant pour moi
      Sue le site de SCALDIS j'ai vu qu'ils étaient intervenu sur PORT2000,mais à part les restes du ROUEN vaisseau de haut bord ,j'ai rien trouvé sur un cargo
      Pour GEORGES je me suis mis un peu en retrait de QdF(je commençais à saturer)

      Supprimer
    2. sheerlegs, est le type d'engin en ...flamand!....mais çà semble bien être la Norma. Reste à savoir sur quel chantier?...J'ai visionné le tricolor; et le Herald of free Enterprise; un autre aussi, mais ce n'est pas ces chantiers là,!....
      ( à suivre!)
      Jean-Louis

      Supprimer
  61. Voir photo haut de page droite :
    http://www.scaldis-smc.com/salvage.htm

    Il faut cliquer dessus pour agrandir ... Le navire de relevage est au moins trouvé grâce à GM ...

    RépondreSupprimer
  62. J'ai envoyé un mail sur l'adresse suivante :
    mail@scaldis-smc.com
    en donnant l'adresse de ton blog Olivier afin que cette société puisse nous aider à identifier ces photographies ... Y'a plus ka ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci une fois de plus Sophie pour ton acharnement dans les recherches.

      Supprimer
  63. Catherine, tu as déclenché une véritable enquête historique ... Une enquête passionnante qui plus est !

    RépondreSupprimer
  64. J'ai fait une demande sur le site WRECKFORUMEPAVE...voici la réponse de ''YVON'':

    Le trio est composé du navire-grue NORMA et des pontons de levage jumeaux belges BIZON (7601267) et RAM (7601255). On aperçoit "BIZ" caché par une défense sur l'une des photos.

    Par contre, la scéne ne déroule sans doute pas à Dieppe puisqu'il me semble qu'il s'agit du renflouement de la partie avant du roulier français MONT-LOUIS, coulé en 1984 au large d'Ostende. De nombreux points me font penser à ce cargo : forme du mât,les jambettes de pavois très resserrées sur le gaillard avant, les deux petits matereaux d'un l'un est plié, le brise-lame, les deux garages apparents sur la coupe, etc ...

    Domi Président du GRIEME

    RépondreSupprimer
  65. http://www.marinemarchande-site.net/compagnie%20generale%20maritime/cgm%20mont-louis.htm

    Un lien vers le naufrage du MONT LOUIS!

    Domi GRIEME

    RépondreSupprimer
  66. Tout simplement GÉNIAL ... Merci mille fois Dominique ... Grâce aux hommes du GRIEME : Énigme résolue !!!!

    RépondreSupprimer
  67. Plus particulièrement à Yvon !

    RépondreSupprimer
  68. Un grand merci à toute l'équipe du Grieme, à Domi et Yvon
    Olivier

    RépondreSupprimer