mercredi 2 janvier 2013

Tentes et cabines de plage.

 Selon les lieux, les époques, les abris de plage ont pris des formes variées : Simple cabine de déshabillage, de mise à l'eau à l'abri des regards ou encore simple tente fixée tant bien que mal sur les galets dieppois.

















5 commentaires:

  1. Des bains bienfaisants soignant, paraît-il, diverses affections aux plaisirs de la mer et aux charmes étalés pudiquement (la belle idée !), voilà tout un programme (en images en l'occurrence) qui a fait, sans doute, avec la pêche, les beaux jours de notre bonne ville.

    Les femmes (fort entourées) et les enfants s'avèrent être les grands protagonistes de ces bains de plage, les "puissants" et autres "élites" de surcroît, mais aussi, plus tard, les familles ouvrières semble-t-il (le FP était-il passé par là ?).

    FG

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de lire un 34 sur le cachet de la première photo. S'il s'agit de 1934, alors le FP n'était pas encore passé, mais l'affaire semblait déjà se démocratiser. Était-ce des autochtones (photos 1,2,3), je veux dire, des Dieppois ? En tout cas, ils ne semblent pas se trouver devant le casino, endroit plutôt fréquenté, j'imagine, par les vacanciers fortunés jusqu'à, tout du moins, la pas toujours très bien nommée Belle Époque. Il est vrai que les trois premières photos renvoient à une époque postérieure. Le temps passe et les choses changent ...

    FG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Photos 2 et 3, on peut voir feue ma belle-mère qui tient le piquet.
      Olivier

      Supprimer
  3. C'est amusant de voir ce que l'on a imaginé pour cacher le corps féminin. Cela relativise un peu ce que l'on observe aujourd'hui dans ce domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inversement proportionnel à aujourd'hui ;+))
      Olivier

      Supprimer