lundi 3 décembre 2012

Quai Bérigny








Une photo de Georges-Marie Garcin.


15 commentaires:

  1. Olivier si ma mémoire m'est fidèle sur la 1ére photo nous voyons le bâtiment du Syndicat d'initiative

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison. Je crois que le bureau d'embauche n'était pas loin. Et puis dans le landau c'est moi.. Avec ma mère et ma sœur Sabine.
      Olivier

      Supprimer
  2. Le voilà enfin notre bassin Duquesne qui donnait sur le bassin Bérigny (ou notre bassin Bérigny qui donnait sur le bassin Duquesne : tout dépend de la perspective).

    Le voilà aussi ce pont Courbet qu'il ne faut point confondre avec le pont Ango. Ce fameux "Courbet" assurait bien le passage d'un bassin à l'autre "jusque dans les années 30". Après ... Les baraquements et tout au bout, la poste, construite, je crois, dans les années 50 (tout au bout de l'ancien bassin Bérigny comblé, bien évidemment), puis l'Hôtel de Ville, le petit parc et ses photos de mariage, dont celles de ma propre soeur). Et le cirque et la foire (une fois le bassin comblé, bien entendu) et ce, jusqu'à ce que la foire et le cirque, Pinder, Rancy ou Jean Richard, peu importe, s'installât sur la "troisième pelouse" située près de la jetée.
    Je vous conseille, pour le cirque Pinder installé à l'endroit où vous savez, de voir un petit film tourné en 1964 par nos amis Anglais (British Pathé) : ledit film se trouve sur Quiquengrogne, bien entendu.

    En résumé, pour ce qui est de mon modeste mail, notez un retour en arrière et un panorama "historique" qui nous fait passer des voiliers aux moteurs Diesel et à bien d'autres choses encore.

    Fausto Garasa.

    RépondreSupprimer
  3. Pour la poste j'ai deux repères 1956 elle était encore rue Victor HUGO ma mère avait eu du mal pour toucher un reliquat de pension et je m'étais accroché avec le gars du guichet que j'ai retrouvé en 1960 lorsque j'ai travaillé comme auxiliaire à la nouvelle poste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Alain, c'est bien dans ces eaux-là. Tu le sais d'ailleurs bien mieux que moi. J'ai entendu dire (et je n'ai, bien entendu, rien vécu en la matière) que la nouvelle poste a été créée à la fin des années 50. 1960, c'est d'ailleurs pour les historiens la fin des années 50 et 1961 le début des années 60. Tu faisais donc déjà partie du "jeu de scène". Ma propre soeur a été standardiste pendant une courte période aux PTT de Dieppe (années 70). Peut-être l'as-tu connue ? C'était à l'époque une petite jeunette qui sortait du CET du Golf.

      F. Garasa.

      Supprimer
  4. 70 je travaillais chez MANAC'H

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un autre repère pour la construction de l'HOTEL DE VILLE:1962 il était encore rue Victor HUGO(j'y ai passé mon conseil de révision);1967 je me suis marié à la nouvelle mairie;un créneau de 5 ans

      Supprimer
  5. Un port DJ ? Un bateau de Djibouti ? Henri de Monfreid ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'époque de la photo Di était bien l'immatriculation des navires du quartier maritime de DIEPPE,maintenant c'est Dp

      Supprimer
    2. Alors là, je reste pantois. Le savoir hérité de l'expérience m'en apprend beaucoup. Voilà bien un dieppois connaisseur des réalités ! Dieppois assurément, marin très certainement (avouons que dieppois et marin sont parfois des synonymes dont on n'a pas toujours conscience).

      Merci.

      F. Garasa.

      Supprimer
    3. Le petit film intitulé "Un jour de pêche à Dieppe. 1973" (Quiquengrogne. Mai 2012) montre en effet un bateau de pêche avec un DI (si mes yeux ne me trompent pas, bien entendu).

      En 1973 le Di était donc encore d'actualité. A partir de quand a-t-on imposé le Dp ?

      Ce n'est qu'un détail, mais au cas où quelqu'un le saurait (ce qui ne m'étonnerait pas)...

      F. Garasa.

      Supprimer
    4. Je n'ai pas trouvé la date mais je crois avoir trouvé pourquoi Di a été changé en Dp à cause du quartier maritime de DZAOUDZI à MAYOTTE
      http://www.bateauxdepeche.net/pechindusthonier.htm(immatriculation du TREVIGNON DI 925754)

      Supprimer
    5. Mille fois merci ! J'avais justement oublié de demander le pourquoi du changement et comptait le faire. J'ai donc la réponse avec un magnifique renvoi à cette île française de l'archipel des Comores et à Dzaoudzi et son célèbre bac, toujours près à "rejoindre" Mamoudzou, le chef-lieu de département.

      Et le quartier maritime ! Quelle précision ! Une précision plus qu'administrative (maritime, militaire ?), à n'en point douter. Une recherche en tout cas rapide et efficace. Encore mille fois merci !

      Fausto Garasa.

      Supprimer
  6. FAUSTO:quartier maritime
    Pour la ROYALE :préfectures maritimes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doutais bien qu'il y avait du marin en toi.

      FG.

      Supprimer