samedi 8 décembre 2012

L'ancien sémaphore.


34 commentaires:

  1. L'ancien sémaphore semble être à peu près à l'emplacement du sémaphore que j'ai connu. Me trompe-je ?

    Le sémaphore que j'ai connu était situé sur la falaise opposée au quai du Hable. Je me souviens d'être entré, lorsque j'avais 12 ou 13 ans, dans un trou se trouvant au pied de la falaise et d'avoir monté des marches avec les garnements qui m'accompagnaient jusqu'en haut de la falaise. L'escalier donnait tout en haut sur une porte que nous avons imaginé être une porte intérieure du sémaphore où un de mes copains officier radio de la marine marchande a fait son service militaire plus tard avec un statut un peu particulier.

    La porte en métal du trou (ou de la grotte, plutôt) fut ensuite, juste après notre sortie par le bas, soudée par "les gars de la ville", comme on disait (les employés municipaux).

    Bon, il est possible que je mélange tout et que ce ne soit pas le sémaphore, mais je certifie qu'il s'agissait bien d'une grotte et d'un escalier que, bien imprudemment et fort illégalement, nous avions gravi.

    Fausto Garasa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'escalier en question débouche sur le blockhaus près du sémaphore militaire et rejoint la "femme grosse". On y jouait étant plus jeunes. C'est près de Bonsecours. C'est muré maintenant.
      Olivier

      Supprimer
  2. FAUSTO un super site sur les bunkers dieppois
    http://bunkarcheodieppe.pagesperso-orange.fr/crbst_66.html
    http://bunkarcheodieppe.pagesperso-orange.fr/crbst_68.html
    Pour retrouver ta jeunesse

    RépondreSupprimer
  3. Oui, c'est bien ce que l'on m'avait dit. Ce petit labyrinthe, comme je l'appelle, avait été utilisé par les Allemands et du reste un de ses passages donnait sur une ouverture située tout en haut de la falaise avec une vue sur la mer imprenable.

    J'ai aussi entendu parler de ces grottes aux pieds des falaises habitées jadis par des familles de pêcheurs pauvres. Les gobes qui, originellement, servaient de réserve. Je pense cependant que dans le cas qui nous occupe ce ne sont sans doute pas des gobes.

    Merci en tout cas pour vos réponses et pour les adresses d'Alain que je vais consulter de ce pas.

    Au fait, je ne sais toujours pas si l'emplacement de l'ancien sémaphore était le même que celui d'aujourd'hui. J'imagine que oui si je m'en réfère à la photo et au fait que l'emplacement semble "stratégique" et idéal.

    De quand date par ailleurs la destruction de l'ancien sémaphore et la construction du nouveau ? Quelqu'un le sait-il ? Si quelqu'un a de surcroît "un pourquoi" à me donner, tant mieux.

    Comme il est curieux et exigeant ce Fausto ! Pardonnez-le comme lui-même demande pardon avec beaucoup de retard aux autorités pour ses entrées illégales en terres, ou plutôt en "grottes" prohibées. D'après Olivier je ne devais pas être le seul à pratiquer ce genre d'exercice tout près du camping et de la jetée Est).


    Fausto Garasa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait une ouverture à mi-hauteur de la falaise avec un superbe point de vue sur l'entrée du chenal. Muré aussi. Je ne connais pas la date pour le nouveau sémaphore situé au même emplacement que l'ancien. Les gobes ont été longtemps habitées. Elles ont servi de refuge pendant la guerre et puis de champignonnières, d’entrepôts pour primeurs.
      Olivier

      Supprimer
  4. J'ai trouvé quelques renseignements sur http://www.sea-seek.com/?geo=2750

    F. Garasa.

    RépondreSupprimer
  5. Si tu veux en savoir plus sur les sémaphores
    http://semaphores.pagesperso-orange.fr/index.htm
    http://www.anciens-cols-bleus.net/t19661-semaphore-dieppe-seine-maritime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you very much for all your help.

      F. Garasa.

      Supprimer
  6. FAUSTO dans ma jeunesse nous disions "ton caillou silver match"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alain, je n'ai rien trouvé sur cette expression et à la coupée du navire, je ne sais s'il faut embarquer ou débarquer. Je reste donc dans l'ignorance. Que signifie cette expression ? 

      Le caillou c'est la Nouvelle-Calédonie, le rocher, la tête ? Silver Match, assurément le briquet, mais l'ensemble ? C'est bien énigmatique. J'avoue mon extrême ignorance en semblable matière.

      Je sens que je vais encore apprendre quelque chose.

      Fausto Garasa.

      Supprimer
    2. Ca signifie "Thanks you very much" avec l'accent du Pollet ;+))
      Olivier

      Supprimer
    3. Je vois que l'on a le sens de l'humour (surtout au Pollet). Cela me va très bien.

      FG.

      Supprimer
    4. Je viens même de comprendre à retardement. Il faut bien sûr prononcer "Ton caillou Silver Match" pour comprendre que cela relève de la paronomase locale. J'ai l'air d'un imbécile maintenant, mais c'est tellement tordant que cela me fait bien plus rire que pleurer.

      Je me fais fort de raconter cet épisode "mailinien" à qui voudra bien l'entendre.

      FG.

      Supprimer
  7. Attention à ne pas faire de confusion entre le sémaphore avec sa classique rotonde qui date donc du second empire (une nouvelle vigie a été rajoutée depuis) et le mât de pavillons présenté sur la CP. Le sémaphore, situé au nord de ND de Bonsecours fait face au large alors que l'abri du mât de pavillon fait face à la ville (sur la CP, on voit le quai Henri IV,le début de la Grande rue, les arcades de la Bourse, etc...).
    Ce mât de pavillons devait être à l'emplacement d'une nouvelle vigie que je découvre sur G...Maps et auquel on doit accéder par la rue Balidar. Du coup, il me vient une question : à quoi sert cette nouvelle vigie ?
    Georges-Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle est liée à la Capitainerie du port pour les entrées et sorties de navires.
      Olivier

      Supprimer
  8. Oui, c'est ce que suggèrent certains documents se trouvant sur internet avec moins de précision et le vécu en moins (j'ai comme l'impression que Georges-Marie est aussi un homme de la côte et de la mer, "un maritime" en tout cas). Pour la date de construction du sémaphore, j'ai lu 1863, donc Napoléon III.

    F. Garasa.

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cette réponse Olivier !
    Eh oui Fausto, j'ai été Dieppois dans mon tout jeune temps, vacancier seulement ensuite et puis, comme Alain Brai, marin à col bleu et pompon !
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Royale donc. Marin et peut-être aussi un peu (beaucoup) météorologiste avec une telle "vista".

      FG.

      Supprimer
  10. Oui, complètement météorologiste même. Si je suis reconnu, je vais enlever mon faux nez !
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, c'était très amical et surtout pas faux, n'est-ce pas ? Un sacré sens de l'orientation en tout cas mon cher Georges-Marie et comme pour les autres correspondants, le sens de l'observation, de l'expérience, Dieppe, la mer, quelques souvenirs et des visages surgis du passé (et fort heureusement encore bien présents) que semblent partager avec moi au moins l'un d'entre vous. Que du bonheur, ne nous plaignons pas. C'est aussi ça Quiquengrogne.

      FG.

      Supprimer
  11. FAUSTO
    G M a fait sien cet adage
    Dieppois un jour
    Dieppois toujours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le fais mien également et plutôt deux fois qu'une. Ceci étant, ce marin dont tu parles (marin un jour/marin toujours, n'est-ce pas ?)a un sacré sens de l'observation et de l'orientation : je maintiens.

      On dirait de surcroît qu'il fut à terre, au moins un jour, au service du sémaphore.

      Étonnante et précise perspective depuis la côte et ce, en fondant son analyse sur une simple photo.

      FG

      Supprimer
    2. Et en fin météo il aurait pu nous écrire que le jour de la photo il faisait beau chez nous ;le ciel étant dégagé sur l'AILLY

      Supprimer
  12. Et même, encore plus fort, que comme l'on ne voit pas l'Ailly trop clair, il va encore faire beau le lendemain de la photo !
    G-M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Ailly, si mes souvenirs sont exacts, c'est le phare que j'ai visité avec ma classe lorsque j'étais à l'école primaire, puis en colonie de vacances.

      FG.

      Supprimer
  13. Le "ça s'éclaircit sur l'Ailly" de mon père nous donnait l'espoir de voir cesser la pluie ! est-ce un dicton dieppois ou juste familial ? L'Ailly c'est sûrement le premier phare que j'ai visité vers l'age de cinq ans, quand j'accompagnais mon père chez Monsieur Dumont, un des gardiens de l'époque qui était si fier de ses optiques impeccables. Depuis il y en a eu d'autres, en Bretagne, mais j'ai une tendresse particulière pour celui-là même s'il n'est pas "le roi des phares ni le phare des rois"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Catherine
      L'expression est bien dieppoise. Je l'emploie souvent. Surtout que je vois le cap d'Ailly de ma chambre. J'ai connu Mr Dumont, gardien de phare. C'était un ami de mes parents. Peut-être nous sommes-nous croisés ?
      Olivier

      Supprimer
  14. Dicton dieppois basé sur le fait que l'AILLY est dans l'OUEST de chez nous et que l'anticyclone des Açores vient par l'OUEST
    Pour la pluie "tiens ça sent ROBBE" et plus tard avec NESCAFE "ça sent la SOPAD"
    J'habite au HAVRE et je scrute toujours l'OUEST pour les changements de temps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par beau temps, de Sainte adresse, on aperçoit à l'Ouest le CHU de Caen. De là à dire "Ya un grain sur le CHU... ;+))
      Olivier

      Supprimer
    2. Entre Robbe (entreprise, je crois) et Saint-Adresse, quartier que j'ai connu lorsque j'ai effectué mes premières études au Havre (hors de nos murs, donc) et le phare à "on" que j'ai approché en Egypte (à défaut de phare d'Alexandrie), mon coeur balance.

      Je vous avoue que je suis perdu et que je ne comprends pas toutes les subtilités locales. "O faros" comme disent les Grecs (cela viendrait de là), le phare donc qui m'est indispensable pour me guider car je suis vraiment "largué" comme les amarres d'un navire sur le départ, en pleine nuit de surcroît.

      J'imagine qu'il y a là dessous tout un tas d'astuces et de vécu local qui m'échappent et j'enrage donc de ne pas savoir.

      Usines, caps, quartiers et météo semblent faire bon ménage. J'imagine qu'il y a là matière à rire ... Faites m'en profiter et je vous en remercierai grandement.

      FG.

      Supprimer
    3. Pardon, "Sainte-Adresse". Ajoutons la Porte Océane, le tunnel ... et Caucriau ...

      FG

      Supprimer
    4. FAUSTO ROBBE c'est l'usine de traitement de la graine de lin (à l'embouchure de l'ARQUES);la SOPAD sur la ZI de ROUXMESNILS(ricorée et café en poudre)donc lorsque chez nous (peut être les dictons ont changé)nous sentions l'huile de lin ou le café c'était signe de pluie car les senteurs sont portées par les vents d'amont(vents de terre)

      Supprimer
    5. Ton caillou Silver Match ! J'apprends lentement, mais sûrement.

      FG.

      Supprimer
    6. Vent d'amont, pas de poissons, vent d'aval, plein la cale.
      Olivier

      Supprimer