dimanche 18 novembre 2012

Station de l'Auto de Varengeville-sur-Mer


Sophie, une fidèle lectrice voudrait pouvoir dater cette vue de la Station de l'Auto de Varengeville. Il s'agissait probablement d'une navette entre Dieppe et Varengeville. L'ancêtre de nos autobus dieppois. A noter le corbillard derrière le bus.

8 commentaires:

  1. Pour cette carte postale il y en a trois sur delcampe.fr mais malheureusement sans année de mise en circulation d'indiquée comme pour celle du "DUQUESNE"

    RépondreSupprimer
  2. Finalement, nous n'avons pas répondu à la question de Sophie : la datation ! L'omnibus automobile est un De Dion-Bouton. Ce modèle de véhicule ainsi que les costumes nous placent avant 1914 (je dirais vers 1905). Il semblerait que ce modèle était très répandu sur les lignes de Normandie et notamment de Seine Maritime alors Inférieure ! Ceci dit, j'aurais bien voulu voir comment se comportait ce type de véhicule dans la côte de Pourville par exemple. Déjà quand j'étais gamin, les Chausson de la CNA avaient du mal...
    Georges-Marie

    RépondreSupprimer
  3. En ce qui me concerne et en tenant compte de la circulation, de la prédominance de véhicules à traction animale (bien peu nombreux toutefois) et de l'habillement des dames, je dirais que cette photo date du début du XXe siècle (je rejoins en cela Georges-Marie).

    La "De Dion-Bouton" (et il est probable que cela en soit une, bien que je n'aie pas réussi à retrouver ce modèle dans les quelques documents que je possède), date d'avant les années 1910 car à partir de cette époque, je crois que les véhicules de transport à moteur (et notamment les De Dion-Bouton) étaient mus par des moteurs situés sur le devant et recouverts d'un "capot" proéminent.

    Maintenant, la date de construction du véhicule (peut-être construit par l'unité de production de Puteaux) ne nous indique pas la date à laquelle la photo fut prise, pas plus que l'existence d'un possible cachet des postes ne nous l'indiquerait précisément (on peut très bien envoyer une carte postale qui a par exemple dix ans d'âge). Le cachet peut constituer cependant un indice non négligeable.

    J'ai du reste trouvé cette même carte postale avec un cachet de poste que je n'arrive pas à déchiffrer. Peut-être allez-vous y parvenir ?

    Voilà l'adresse : http://www.drouot-morand.com/html/recherche.jsp?numPage=21& (allez jusqu'aux cartes postales classées au n° 36, puis cliquez sur "fiche détaillée", puis sur la petite photo de gauche placée sous la photo principale.

    Quant aux De Dion-Bouton d'époque, je ne crois pas qu'elles fussent bien rapides et bien puissantes. Alors la côte de Pourville ... J'imagine qu'il fallait sans doute descendre à certains endroits pour alléger ou pousser le "bel animal mécanique" (je plaisante, mais qui sait ?).

    Fausto Garasa.

    RépondreSupprimer
  4. J'arrive à lire sur le cachet 1.30 PM (Past Meridiem), Winchester (la ville de l'Hampshire ?), 8 JY (8 juillet, sans doute) et 14 (1914 ?).

    Pour les connaisseurs, pas pour moi.

    Fausto Garasa.

    RépondreSupprimer
  5. Merci beaucoup à tous de vos réponses si enrichissantes ... Promis ! Sitôt que je trouve d'autres informations je ne manquerai pas de les partager avec vous.

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve sur le site des personnages célèbres de Dieppe: " BENET, Noël : né à Saint-Martin-Osmonville en 1867, il meurt d’un accident de la route au Havre en 1941.Agent général d’assurances, il a pour passions : la musique, la mécanique et l’automobile. Il tint l’Orgue d’Offranville, composa de petites pièces musicales, et fut chef de la fanfare municipale. Inventeur, il installe le « gaz Carmien » dans plusieurs maisons. En 1900 il transforme une De Dion Bouton en traction avant, avec moteur monocylindrique à cardans, freins avant, refroidissement par eau, 4 vitesses et marche arrière, atteignant la vitesse de 32km/h ! Dans un essai avec son père, ils ont un accident et son père est tué."
    Belle journée à vous
    Sophie

    RépondreSupprimer
  7. Comme quoi, il n'y a pas que la vitesse qui tue !
    Sinon, voici un lien où l'on voit des omnibus identiques à notre "auto de Varengeville"
    http://bacsdeseine.over-blog.com/article-l-omnibus-de-dion-bouton-76551921.html
    G-M

    RépondreSupprimer