mercredi 22 juin 2011

Une fontaine de 1631

Dans une cour, Grande-Rue



19 commentaires:

  1. Un des vestiges d'avant la "Bombarderie". Il n'y en a pas tant que celà. Bravo ! Il fallait savoir chercher dans les recoins pour trouver cette belle fontaine. Sinon, ces armoiries me disent quelque chose, je vais chercher.
    Georges-Marie

    RépondreSupprimer
  2. La cour du DE D'ARGENT?

    RépondreSupprimer
  3. @ Georges-Marie
    Je suis preneur pour les armoiries. Surtout que c'est un domaine où j'ai tout à apprendre.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  4. @ Alain Brai
    Exactement, cher Dieppois de souche.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  5. Avec l'association de notre petit village, lors d'une randonnée historique sur Dieppe en décembre dernier, nous avons fait un détour pour admirer ce petit trésor ... Des Dieppois étaient de la sortie et j'ai été très étonnée que peu d'entre eux connaissaient son existence ... Grâce à Quiquengrogne ils n'ont plus d'excuses ...
    Belle journée à tous
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie-Thérèse Huguet Guedon17 juin 2012 à 14:38

      plus d'excuses Merci Sophie
      Un endroit ignoré et merci à Quiquengrogne qui nous fait découvrir notre patrimoine

      Supprimer
  6. Bonjour,
    Dieppoise, mais résidant à Pau, je viens à Dieppe fin août. Je voudrais bien aller voir cette fontaine ; pourriez-vous me dire à quel niveau de la grande-rue se situe cette cour avec cette très belle fontaine ? Merci bcp
    Muriel

    RépondreSupprimer
  7. @ Muriel
    En partant du Puits Salé et allant vers le port. C'est sur le côté droit. Une entrée de cour tout près du magasin Au dé d'argent. Au fond de la cour à droite. Si vous souhaitez une promenade "historique" gratuite lors de votre passage à Dieppe, n'hésitez pas à m'écrire.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  8. @Olivier
    Je prends bonne note de vos infos et je vous en remercie.
    Je serai à Dieppe la semaine du 21 au 27 août et si mon emploi du temps me le permet, je serai ravie de faire la balade historique de Dieppe que vous me proposez. Je vous contacterai donc ultérieurement.
    Cordialement
    Muriel

    RépondreSupprimer
  9. Olivier si j'ai bonne mémoire sur le linteau d'une porte rue de l'Epée il y a aussi une date de gravée de l'époque de la grande bombarderie.Il y avait aussi une borne gravée contre le mur de l'Emaillerie rue Montigny
    Tu sais je suis Dieppois de naissance et de coeur:étant pour moitié de Cayeux sur mer par mon père et du Tréport par ma mére.Mes grands parents étaient pêcheurs et descendus sur Dieppe pour mieux écouler leurs pêches

    RépondreSupprimer
  10. Exact pour la rue de l'Epée. Les dates marquant la reconstruction par Ventabren sont assez courantes. J'en ai recensé une vingtaine. Je ne savais pas pour la rue Montigny ( Mon quartier de jeunesse : rue du Fg de la Barre. J'allais tout gamin dans les souterrains de la Biomarine.).

    RépondreSupprimer
  11. @ Olivier

    Je rebondis sur le dernier mot la "Biomarine" ... ;) Jean-Luc Lagente, gérant de la Nouvelle Biomarine Logistique, envisage une exposition fin 2011 pour fêter les 100 ans de cette industrie, si chère au coeur des Dieppois ... Si des internautes ont quelques trésors cachés sur la Biomarine, qu'il n'hésitent pas à le contacter. Il avait lancé cet appel, déjà, dans les Informations Dieppoises du 4 février dernier : 19 rue Montigny. Tél: 02 35 06 39 60.

    RépondreSupprimer
  12. Pour les armoiries, j'ai cherché, et... je cherche toujours ! Comme je le disais, ça me rappelle bien quelque chose, mais je ne sais plus quoi, c'est l'âge qui me joue des tours. Sinon, pour Olivier, j'ai habité la rue Toustain et ça, j'arrive encore à m'en souvenir !
    Georges-Marie

    RépondreSupprimer
  13. @ Georges-Marie
    J'ai un ami qui habitait à l'époque rue Toustain : Rémy Bigot.
    A bientôt
    Olivier

    RépondreSupprimer
  14. BEAUXONCLES sieur de SIGOGNE pourrait il avoir eu ces armoiries?

    RépondreSupprimer
  15. @ Alain Brai
    Je ne connais pas les armoiries de Charles Timoléon, sieur de Sigogne. Je vais chercher. Un sieur quelque peu opportuniste, pourfendeur de Protestants et qui aurait utilisé dans ses vers le terme de "salope".
    Olivier

    RépondreSupprimer
  16. Bon, je donne ma langue au chat ! Malgré tout, ce blason avec ses licornes en soutien devait appartenir à un personnage important, le heaume de face doit correspondre à un duc. Il faut surement chercher dans les gouverneurs de Dieppe, du château voire de la province, peut-être même côté anglais.
    Je ne connais pas Rémy Bigot mais je suis parti tout petit après, je ne venais plus qu'en vacances...

    RépondreSupprimer
  17. Robert le cousin21 juillet 2011 à 13:57

    Bravo Gorju !

    RépondreSupprimer