dimanche 6 février 2011

Le jardin d'enfants Square Jules Pinsdez







20 commentaires:

  1. Que de souvenirs d'enfance liés à ce jardin ! Voici 50 années j'y jouais, aujourd'hui, j'y emmène mes petits enfants avec autant de plaisir !
    Dommage que la piste de patins à roulettes n'y soit plus !

    RépondreSupprimer
  2. @ Sophie
    nous nous y sommes peut-être rencontrés. Je suis sur les photos noir et blanc, avec ma soeur Sabine.
    A bientôt dans ce jardin, avec nos petits-enfants.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  3. En cette belle période 1960-1970, nous habitions en plein coeur de la ville ... Les endroits de détente pour les enfants étaient rares ... alors chaque soir, chaque jeudi et chaque dimanche nos parents nous y emmenaient, mon frère et moi pour nous y défouler ... Je suis certaine que nous nous sommes croisés un jour ... de cette époque !!! C'est sûr ! Tous les Dieppois s'y sont rencontrés !

    RépondreSupprimer
  4. @ Sophie
    A la sortie de l'école ( Richard Simon, on s'attardait un peu dans le square Carnot, pour jouer aux Indiens. Au détour d'un buisson, le gardien, avec sa jambe de bois nous délogeait.
    Sur le jardin d'enfants, j'ai encore le couinement de balançoires et du "tape-cul" dans l'oreille. Ca manquait d'huile.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  5. @ Sophie
    J'habitais Faubourg de la Barre.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  6. Et combien de fois nos mains ont-elles glissées au fond de l'un de ces petits bassins alors que nous nous acharnions à récupérer notre petit voilier ? Un petit bain bien involontaire ( quoique ;)! ) bienvenu l'été ! Mais qui nous valait les disputes de nos parents !
    Les "cabanes" à glaces ... de part et d'autres des entrées ... Hum ! Passage obligatoire lorsque nous rentrions à la maison ! ... Plus tard, j'en ai vendu, lors de mes vacances scolaires. Si nous avions le malheur de prononcer le mot " cabane" Monsieur Bénard nous reprenait en disant : " Des voitures, s'il te plait ... Ce sont des voitures !". Aujourd'hui elles y sont encore pour le plus grand plaisir des petits et des grands ... aussi !!!
    Nous habitions place St Jacques ...

    RépondreSupprimer
  7. @ Sophie
    Gare au gardien si nous tentions de récupérer notre voilier en rade au milieu du bassin. Il m'impressionnait avec sa grande gaffe munie d'un crochet.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  8. Quel dommage qu'il n'y ait plus de plan d'eau à Dieppe pour les petits garçons, comme le mien, qui rêvent d'un beau voilier ou d'un hors-bord télécommandé à faire glisser sur l'onde...
    Annie

    RépondreSupprimer
  9. @ Annie
    Ca manque vraiment. On a tous gardé de bons souvnirs de ce bassin. Navigation ou chute plus ou moins accidentelle ;+))
    Olivier

    RépondreSupprimer
  10. Moi je vendais des glaces pour Fernandez

    RépondreSupprimer
  11. @ Alain
    Fernandez... Celui qui était côté front de mer ?
    Olivier

    RépondreSupprimer
  12. Toujours face à face ou à coté du conc.Tu en voyais un tu voyais l'autre marchand

    RépondreSupprimer
  13. @ Alain

    Nous étions alors concurrents ... Et ! Oui ! L'un à côté de l'autre ... C'était à celui qui faisait les plus grosses boules pour attirer le plus de clients ...
    En + seuls les cornets étaient comptés et décomptés le soir ... On ne risquait rien à mettre un peu plus de gourmandise glacée !!! Toute une époque !!!;)

    RépondreSupprimer
  14. C'est vrai que c'était chouette, les petits voiliers sur les bassins. Maintenant c'est souvent des adultes que l'on voit diriger des bateaux télécommandés.

    RépondreSupprimer
  15. Moi Sophie je suis nè 15 rue du Mortier d'Or

    RépondreSupprimer
  16. @ Alain
    Oh ! Oh! Alors nous n'étions pas uniquement concurrents ... Nous étions également voisins !
    Je suis allée deux années à Fénelon ... enfin ... Une année scolaire scolaire et quelques mois d'une autre. Je passais tous les jours tout près de chez vous ! Entre le square Jules Pinsdez, nos ventes de glaces et notre voisinage, il est évident que nous nous sommes déjà rencontrés ...

    RépondreSupprimer
  17. La 5éme photo m'a ramené à l'époque où ,avec les copains nous allions y faire une partie lorque nous étions en fond
    Sophie je suis né en 1943

    RépondreSupprimer
  18. @ Alain
    Il nous arrivait de bloquer la balle dans le dernier trou qui normalement l'avalait pour refaire discrètement le parcours.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  19. @ Alain : " Sophie je suis né en 1943" .... Bah ! Moi en .... 1960. Si nous nous sommes croisés un jour j'ai du vous appeler "Monsieur" ... Nous n'étions donc pas concurrents:j'étais la cliente et vous le vendeur !!! ;+)
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  20. En 1960 je travaillais au centre de tri de Paris Brune,puis 1962 Marine Nationale EV 5ans

    RépondreSupprimer