lundi 27 décembre 2010

Naufrage du Vert-Prairial 14 Mars 1956




Le Vert-Prairial était parti de Dieppe dans la nuit du 12 au 13 mars, la veille du drame, tout comme le Gai-Floréal quelques heures plus tard. C'est en arrivant sur les lieux de pêche que le Gai-Floréal apprend le drame. 17 marins trouvent la mort.
C'est le Gai-Floréal qui est chargé d'aller à Penzance récupérer les neuf premiers corps de l'équipage du Vert-Prairial. Beaucoup de marins du Gai-Floréal avaient navigué sur le Vert-Prairial.


Ci-dessus, le Gai-Floréal à Penzance.




10 commentaires:

  1. Tu ravives de bien tristes souvenirs en cette fin d'année.Si j'ai bonne mémoire le cuisinier que mon pére travaillant aux chantiers de normandie connaissait,faisait sa 1ére marée et venait d'un chalutier un peu moins sur lui avait dit"là au moins je vais dormir les pieds au sec"

    RépondreSupprimer
  2. @ Alain
    Désolé de raviver ces souvenirs. uelque part ça veut dire qu'on pense à eux.
    Amitiés
    Olivier

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement, c'est encore assez fréquent.

    RépondreSupprimer
  4. Les plaques, c'est dans la petite chapelle sur la falaise?

    RépondreSupprimer
  5. @ hpy
    Les ex-voto sont effectivement dans la chapelle Bonsecours sur la falaise de Neuville-lès-Dieppe

    RépondreSupprimer
  6. Hommage à mon grand-père Couvelard François

    gilles Nizart, fils de Couvelard josette épouse Nizart


    RépondreSupprimer
  7. Nizart gilles ( gilles.nizart@free.fr )16 mars 2013 à 21:57

    Hommage à mon grand-père Couvelard François

    gilles Nizart, fils de Couvelard josette épouse Nizart

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Gilles Nizart
      Si vous avez des documents que vous souhaitez publier ici concernant votre grand-père ou le naufrage, c'est tout à fait possible. Deux marins du Vert-Prairial étaient originaires d'Etaples. J'ai retrouvé leurs noms sur le monument d'Etaples Descharles Ernest et Wagogne Joseph
      Olivier

      Supprimer
    2. merci de votre réponse ... bien cordialement

      Supprimer
  8. Quand je vois les noms des marins disparus,nombreux sont ceux qui me résonnent aux oreilles car des personnes dont j'ai entendu parler par ma mère.Adrien Bourgain était mon cousin et avait à peine 20 ans.mon père est disparu en mer 2 semaines plus tard sur le Castelnau ,bateau boulonnais.J''étais sur les mêmes bancs d'école que les fils de Pierre Moreau. Malgré mon jeune âge de l'époque ,je ne peux l'oublier et y pense bien souvent.

    RépondreSupprimer