dimanche 7 mars 2010

Le Boulevard de Verdun

16 commentaires:

  1. Cela n'a pas vraiment changé (à condition d'enlever les voitures)

    RépondreSupprimer
  2. @ Alain
    La maison de style anglo-normand ( villa Nelly, je crois)à droite a disparu, ainsi que celles en arrière-plan. ( à cause du raid anglo-canadien du 19 août 42). Il y avait une très belle villa mauresque qui a été démolie et remplacée par une affreuse verrue : l'Hôtel de l'Europe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la villa Nelly existe toujours, elle est au 44 bd de Verdun et est devenue la résidence de la Brasserie, angle rue de la brasserie et bd de verdun voir lien wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Dieppe_(Seine-Maritime)#/media/File:Villas_Nelly_et_Vramant.JPG

      Supprimer
    2. villa Nelly photo ancienne http://dieppe.et.sa.region.free.fr/DIEPPE%20EN%20CARTES%20POSTALES/imgcol/imgcol_19/_00111.htm

      Supprimer
  3. Anonyme a dit…
    Je crois que le manoir à droite que longe un véhicule hippomobile est le manoir Saint-Martin, encore "bien vivant" dans les années soixante et soixante-dix de mon enfance. La première rue à droite doit-être la rue de la Lanterne qui donne sur la rue Desceliers, et dont le prolongement est la Rue Parmentier qui débouche sur le quai Henri IV.

    Quant à la villa mauresque, je l'ai bien connue, mais j'ai lu qu'elle a été détruite il y a une vingtaine d'années : c'est bien dommage ! Encore des souvenirs et repaires de mon enfance qui disparaissent !

    Je me souviens également, moi qui ai quitté Dieppe il y a de cela une trentaine d'années, qu'au coin de la rue de la Lanterne et de la rue Desceliers, il y avait la fameuse épicerie du sympathique et pittoresque Anglais Freddy. Quand mes parents me donnaient quelques sous, j'allais y acheter du "fresh" (limonade d'époque) et un peu plus loin (je crois que c'était au début de la rue Canu), il y avait un autre lieu de vente où j'allais de temps en temps remplir une bouteille de cidre (le fameux cidre "à la tireuse").

    Ah, j'oubliais la pourtant inoubliable place du Moulin à Vent où, la nuit du 13 au 14 juillet nous avions bal. Et que dire de la retraite aux flambeaux, de la fanfare des pompiers que les "garnements" du Bout du Quai que nous étions suivaient, le coeur à la fête. Que dire enfin de sa musique martiale et assourdissante, des bruits et des lumières du moment, de ce quai Henri IV perdu à jamais, mais que j'ai fort heureusement sauvegardé sur mon disque dur (ma mémoire), comme on dit de nos jours !

    Que c'est bon la nostalgie ! Merci.

    Fausto Garasa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BonJour Fausto,
      Au hasard, je découvre ce message de 2011...
      j'ai aussi, oh combien de souvenirs... d'enfance, 1956-1960-16965, sur la place du moulin à Vent, le Bout du quai, les ecoles Descellier, Saint charles, le cine plage, la corne de brume l'hiver,les Hollandais qui "débarquent" dans le port de Dieppe pour la saison du Hareng,l'arrivée d'une étape du tour de FRANCE bld de Verdun (a hauteu de la rue Bouzard). Du manoir SAINT MARTIN ou nous allions nous faire peur l'hiver lorsque la nuit tombait plus tôt. De la "terreur du quartier, JOE L'AMERICAIN" qui impressionnait ma petite soeur...
      Enfin tout cela est bien loin et si proche lorsque je découvre ces messages.

      A bientôt peut'être.
      Gérard.

      Supprimer
    2. Oui,au hasard aussi je tombe sur ton mail de 2012. Je me souviens bien de Joe l'Américain que l'on appelait comme cela parce ce qu'il disait parfois quelques mots en anglais. C'est du moins ce que je crois. Je crois aussi qu'il n'était pas la seule terreur du quartier, mais il est vrai qu'il faisait partie d'un groupe auquel sont venus s'ajouter des plus jeunes que j'ai, quant à eux, bien connus. Je me souviens aussi de "l'homme à la Norton" au nom biblique qui devait avoir l'âge de Joe l'Américain et qui avait un petit frère un peu moins âgé que moi.

      Fausto.

      Supprimer
  4. @ Fausto Garasa
    Merci pour toutes ces précisions. Je pense que la rue de la Lanterne part du Moulin à Vent et rejoint la rue Parmentier. L'épicerie du bon Freddy (Daddy Meal) était au coin de la rue Desceliers et de la rue Parmentier. Toujours en blouse. J'ai habité en 77-78 au 69 Quai Henri IV qui est devenu le 71. Au dessus du Copa Cabana. Le cidre à la tirette, quel souvenir ! Sur la carte postale on reconnait après le "Manoir" le 55 boulevard de Verdun toujours en place et qui n'a pas changé. Après, c'est donc la rue de la Rade. La villa Mauresque a été remplacée par un affreux hôtel.
    Repères et repaires de nos enfances ;+))
    Olivier

    RépondreSupprimer
  5. est-ce que le restaurant Le Quai Ouest dans la rue Desceliers dit quelque chose à quelqu'un? Pour tout vous dire, il appartenait à mon arrière grand-mère et j'essaie de rechercher des petites infos dans les parages :) merci d'avance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai connu le "Phare Ouest" rue Desceliers. Aujourd'hui disparu. J'ai habité quelque temps Quai Henri IV. Au 69.

      Supprimer
    2. le bar " restaurant " des alliés.... j'ai très bien connu les propriétaires... Gilbert et Danièle M.... que de bons souvenirs...... Didier

      Supprimer
  6. ouiiii le Phare Ouest.. je vois que c'est moi qui était à l'ouest hier soir lol. Dommage qu'il n'y ai pas de photo, j'aurais aimé savoir à quoi ça ressemblait. Merci de votre réponse!

    RépondreSupprimer
  7. le quai ouest c'était le café-bar "les alliés" jusqu'en 1980 après c'était un restaurant très fréquenté. Qui a connu le "ciné plage" vert du boulevard de Verdun avec les vieux western défraichis. Les places à 50 centimes, il était à côté de l'école Descelliers. Ce que les Dieppois ne savent pas c'est qu'il était un plan de reconstruction de Dieppe dans le style normand comme le manoir St Martin scandaleusement détruit ; ce plan d'urbanisation devait reconstruire des immeubles dans le style Deauville ou Mers les Bains ; c'eût été très beau au lieu de ces immeubles gris austères en béton style la hideuse ville martyre du Havre où la recherche de la laideur sinistre et moderniste était l'obsession de Perret architecte ainsi que du calamiteux Niemeyer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi qui suis allé à l'école Desceliers dans la seconde partie des années 60 (je crois que l'école a fermé en 1970) et je fréquentais aussi le ciné-plage et me souviens très bien des westerns et des péplums et autres films d'aventure avec les sièges en bois devant (les moins chers). Les places étaient encore moins chères qu'au "Cul sale", autrement dit le Kursaal et c'était plus sympa. Un vrai cinéma de quartier avec un projectionniste arrangeant quand on n'avait pas top d'argent. Et puis les épées en plastique, les masques et les pistolets à amorce, histoire de revivre les films à la sortie du cinoche, le dimanche soir, avant de rentrer à la maison pour se préparer à la journée d'école du lendemain..

      Fausto.

      Supprimer
  8. j'ai connu l'épicerie de l'Anglais Fredy place du Moulin à Vent. Quand on pense qu'il n'y a même plus une épicerie au bout du quai et même pas une boulangerie puisque celle de la place du Moulin à Vent est fermée. je suis sûr que s'ils la rouvraient elle deviendrait une sympathique boulangerie de quartier. Dans ce quartier délaissé par les commerces de proximité. D'ailleurs j'avais demandé à Monoprix qu'ils installent un "Monop'" alimentation à la palce du sempiternel magasin de fringues dont tout le centre de Dieppe pullule au détriment de commerces intéressants comme le coutelier de la grande rue qui résister puisque Roussel rue St jacques a disparu ; et aussi le minéralogiste de la rue Vauquelin combien de temps réistera t-il avant dêtre transformé en kébab, marchand de fringues ou agence immobilière ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas que Freddy s'était installé place du Moulin-à-Vent. Moi j'ai toujours connu son épicerie-bistrot au coin de la rue Desceliers et de la rue Parmentier. Il est vrai que je suis parti de Dieppe à la fin des années 70 et ne peux donc être au courant de cela si tel est le cas.

      Fausto.

      Supprimer