lundi 27 décembre 2010

Naufrage du Vert-Prairial 14 Mars 1956




Le Vert-Prairial était parti de Dieppe dans la nuit du 12 au 13 mars, la veille du drame, tout comme le Gai-Floréal quelques heures plus tard. C'est en arrivant sur les lieux de pêche que le Gai-Floréal apprend le drame. 17 marins trouvent la mort.
C'est le Gai-Floréal qui est chargé d'aller à Penzance récupérer les neuf premiers corps de l'équipage du Vert-Prairial. Beaucoup de marins du Gai-Floréal avaient navigué sur le Vert-Prairial.


Ci-dessus, le Gai-Floréal à Penzance.




lundi 20 décembre 2010

Sous la neige...

Dimanche 19 décembre. C'est l'automne





Lundi 20 décembre en forêt d'Arques


samedi 18 décembre 2010

Le naufrage du Jeanne Gougy 3 novembre 1962




Chalutier de Fécamp immatriculé D 1515, construit au Canada pour la Compagnie industrielle de pêche et d'armement, jaugeant 273 tx 38 m, il arrive à Dieppe en 1949, baptisé sous le nom d'Etienne Rimbert. En 1951, il est vendu à l'armement Leduc de Boulogne-sur-Mer et devient le Fisher Bank. En 1958, il revient à Dieppe, acheté par l'armement Lebouder et prend le nom de Jeanne Gougy.. . Le Jeanne Gougy a quitté les zones irlandaises de pêche, le vendredi, le 2 novembre 1962, pour Dieppe. L'équipage était de 18 hommes. Le temps était mauvais, avec les rafales de pluie réduisant la visibilité quand le chalutier s'est approché de la côte de Cornouailles. A bord on a pas vu les brisants et dans l'obscurité à 5.15 le matin du samedi 3 novembre, il s'est écrasé sur Armoured Knight rock immédiatement en-dessous des falaises de Lands'End. Le capitaine, l'ingénieur et l'officier radio ont été arrachés du pont peu de temps après qu'il ne talonne et ont disparu. Pendant une heure le chalutier se trouvait sur la roche, tirant des fusées de détresse. À 6H 15 il a été frappé par une énorme vague qui l'a lancée sur son côté tribord le brisant en trois parties. Les fusées de détresse ont été vus par les garde-côtes de St. Just et de Sennen. Le canot de sauvetage de Sennen s'est tenu prêt, mais ne pouvait pas s'approcher assez près. A midi une femme, debout sur les falaises parmi les spectateurs, a vu la main d'un homme s'agiter d'un hublot. L'équipe des sauveteurs a de nouveau tiré des lignes, dont une a été empoignée par l'homme. Quatre autres marins sont apparus sur le gaillard d'avant et ont pu saisir la ligne. Un hélicoptère de la R.A.F. de la station de Chivenor, Devon, a réussi à recueillir un marin épuisé; puis il est revenu pour s'assurer qu'il n'y avait nul autre survivant et a trouvé un homme dans les derniers stades d'épuisement dans le passage entre la passerelle et l'intérieur du chalutier. Le nombre sauvé sera finalement de six hommes. Gougy Roseline est venue se recueillir et ramener les corps en France.




Merci à Hervé Tarlié, un fidèle lecteur pour les photos.
Texte : source :
http://www.archeosousmarine.net/accueil.html


jeudi 9 décembre 2010

Entrée dans le bassin de Paris

Entrée en marche arrière avec l'aide du pilote







dimanche 5 décembre 2010

mercredi 1 décembre 2010

mercredi 17 novembre 2010

lundi 1 novembre 2010

Sous les halles à poisson











photos quiquengrogne-dieppe.com

samedi 2 octobre 2010

Le cercueil d'ivoire

Après "L'homme au landau" et "Touchez pas au Gri-Gri", voici "Le cercueil d'ivoire". Le troisième polar de la série "Marée Noire". Un voyage dans Dieppe sous l'occupation, mais aussi en 1791 avec le projet d'évasion de Louis XVI passant par la cité de Jehan Ango.
Suivez Béatrice et Simon, le vieil ivoirier dans les caves d'ancien couvent des Capucins...




Cliquez ici pour télécharger le polar "Le cercueil d'ivoire" au format pdf.