vendredi 13 novembre 2009

Les phares d'Ailly

Le premier phare fut mis en service en 1775. La tour mesurait 18 mètres et la lanterne 5 mètres. En 1822, le physicien français Augustin Fresnel propose le remplacement des réflecteurs par des lentilles. En 1882, le phare d'Ailly figure au programme prévoyant l'éclairage par la lumière électrique. Des bâtiments sont construits en 1884 pour abriter les dynamos, et les machines sont mêmes livrées. Mais le projet était trop coûteux. Avec l'érosion des falaises, le phare se trouve rapidement menacé.



Bernard Poullet en 1935, observant le vieux phare depuis le nouveau

En 1896, la construction d'une nouvelle tour est décidée. Il sera construit 90 mètres en retrait du premier phare. Il est mis en service en 1889. On ne démolit pas pour autant le premier phare.


Bernard Poullet en 1935 devant le deuxième phare

Très vite l'érosion menace ce deuxième phare. En 1938, on envisage la construction d'un troisième ouvrage. Pendant la guerre, le phare est éteint. L'optique et les 800 kilogrammes de mercure ont été mis à l'abri. En 1944, les Allemands feront sauter le phare. On installe alors une lanterne de fortune sur la vieille tour de 1775. Les travaux du troisième phare débuteront en 1951. Il sera mis en service en 1958.
On abandonne la vieille tour qui glissera lentement dans les frettes de la falaise qui continue de reculer.



Phare actuel

jeudi 5 novembre 2009

A bon port. Le cours des choses

Dans le cadre du festival "Automne en Normandie" "A bon port"