dimanche 22 mars 2009

Touchez pas au gri-gri ! Un polar dieppois

Comme annoncé précédemment, Quiquengrogne, le blog, vous propose un polar dieppois écrit en 1990 par les élèves de l'école Paul Bert de Neuville-lès-Dieppe avec la complicité de leur instituteur Olivier Poullet, qui vous l'aurez compris, est un des contributeurs de ce blog. Trois autres polars dieppois de la collection Marée Noire vous seront proposés prochainement. Les dessins sont de Clément Poullet, alors en classe de cinquième au collège Dumas.
J'aime bien traîner du côté de la cale-sèche. Du temps où l'entreprise de réparation navale "ARNO" connaissait des jours meilleurs, je ne ratais jamais l'arrivée d'un bateau dans la forme de radoub. Aujourd'hui, les bateaux venant à la cale-sèche pour des réparations se font plutôt rares.
Au fond de la cale-sèche, dans quelques centimètres d'eau vaseuse, gisait le corps désarticulé d'OMAR. La police avait bouclé le quartier et les personnes présentes sur les lieux ne pouvaient partir qu'après avoir décliné leur identité à l'inspecteur qui bloquait la sortie.
J'attendais mon tour, perché sur la passerelle de la gigantesque porte de l'écluse qui maintenait à sec ou presque la forme de radoub.
J'étais aux premières loges. Je surplombais la scène alors que la plupart des curieux retrouvant leur naturel charognard se massaient derrière le grillage à plus de trente mètres de là. (...)
Pour lire la suite, téléchargez le fichier pdf, en cliquant sur le lien ci-dessous :

Voir le Fichier : grigri01.pdf

4 commentaires:

  1. Super. Je me rappelais de Bébert Camus et je n'avais plus celui-ci.
    Merci
    Antoine

    RépondreSupprimer
  2. Un bon coup de crayon Mister Clément !
    Ludivine

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu. Je trouve le résultat excellent. Sans parler de l'initiative pédagogique très originale et constructive. Ecrire donne envie de lire... Heureux élèves !

    RépondreSupprimer
  4. @ Philtre
    Merci
    A très bientôt alors avec "L'homme au landau" et "Le cercueil d'ivoire"
    Olivier

    RépondreSupprimer