vendredi 13 mars 2009

Dieppe le front de mer


Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les cabulots bleus et blancs des marchands de souvenirs ou de frites ont repris possession du front de mer, occultant largement la vue sur nos belles falaises. En attendant les odeurs de graillon...


2 commentaires:

  1. Je découvre votre blog. Passionnant de contempler ces cartes postales, témoins du passé de Dieppe.
    Merci pour cette initiative. Je suivrai avec attention vos prochaines parutions !
    Philippe de Largillière

    RépondreSupprimer
  2. Merci cher Philippe. Humeur de Philtre est très bien aussi. Prochaine parution : le circuit de Dieppe en 1934.

    RépondreSupprimer