mercredi 18 mars 2009

Dieppe : l'auberge de la Cloche


Dans les recoins de Dieppe...
L'auberge de la Cloche, aujourd"hui rénovée en maison d'habitation est située rue du Mortier d'or. Son escalier date du XVII ème siècle. Une construction typique de l'architecture Ventabren datant de la reconstruction de Dieppe suite à l'incendie provoqué par la "Bombarderie" de 1694.
Les deux photos ci-dessus ( collection personnelle ) datent davant la restauration récente. En 1694, la rue s'appelait alors "rue de la Jambe de Chou".

10 commentaires:

  1. Merci pour ces photos car maintenant, une porte interdit toute approche. On ne voit plus rien. Rue de la jambe de chou, c'est rigolo.
    Virginie

    RépondreSupprimer
  2. @ Virginie
    Les noms de rues étaient très pittoresques : rue du Petit Monde, rue Farinette... Quiquengrogne, le blog fera sans doute un post sur le sujet très bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. C'était où la rue du Petit Monde ?
    Virginie

    RépondreSupprimer
  4. @ Virginie
    La rue du Petit Monde correspond à l'actuelle rue Ango. En 1701, une délibération de l'Hôtel de Ville propose l'ouverture d'une porte dans la muraille du quai, face à cette rue du Petit Monde afin de faciliter l'accès aux quais pour le commerce du poisson. Les Dieppois se sentaient un peu à l'étroit dans la ville fortifiée.
    source : Fonds Langlois Registre d'audience de l'Hôtel de Ville Livre 3 page 141-142 Fonds Ancien et Local.

    RépondreSupprimer
  5. Etant ne le 9 10 1943 au 15 rue du MORTIER D OR j ai bien connu ce lieu,en 1957 je vendais des glaces l ete pour Mme FERNANDEZ qui y avait sa fabrique.De plus il y avait une buanderie commune

    RépondreSupprimer
  6. @ Brai
    Je vous y ai peut-être rencontré quand j'étais petit. Je suis né le 5 janvier 1955. Une de mes soeurs habitait rue du Boeuf. Son mari était coiffeur "Cchez Marcel" rue du Mortier d'or et mon autre soeur habitait non loin, rue Neuve. Je jouais sur le terrain vague sur lequel a été construit "l'îlot St Jacques". Place Ventabren.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  7. En 1962 je me suis engage dans la Marine Nationale ,j ai bien connu le salon de coiffure,mais j allais en bas de la cote de Rouen me faire coiffer chez un commis qui s etait mis a son compte

    RépondreSupprimer
  8. @ Pas loin des "Vins Nicolas", il me semble.

    RépondreSupprimer
  9. HUGUET GUEDON Marie-Thérèse8 mai 2011 à 17:55

    félicitations pour votre blog toujours des découvertes.
    Je recherche des documents et photos des 2 camions citernes BERNARD de Robbe frères années 50, l'inscription avait été faite par les ets Bretel rue Thiers, les chauffeurs étaient Joseph Huguet et Boudet

    andre.guedon@aliceadsl.fr

    RépondreSupprimer