mardi 31 mars 2009

Dieppe : Dommages de guerre

Cette carte postale d'après-guerre est intéressante parce qu'elle montre les dégats occasionnés pendant le conflit et notamment lors du débarquement du 19 août 1942 au château et aux Tourelles. Le toit en poivrière de la tour Nord a disparu. Certains murs notamment sur la tour Est sont éventrés. Les toits des tourelles sont en bien mauvais état.
Collection quiquengrogne-dieppe.com

3 commentaires:

  1. Et à côté des Tourelles, n'est-ce pas l'ancienne entrée du Théâtre municipal qui elle paraît bien conservée ?
    Quelle hérésie d'avoir laissé l'hideuse Présidence masquer cette sublime avancée vers le front de mer ! Enfin, d'aucuns diront que je suis trop "Duchesse de Berry"...

    RépondreSupprimer
  2. @ Anonyme
    Il s'agit en effet du "petit théâtre" aujourd'hui toujours pas réhabilité. Cependant, je pense que l'entrée se trouvait sur l'actuelle place Camille Saint Saëns, à l'abri du vent ! Une jolie façade sur le front de mer, en effet. Quand je pense que certains ont voulu, il n'y a pas si longtemps tout raser pour faire un parking. A Dieppe, les glacis de ciment cachent quelquefois de petits bijoux... Dommage pour notre patrimoine!
    Ginette pour Quiquengrogne

    RépondreSupprimer
  3. J'ai retrouvé dans un vieux "connaissance de Dieppe" consacré au théâtre quelques indications sur cette façade. Il s'agit en fait d'un foyer largement vitré, donnant sur la mer, construit à l'initiative d'Isidore Bloch en 1900 et qui prend la place de l'atelier du peintre Mélicourt Lefebvre.
    Annie, une amoureuse de Dieppe en général et du "petit théâtre" en particulier

    RépondreSupprimer